6G2 HABITER UN ESPACE A FORTES CONTRAINTES ET/OU DE GRANDE BIODIVERSITE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "6G2 HABITER UN ESPACE A FORTES CONTRAINTES ET/OU DE GRANDE BIODIVERSITE"

Transcription

1 6G2 HABITER UN ESPACE A FORTES CONTRAINTES ET/OU DE GRANDE BIODIVERSITE I. Comment les hommes habitent-ils dans un désert froid? L exemple du Groenland II. Comment les hommes habitent-ils dans un espace de grande biodiversité? L exemple de la forêt amazonienne III. Que veut dire habiter un espace contraignant et/ou de grande biodiversité? IV. Où se localisent les espaces à fortes contraintes et/ou de grande biodiversité dans le monde? V. Bilan : Comment les humains habitent-ils dans un milieu très contraignant et/ou de grande biodiversité? Je sais définir et utiliser dans une phrase : contrainte naturelle, biodiversité Je sais situer sur un planisphère : - le Groenland et l Amazonie - les espaces à forte(s) contrainte(s) naturelle(s) - les espaces de grande biodiversité (IV) Je sais expliquer : - comment on habite un espace marqué par une forte contrainte climatique (froid par exemple) (I) - comment on habite un espace d une grande biodiversité (forêt dense) (II)

2 I. Comment les hommes habitent-ils dans un désert froid? L exemple du Groenland p 200 à En quoi le Groenland est-il un lieu de vie très contraignant? 1) A l aide des pages 200 et 337 et de google earth, complète le tableau pour localiser et situer le Groenland. hémisphère continent pays Nombre Niveau de d habitants développement Nord Amérique Danemark élevé doc 2 2) Complète la carte et la légende. Le Groenland Contrainte naturelle : élément de la nature qui fait obstacle à l installation des hommes. doc 1 et 4 3) Quelles contraintes rendent la vie difficile en hiver? La glace, le froid, la nuit polaire et l isolement rendent la vie difficile. doc 1, 3 et 4 4) Relève différents moyens utilisés par les habitants pour surmonter ces contraintes. Les habitants qui vivent surtout sur les côtes se déplacent en bateau. Il faut stocker de la nourriture, les bâtiments sont peints de différentes couleur selon leur fonction. L éclairage public est surpuissant. doc 1 à 4 5) Complète ces affirmations à l aide de preuves trouvées dans les documents : a. Le Groenland est un désert froid car le climat est polaire et il est très peu peuplé (densité de 0,026 habitants par km2). b. Le Groenland est un lieu de vie très contraignant parce que les températures sont très froides en hiver, le sol et la mer sont gelés et les journées, la nuit polaire dure pendant 4 mois.

3 2. Comment les habitants du Groenland ont-ils adapté leur mode de vie? doc 5 à 9 6) Relève les activités pratiquées par les habitants du Groenland et classe les dans le tableau. Activités traditionnelles Chasse au phoque Randonnée en traîneau avec des chiens Pêche en kayak Activités modernes commerce tourisme déplacements en bateau, avion football féminin doc 5 7) Comment les habitants du Groenland parviennent-ils à communiquer malgré les contraintes? Ils utilisent Internet et des portables. doc 6 et 7 8) Pourquoi les touristes viennent-ils au Groenland? Les touristes sont attirés par les paysages, pour découvrir sa grande biodiversité, pour découvrir les traditions des Inuits. Biodiversité : nombre d espèces et d êtres vivants sur un espace donné. doc 8 9) Comment les jeunes jugent-ils la vie au Groenland? Les jeunes ont envie de vivre ailleurs car ils jugent les contraintes trop lourdes (tout le monde se connaît, difficultés pour se déplacer, trouver un emploi ) 9) Imagine une conversation au téléphone entre un Groenlandais et un Français. Le premier raconte sa vie difficile au Groenland, l autre lui explique pourquoi il trouve que c est un espace fascinant à préserver.

4 II. Comment les hommes habitent-ils dans un espace de grande biodiversité? L exemple de la forêt amazonienne A l aide des pages 204 et 337 et de google earth, complète le tableau pour localiser et situer la forêt amazonienne. Hémisphère Continent Pays Nombre d habitants Niveau de développement Sud Amérique Brésil, Bolivie, Pérou, Equateur, Colombie,Venezuela, Guyana, Surinam, Guyane (France) 33 millions moyen Surligne le nom des pays sur lesquels s étend la forêt amazonienne. Complète le tableau ci-dessous à l aide des informations relevées dans les documents. L Amazonie, un espace de grande biodiversité Un espace de faible densité et contraignant Un espace de grande biodiversité Un espace riche de traditions culturelles Un espace convoité et menacé Chiffres clés 1) Relève la densité de cet espace. 5 habitants par km2 doc 2 et 5 2) Quelles sont les contraintes liées à la présence de la forêt dense? la chaleur, l humidité, l isolement. doc 5 3) Pourquoi peut-on dire que la forêt amazonienne est un espace de biodiversité unique au monde? Elle abrite 2.5 millions d espèces d insectes, espèces de plantes, espèces de poissons, 1294 espèces d oiseaux doc 1 et 2 4) Quels liens existent entre la forêt et le mode de vie traditionnel des tribus d Amazonie? Les Indiens dépendent de la nature pour chasser, pêcher, pour la cueillette, pour se soigner, pour se loger. doc 1, 3 et 4 5) Quelle est la principale menace qui pèse sur la forêt amazonienne? La principale menace est la déforestation. 6) Pourquoi cette menace bouleverse-t-elle la vie des tribus d Amazonie? Les tribus sont chassées de la forêt et doivent abandonner leur mode de vie traditionnel. 7) Qui convoite la forêt amazonienne et pourquoi? Des politiciens veulent cultiver du soja à exporter, construire des barrages hydroélectriques. Les orpailleurs convoitent la forêt car ils recherchent de l or dont le cours a augmenté. doc 4 8) Pourquoi l orpaillage menace-t-il l environnement? Cela entraîne de la déforestation, de la pollution et des problèmes de santé à cause du mercure utilisé.

5 III. Que veut dire habiter un espace contraignant et/ou de grande biodiversité? Etape 1 : Je fais ressortir des éléments caractéristiques D après ce que tu as découvert de la vie au Groenland ou en Amazonie, remplis le tableau avec les mots proposés dans le B page 208. Habiter le Groenland, c est Habiter l Amazonie, c est Vivre dans un milieu contraignant Glace, froid, isolement, banquise Isolement, forêt dense Vivre ensemble dans un espace isolé Habitants peu nombreux, faible Habitants peu nombreux, faible densité, village densité Vivre en s adaptant aux contraintes Pêche, chasse, tourisme Habitat en clairière, cultures vivrière, chasse Vivre dans un espace menacé et à préserver Préserver les traditions, réchauffement climatique, préserver la biodiversité Orpaillage, déforestation, préserver les traditions, préserver la biodiversité. Etape 2 : J en déduis des hypothèses A l aide du tableau, surligne ci-dessous les quatre hypothèses qui te semblent le mieux compléter la phrase suivante : De manière générale, habiter un espace contraignant et/ou de grande biodiversité, c est plutôt 1. Vivre dans un espace très peuplé et bien relié au reste du monde. 2. Vivre dans un milieu difficile marqué par la contrainte et l isolement. 3. Agir pour préserver et protéger un espace fragile et menacé. 4. S adapter, aménager et tirer profit des ressources du milieu pour ses activités. 5. Vivre dans un espace fréquenté par de très nombreux habitants. 6. Profiter d une grande diversité d activités à pratiquer (travail, achats, loisirs). 7. Bénéficier des techniques modernes (transports, communications) pour rompre l isolement. Etape 3 : Je vérifie si mes hypothèses sont justes doc 1 : 2, 4 doc 2 : 2, 7 doc 3 : 4, 7

6 IV. Où se localisent les espaces à fortes contraintes et/ou de grande biodiversité dans le monde? Je me situe dans l espace Questions 1 à 3 page ) Le froid est la principale contrainte du Groenland, tout comme l Alaska, la Sibérie. La forêt dense est la contrainte naturelle de l Amazonie, tout comme l Afrique centrale et les forêts denses d Asie du Sud-Est. Les hautes montagnes sont la contrainte naturelle de l Himalaya, comme les Rocheuses, la Cordillère des Andes, les Hauts plateaux africains. 2) Le Sahara et le désert australien sont deux espaces désertiques chauds. Les Seychelles, la Polynésie française, les Antilles sont des îles ou archipels ou subissent l isolement. 3) Des actions de protections de la biodiversité sont menées en Alaska, au Groenland, au Sahara, en Amazonie, dans les Hauts plateaux africains, dans l Himalaya, dans le désert australien Questions 4 et 5 p ) Le Groenland, l Amazonie et l Himalaya sont des déserts humains car ce sont des régions très peu peuplées. 5) La Sibérie, le nord du Canada, le nord de l Europe, le Sahara, l Arabie, l Australie, l Antarctique sont d autres déserts humains. Les espaces à fortes contraintes et /ou de grande biodiversité Déserts froids Déserts chauds Hautes montagnes Archipels Forêt dense A l aide de la page 211 : 1) Associe à chaque figuré de la légende une proposition : déserts chauds - forêt dense - archipels - hautes montagnes - déserts froids. 2) Nomme les lieux associés à un numéro. 1 : Himalaya 5 : Rocheuses 9 : Alpes 2 : La Réunion 6 : Polynésie française 10 : Désert australien 3 : Amazonie 7 : Désert de Gobi 11 : Sibérie 4 : Groenland 8 : Cordillère des Andes 12 : Antarctique

7 V. Bilan : Comment les humains habitent-ils dans un milieu très contraignant et/ou de grande biodiversité? Observe la vidéo Habiter des espaces à fortes contraintes et réponds aux questions. 1. Quelles sont les contraintes naturelles? 1) Qu est-ce que l aridité? C est l absence d eau sous forme de précipitations. 2) Qu est-ce qui caractérise le relief (les montagnes)? l altitude, la pente, le manque d air. 3) Quelles autres contraintes limitent l agriculture? les climats extrêmes (très chauds ou très froids). 4) Quelle contrainte est un obstacle au commerce et au développement économique? l isolement des îles et des archipels. 2. Comment les hommes habitent-ils les espaces à fortes contraintes? 5) Que sont en général les espaces à fortes contraintes? des déserts humains. 6) Cependant les hommes fuient-ils systématiquement les espaces à fortes contraintes? non. 7) Cite des exemples de montagnes très peuplées. Les montagnes tropicales d Afrique ou d Asie, les Andes en Amérique latine. 8) Comment les hommes se sont-ils approprié certains espaces à fortes contraintes? en adaptant leur mode de vie. 9) Comment les hommes ont-ils amélioré les conditions de vie de ces espaces? avec une production agricole, des moyens de transport pensés, en étant mieux connectés. 10) Comment les espaces à fortes contraintes peuvent-ils être exploités par les hommes? Les ressources minières sont exploitées (or, pétrole ). 11) Au détriment de quoi se fait souvent l exploitation des ressources naturelles? au détriment de l environnement. 12) Quelles contraintes ont été transformées en atouts? L altitude et la pente permettent le développement du ski, les îles tropicales sont devenues des îles touristiques.

8 6G2 HABITER UN ESPACE A FORTES CONTRAINTES ET/OU DE GRANDE BIODIVERSITE I. Comment les hommes habitent-ils dans un désert froid? L exemple du Groenland II. Comment les hommes habitent-ils dans un espace de grande biodiversité? L exemple de la forêt amazonienne III. Que veut dire habiter un espace contraignant et/ou de grande biodiversité? IV. Où se localisent les espaces à fortes contraintes et/ou de grande biodiversité dans le monde? V. Bilan : Comment les humains habitent-ils dans un milieu très contraignant et/ou de grande biodiversité? Je sais définir et utiliser dans une phrase : contrainte naturelle, biodiversité Je sais situer sur un planisphère : - le Groenland et l Amazonie - les espaces à forte(s) contrainte(s) naturelle(s) - les espaces de grande biodiversité (IV) Je sais expliquer : - comment on habite un espace marqué par une forte contrainte climatique (froid par exemple) (I) - comment on habite un espace d une grande biodiversité (forêt dense) (II) 6G2 HABITER UN ESPACE A FORTES CONTRAINTES ET/OU DE GRANDE BIODIVERSITE I. Comment les hommes habitent-ils dans un désert froid? L exemple du Groenland II. Comment les hommes habitent-ils dans un espace de grande biodiversité? L exemple de la forêt amazonienne III. Que veut dire habiter un espace contraignant et/ou de grande biodiversité? IV. Où se localisent les espaces à fortes contraintes et/ou de grande biodiversité dans le monde? V. Bilan : Comment les humains habitent-ils dans un milieu très contraignant et/ou de grande biodiversité? Je sais définir et utiliser dans une phrase : contrainte naturelle, biodiversité Je sais situer sur un planisphère : - le Groenland et l Amazonie - les espaces à forte(s) contrainte(s) naturelle(s) - les espaces de grande biodiversité (IV) Je sais expliquer : - comment on habite un espace marqué par une forte contrainte climatique (froid par exemple) (I) - comment on habite un espace d une grande biodiversité (forêt dense) (II) 6G2 HABITER UN ESPACE A FORTES CONTRAINTES ET/OU DE GRANDE BIODIVERSITE I. Comment les hommes habitent-ils dans un désert froid? L exemple du Groenland II. Comment les hommes habitent-ils dans un espace de grande biodiversité? L exemple de la forêt amazonienne III. Que veut dire habiter un espace contraignant et/ou de grande biodiversité? IV. Où se localisent les espaces à fortes contraintes et/ou de grande biodiversité dans le monde? V. Bilan : Comment les humains habitent-ils dans un milieu très contraignant et/ou de grande biodiversité? Je sais définir et utiliser dans une phrase : contrainte naturelle, biodiversité Je sais situer sur un planisphère : - le Groenland et l Amazonie - les espaces à forte(s) contrainte(s) naturelle(s) - les espaces de grande biodiversité (IV) Je sais expliquer : - comment on habite un espace marqué par une forte contrainte climatique (froid par exemple) (I) - comment on habite un espace d une grande biodiversité (forêt dense) (II) 6G2 HABITER UN ESPACE A FORTES CONTRAINTES ET/OU DE GRANDE BIODIVERSITE I. Comment les hommes habitent-ils dans un désert froid? L exemple du Groenland II. Comment les hommes habitent-ils dans un espace de grande biodiversité? L exemple de la forêt amazonienne III. Que veut dire habiter un espace contraignant et/ou de grande biodiversité? IV. Où se localisent les espaces à fortes contraintes et/ou de grande biodiversité dans le monde? V. Bilan : Comment les humains habitent-ils dans un milieu très contraignant et/ou de grande biodiversité? Je sais définir et utiliser dans une phrase : contrainte naturelle, biodiversité Je sais situer sur un planisphère : - le Groenland et l Amazonie - les espaces à forte(s) contrainte(s) naturelle(s) - les espaces de grande biodiversité (IV) Je sais expliquer : - comment on habite un espace marqué par une forte contrainte climatique (froid par exemple) (I) - comment on habite un espace d une grande biodiversité (forêt dense) (II)

9 I. Comment les hommes habitent-ils dans un désert froid? L exemple du Groenland p 200 à En quoi le Groenland est-il un lieu de vie très contraignant? 1) A l aide des pages 200 et 337 et de google earth, complète le tableau pour localiser et situer le Groenland. hémisphère continent pays Nombre d habitants Niveau de développement doc 2 2) Complète la carte et la légende. Le Groenland Contrainte naturelle :.. doc 1 et 4 3) Quelles contraintes rendent la vie difficile en hiver? doc 1, 3 et 4 4) Relève différents moyens utilisés par les habitants pour surmonter ces contraintes. doc 1 à 4 5) Complète ces affirmations à l aide de preuves trouvées dans les documents : a. Le Groenland est un désert froid car b. Le Groenland est un lieu de vie très contraignant parce que.

10 2. Comment les habitants du Groenland ont-ils adapté leur mode de vie? doc 5 à 9 6) Relève les activités pratiquées par les habitants du Groenland et classe les dans le tableau. Activités traditionnelles Activités modernes doc 5 7) Comment les habitants du Groenland parviennent-ils à communiquer malgré les contraintes? doc 6 et 7 8) Pourquoi les touristes viennent-ils au Groenland? Biodiversité : doc 8 9) Comment les jeunes jugent-ils la vie au Groenland?. 9) Imagine une conversation au téléphone entre un Groenlandais et un Français. Le premier raconte sa vie difficile au Groenland, l autre lui explique pourquoi il trouve que c est un espace fascinant à préserver. 2. Comment les habitants du Groenland ont-ils adapté leur mode de vie? doc 5 à 9 6) Relève les activités pratiquées par les habitants du Groenland et classe les dans le tableau. Activités traditionnelles Activités modernes doc 5 7) Comment les habitants du Groenland parviennent-ils à communiquer malgré les contraintes? doc 6 et 7 8) Pourquoi les touristes viennent-ils au Groenland? Biodiversité : doc 8 9) Comment les jeunes jugent-ils la vie au Groenland?. 9) Imagine une conversation au téléphone entre un Groenlandais et un Français. Le premier raconte sa vie difficile au Groenland, l autre lui explique pourquoi il trouve que c est un espace fascinant à préserver.

11 II. Comment les hommes habitent-ils dans un espace de grande biodiversité? L exemple de la forêt amazonienne A l aide des pages 204 et 337 et de google earth, complète le tableau pour localiser et situer la forêt amazonienne. Hémisphère Continent Pays Nombre d habitants Niveau de développement Surligne le nom des pays sur lesquels s étend la forêt amazonienne. Complète le tableau ci-dessous à l aide des informations relevées dans les documents. L Amazonie, un espace de grande biodiversité Un espace de faible densité et contraignant Un espace de grande biodiversité Un espace riche de traditions culturelles Un espace convoité et menacé Chiffres clés 1) Relève la densité de cet espace.. doc 2 et 5 2) Quelles sont les contraintes liées à la présence de la forêt dense?. doc 5 3) Pourquoi peut-on dire que la forêt amazonienne est un espace de biodiversité unique au monde?. doc 1 et 2 4) Quels liens existent entre la forêt et le mode de vie traditionnel des tribus d Amazonie?... doc 1, 3 et 4 5) Quelle est la principale menace qui pèse sur la forêt amazonienne?.. 6) Pourquoi cette menace bouleverse-t-elle la vie des tribus d Amazonie?.. 7) Qui convoite la forêt amazonienne et pourquoi?... doc 4 8) Pourquoi l orpaillage menace-t-il l environnement?...

12 III. Que veut dire habiter un espace contraignant et/ou de grande biodiversité? Etape 1 : Je fais ressortir des éléments caractéristiques D après ce que tu as découvert de la vie au Groenland ou en Amazonie, remplis le tableau avec les mots proposés dans le B page 208. Vivre dans un milieu contraignant Habiter le Groenland, c est Habiter l Amazonie, c est Vivre ensemble dans un espace isolé Vivre en s adaptant aux contraintes Vivre dans un espace menacé et à préserver Etape 2 : J en déduis des hypothèses A l aide du tableau, surligne ci-dessous les quatre hypothèses qui te semblent le mieux compléter la phrase suivante : De manière générale, habiter un espace contraignant et/ou de grande biodiversité, c est plutôt 1. Vivre dans un espace très peuplé et bien relié au reste du monde. 2. Vivre dans un milieu difficile marqué par la contrainte et l isolement. 3. Agir pour préserver et protéger un espace fragile et menacé. 4. S adapter, aménager et tirer profit des ressources du milieu pour ses activités. 5. Vivre dans un espace fréquenté par de très nombreux habitants. 6. Profiter d une grande diversité d activités à pratiquer (travail, achats, loisirs). 7. Bénéficier des techniques modernes (transports, communications) pour rompre l isolement. Etape 3 : Je vérifie si mes hypothèses sont justes doc 1 : doc 2 : doc 3 :

13 Les espaces à fortes contraintes et /ou de grande biodiversité A l aide de la page 211 : 1) Associe à chaque figuré de la légende une proposition : déserts chauds - forêt dense - archipels - hautes montagnes - déserts froids. 2) Nomme les lieux associés à un numéro. 1 : 5 : 9 : 2 : 6 : 10 : 3 : 7 : 11 : 4 : 8 : 12 : V. Bilan : Comment les humains habitent-ils dans un milieu très contraignant et/ou de grande biodiversité? Observe la vidéo Habiter des espaces à fortes contraintes et réponds aux questions. 1. Quelles sont les contraintes naturelles? 1) Qu est-ce que l aridité? 2) Qu est-ce qui caractérise le relief? 3) Quelles autres contraintes limitent l agriculture? 4) Quelle contrainte est un obstacle au commerce et au développement économique? 2. Comment les hommes habitent-ils les espaces à fortes contraintes? 5) Que sont en général les espaces à fortes contraintes? 6) Cependant les hommes fuient-ils systématiquement les espaces à fortes contraintes? 7) Cite des exemples de montagnes très peuplées. 8) Comment les hommes se sont-ils approprié certains espaces à fortes contraintes? 9) Comment les hommes ont-ils amélioré les conditions de vie de ces espaces? 10) Comment les espaces à fortes contraintes peuvent-ils être exploités par les hommes? 11) Au détriment de quoi se fait souvent l exploitation des ressources naturelles? 12) Quelles contraintes ont été transformées en atouts?

14

Où sont les Hommes sur la Terre

Où sont les Hommes sur la Terre Où sont les Hommes sur la Terre Introduction : Notre planète est constituée de régions peuplées et d autres qui sont presque vides, ainsi 90% de la population vit dans l hémisphère nord. Dans certains

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

Science et technologie : Le truc de Newton

Science et technologie : Le truc de Newton Science et technologie : Le truc de Newton Une caractéristique fondamentale de la science c est le lien étroit qui l unit à la technologie. La science cherche les règles du monde matériel et la technologie

Plus en détail

Saida KACHI. Encadrant.uni : Mr A. IDELHAJ. Présenté par: Fidae EL BOURAISSI

Saida KACHI. Encadrant.uni : Mr A. IDELHAJ. Présenté par: Fidae EL BOURAISSI Mémoire microproject touristique professionnel: La valorisation des produits agricoles territoriaux et la création d un nouveau produit touristique «cas de création d un Restaurant Bio» Encadrant.uni :

Plus en détail

SEMINAIRES. Déjeuner au restaurant de l hôtel pour apprécier les différentes saveurs de nos produits régionaux

SEMINAIRES. Déjeuner au restaurant de l hôtel pour apprécier les différentes saveurs de nos produits régionaux SEMINAIRES Catégorie Luxe 4 jours/ 3 nuits Programme : JOUR 1 Arrivée à l aéroport ou gare et transfert à Tignes Apéritif de bienvenue à l hôtel Déjeuner au restaurant de l hôtel pour apprécier les différentes

Plus en détail

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques I/ Objectif : Dans la partie 2 du programme de seconde «enjeux planétaires contemporains : énergie et sol», sous partie

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/772

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/772 Nations Unies A/AC.105/772 Assemblée générale Distr.: Générale 7 décembre 2001 Français Original: Anglais Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Rapport du deuxième Atelier

Plus en détail

AUDIT SEO BAP : ANDALPES. CONCURRENT «DIRECT» : Aucun. 5 MEILLEURS RESULTATS : «ski en france et amérique latine»

AUDIT SEO BAP : ANDALPES. CONCURRENT «DIRECT» : Aucun. 5 MEILLEURS RESULTATS : «ski en france et amérique latine» AUDIT SEO BAP : ANDALPES Quelles sont les activités de l association Andalpes? Se rassembler pour pratiquer le ski essentiellement sur 2 sites français : en Savoie et dans les Pyrénnés Orientales. Leur

Plus en détail

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Rémy BOUET- DRA/PHDS/EDIS [email protected] //--12-05-2009 1 La modélisation : Les principes Modélisation en trois étapes : Caractériser

Plus en détail

Sélection du pays I. Contraintes géographiques II. Culture nationale III. Système politique et règlementaire IV. Système social V.

Sélection du pays I. Contraintes géographiques II. Culture nationale III. Système politique et règlementaire IV. Système social V. Novembre 2014 Sélection du pays I. Contraintes géographiques II. Culture nationale III. Système politique et règlementaire IV. Système social V. Disponibilité des services Implantation de l entreprise

Plus en détail

L Hôtel de la Conférence

L Hôtel de la Conférence INFORMATIONS PRATIQUES POUR LES DÉLÉGUÉS L Hôtel de la Conférence La quatorzième session du Sous-comité du commerce du poisson qui aura lieu à l hôtel Radisson Blu Royal, situé au célèbre Bryggen, au coeur

Plus en détail

Les principaux thèmes liés à cette cause sont :

Les principaux thèmes liés à cette cause sont : S engager pour l environnement Les hommes sont dépendants de leur environnement : c est leur lieu de vie. C est pourquoi lutter contre la pollution et le gaspillage est important. La défense de l environnement,

Plus en détail

1. SE RENDRE A KOH CHANG

1. SE RENDRE A KOH CHANG Cher client, Merci d avoir retenu Ecodivers pour vos plongées. Nous aurons un grand plaisir à vous accueillir et à vous faire découvrir les meilleurs spots de Koh Chang. Vous trouverez dans ce document

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale République des Seychelles Situation générale 1. Géographie La Républiques des Seychelles est un archipel composé de 115 îles, situé au nord-est de Madagascar. L île la plus importante est l île de Mahé.

Plus en détail

Le Marché Touristique ALLEMAND

Le Marché Touristique ALLEMAND CRT Franche-Comté Juin 2014 Le Marché Touristique ALLEMAND 1 Photo : geo.fr Sommaire 1. L Allemagne en quelques chiffres 2. La consommation touristique allemande 3. La France vue par les allemands 4. Le

Plus en détail

Les nouvelles orientations de la politique de coopération internationale de la Ville sont :

Les nouvelles orientations de la politique de coopération internationale de la Ville sont : La Ville de la Possession est engagée depuis plus de 30 ans dans des actions de coopération décentralisée. Elle est la ville pionnière de La Réunion à développer des actions de coopération avec des villes

Plus en détail

Étude de la carte de Vézelise. Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique

Étude de la carte de Vézelise. Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique Étude de la carte de Vézelise Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique Double objectif de la séance Étude d un paysage lorrain de côte Apprentissage de la lecture du relief sur une

Plus en détail

Morcellement du paysage

Morcellement du paysage Morcellement du paysage L indicateur «Morcellement du paysage» montre comment le paysage en dessous de 100 mètres est morcelé par des barrières artificielles telles que des routes ou des zones d habitation.

Plus en détail

On the spot. Ecocertification et images satellites. Exploitation forestière tropicale au Cameroun

On the spot. Ecocertification et images satellites. Exploitation forestière tropicale au Cameroun On the spot Ecocertification et images satellites Exploitation forestière tropicale au Cameroun Exploitation forestière tropicale au Cameroun Un nombre croissant d opérateurs forestiers s engagent dans

Plus en détail

Agroalimentaire. invest in. Charte Graphique Nexa. Reunion

Agroalimentaire. invest in. Charte Graphique Nexa. Reunion Agroalimentaire invest in Charte Graphique Nexa Reunion Edition 2013 Bonnes bonnes raisons de choisir la La Réunion 1 l EuroPE Au CoEur de l océan INdIEN # Unique région française et européenne de l hémisphère

Plus en détail

La réduction du temps de travail

La réduction du temps de travail Activité pour la classe : CFTH La réduction du temps de travail Cette fiche contient : un texte informatif sur la «RTT» des questions ouvertes sur ce texte une activité de compréhension et d expression

Plus en détail

PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale

PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale Commission de l Océan Indien Projet ACCLIMATE 1 PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale Résumé Commission de l Océan Indien Projet ACCLIMATE

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC 1. INTRODUCTION 2. ETAT DES LIEUX PLAN 3. PROBLEMATIQUE DE LA DEGRADATION DES TERRES ET DE LA

Plus en détail

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Géographie UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ Le café est l un des biens les plus échangés dans le monde. Certains affirment qu il arrive juste après le pétrole, mais

Plus en détail

PROSPECTUS INTERNATIONAL. International FRANÇAIS LETHBRIDGE, ALBERTA, CANADA

PROSPECTUS INTERNATIONAL. International FRANÇAIS LETHBRIDGE, ALBERTA, CANADA FRANÇAIS PROSPECTUS INTERNATIONAL LETHBRIDGE, ALBERTA, CANADA International LETHBRIDGE COLLEGE Lethbridge College, le plus important collège communautaire subventionné par l État, est ouvert depuis 1957.

Plus en détail

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer?

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? L effet de la fonte des glaces sur la variation du niveau de la mer est parfois source d erreur et de confusion. Certains prétendent qu elle est

Plus en détail

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à :

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à : Le Manitoba en bref Le Manitoba : Province du Canada depuis 1870. Manitoba signifie «lieu où vit l Esprit» dans les langues des peuples autochtones de la province. Chef politique : Premier ministre (Greg

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE 2014/ 2015

FICHE TECHNIQUE 2014/ 2015 FICHE TECHNIQUE 2014/ 2015 Valide à partir du 01 nov 2014 au 31 oct 2015 PLAISIRS BALNÉAIRES! C est dans un cadre naturel immaculé et sur une des plus belles plages de l ile Maurice que vous êtes attendus

Plus en détail

SEMINAIRES INCENTIVE... 3

SEMINAIRES INCENTIVE... 3 NOS PRESTATIONS SEMINAIRES INCENTIVE... 3 Séminaires de détente en Andorre... 4 Séminaires découverte en Belgique... 5 Idées alternatives de séminaires incentive... 7 TEAM BUILDING... 8 Les Olympiades...

Plus en détail

Quelles sont les conditions sociales favorisant les stratégies d'intensification écologique? Petit tour d'horizon international...

Quelles sont les conditions sociales favorisant les stratégies d'intensification écologique? Petit tour d'horizon international... Quelles sont les conditions sociales favorisant les stratégies d'intensification écologique? Petit tour d'horizon international... Véronique LUCAS Angers Entretiens de l'aei 29/10/2010 Mon regard particulier

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

La crise écologique. Perspectives anticapitalistes pour la préservation de la vie sur Terre

La crise écologique. Perspectives anticapitalistes pour la préservation de la vie sur Terre La crise écologique Perspectives anticapitalistes pour la préservation de la vie sur Terre Qu est-ce que la crise écologique? Le réchauffement climatique? La destruction des forêts? La fin du pétrole?

Plus en détail

Séminaire OSPHARM. Au Costa Rica. Du DIMANCHE 17 au lundi 25 novembre 2013. 9 jours / 7 nuits

Séminaire OSPHARM. Au Costa Rica. Du DIMANCHE 17 au lundi 25 novembre 2013. 9 jours / 7 nuits Séminaire OSPHARM Au Costa Rica Du DIMANCHE 17 au lundi 25 novembre 2013 9 jours / 7 nuits 1 Le Costa Rica Merveilleux jardin tropical, blotti entre Caraïbe et Pacifique, le Costa Rica n en finit pas de

Plus en détail

GEOGRAPHIE AU CYCLE 3

GEOGRAPHIE AU CYCLE 3 GEOGRAPHIE AU CYCLE 3 Programmation et activités pour tout type de classe (niveau simple, double, ou triple) Conforme aux programmes 2008 Marc Degioanni PEMF ECONOMIE GENERALE DE LA PROGRAMMATION : 5 THEMES

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Sciences et techniques 4. Comment se libérer du vertige? Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM

Plus en détail

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT Service du climat et de l efficacité énergétique Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique Synthèse SYNTHESE Prise en compte de l'élévation

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

Comportement Web des touristes québécois

Comportement Web des touristes québécois Comportement Web des touristes québécois Faits saillants - Mai 2011 Sondage Ipsos Descarie Réseau de veille en tourisme En partenariat avec le ministère du Tourisme du Québec Le sondage concernant le comportement

Plus en détail

Généralités. Front froid

Généralités. Front froid Apprendre : Les masses d'air, les fronts Tester : Les dictons Pratiquer : Prévoir le temps Prévoir : Les dictons mois par mois Généralités Deux masses d'air de température différente qui se rencontrent,

Plus en détail

Résultats. 1 Quelle est votre tranche d âge?

Résultats. 1 Quelle est votre tranche d âge? 84 réponses Afficher toutes les réponses Résultats 1 Quelle est votre tranche d âge? 10-11 3 4 % 11-12 8 10 % 12-13 21 25 % 13-14 19 23 % 14-15 24 29 % 15 et plus 9 11 % TELEPHONE PORTABLE 2 Disposez-vous

Plus en détail

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE...

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... Éditions Mariko Francoeur Miguel Hortega IL Y A DES ANIMAUX? 1 Mon école est à Montréal, rue Berri. C est une belle école primaire toute faite de briques. En temps

Plus en détail

Travailler avec le site INA Rhône-Alpes ou l intérêt d une approche locale

Travailler avec le site INA Rhône-Alpes ou l intérêt d une approche locale ACADEMIE DE GRENOBLE Géographie Programme de Troisième, partie II, thème 1 LES ESPACES PRODUCTIFS Travailler avec le site INA Rhône-Alpes ou l intérêt d une approche locale [email protected]

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

REDD-plus. Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques.

REDD-plus. Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques. REDD-plus Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques novembre 2009 Programme de Conservation des Forêts Le mécanisme REDD-plus

Plus en détail

Les Français et la nature

Les Français et la nature Les Français et la nature Contact Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 [email protected] http://www.opinion-way.com Mars 2015 1 Méthodologie

Plus en détail

Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes. à l habitation et aux déplacements d

Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes. à l habitation et aux déplacements d Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes à l habitation et aux déplacements d des ménagesm Exemple d un ménage de 3 personnes habitant un logement de 100m² à Lille Métropole Mars

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

Dossier de presse. Opération vacances à la neige : accueillir les vacanciers en toute sécurité, une préoccupation majeure pour les services de l état

Dossier de presse. Opération vacances à la neige : accueillir les vacanciers en toute sécurité, une préoccupation majeure pour les services de l état Dossier de presse Opération vacances à la neige : accueillir les vacanciers en toute sécurité, une préoccupation majeure pour les services de l état le mercredi 11 janvier 2015 à la Clusaz Contact : Service

Plus en détail

Agriculture paysanne durable: innovations et meilleures pratiques aux fins de transposition et de reproduction à plus grande échelle

Agriculture paysanne durable: innovations et meilleures pratiques aux fins de transposition et de reproduction à plus grande échelle Méthodes innovantes d amélioration sylvo-pastorale: Le cas du projet de lutte participative contre la désertification et de réduction de la pauvreté dans les écosystèmes arides et semi-arides des hauts

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVII e Édition Règlement n o 2014-02 : Règlement sur le développement des toits verts et l agriculture urbaine PRÉSENTATION Présenté par M. Charles Marois, membre du comité exécutif,

Plus en détail

LES VILLES PORTUAIRES ET LES TERROIRS CULTURELS EN AUDE PAYS CATHARE - SUD DE FRANCE

LES VILLES PORTUAIRES ET LES TERROIRS CULTURELS EN AUDE PAYS CATHARE - SUD DE FRANCE ODYSSEA LES VILLES PORTUAIRES ET LES TERROIRS CULTURELS EN AUDE PAYS CATHARE - SUD DE FRANCE LE PLAN MARKETING M i s e e n s c è n e d e 4 t h é m a t i q u e s t o u r i s t i q u e s ESCALE SAVEURS ET

Plus en détail

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 12,999,976 km 9,136,765 km 1,276,765 km 499,892 km 245,066 km 112,907 km 36,765 km 24,159 km 7899 km 2408 km 76 km 12 14 16 1 12 7 3 1 6 2 5 4 3 11 9 10 8 18 20 21 22 23 24 26 28 30

Plus en détail

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Communiqué de presse Le 26 mai 2015 La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Des résultats financiers en progression

Plus en détail

Les îles Éparses. A bord du navire océanographique Marion Dufresne. du 16 avril au 15 mai 2009

Les îles Éparses. A bord du navire océanographique Marion Dufresne. du 16 avril au 15 mai 2009 Les îles Éparses A bord du navire océanographique Marion Dufresne du 16 avril au 15 mai 2009 Mer et Voyages 9 rue notre Dame des Victoire 75002 Paris T : 01 49 26 93 33 F : 01 42 96 29 39 [email protected]

Plus en détail

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier Domaine du Moulin à Bayonne Une nouvelle vie pour un nouveau quartier ** * Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC-effinergie, Bâtiment Basse Consommation, auprès

Plus en détail

INFORMATION UTILE POUR LE VOYAGE

INFORMATION UTILE POUR LE VOYAGE INFORMATION UTILE POUR LE VOYAGE Nom officiel: République de l Équateur. C est un pays situé dans le nord-ouest de l Amérique du Sud, sur la ligne équatorienne. Bordé au nord-est par la Colombie, au sud

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/12/INF/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2013 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Douzième session Genève, 18 21 novembre 2013 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Nigeria. Le climat est de type subéquatorial au sud (forêts), tropical au centre (savane) et plus sec et steppique au Nord.

Nigeria. Le climat est de type subéquatorial au sud (forêts), tropical au centre (savane) et plus sec et steppique au Nord. Nigeria Géographie : D une superficie de 923768 km², le Nigeria est situé sur le golfe de Guinée. Le Nigeria est bordé au nord par le Niger, à l ouest par le Bénin, au nord-est par le lac Tchad et au sud-est

Plus en détail

4. Résultats et discussion

4. Résultats et discussion 17 4. Résultats et discussion La signification statistique des gains et des pertes bruts annualisés pondérés de superficie forestière et du changement net de superficie forestière a été testée pour les

Plus en détail

République de Turquie Ministère Des Forêts et Des Affaires D eaux La Direction Générale de la Lutte Contre la Désertification et L érosion

République de Turquie Ministère Des Forêts et Des Affaires D eaux La Direction Générale de la Lutte Contre la Désertification et L érosion République de Turquie Ministère Des Forêts et Des Affaires D eaux La Direction Générale de la Lutte Contre la Désertification et L érosion Projet de développement des capacités des Pays les moins avancés

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

Incentive Séminaires. Organisation d événement. Te l. 0 5 5 6 6 0 0 1 0 1 - Fa x 0 5 5 6 6 0 9 3 9 2

Incentive Séminaires. Organisation d événement. Te l. 0 5 5 6 6 0 0 1 0 1 - Fa x 0 5 5 6 6 0 9 3 9 2 Incentive Séminaires Organisation d événement A g e n c e D LG a n d C o 4, a v e n u e c a v a l e y - 3 3 7 4 0 A R E S Te l. 0 5 5 6 6 0 0 1 0 1 - Fa x 0 5 5 6 6 0 9 3 9 2 C o n t a c t s : M. D a v

Plus en détail

La Desertification. Résumé du rapport de l Evaluation des Ecosystèmes pour le Millénaire

La Desertification. Résumé du rapport de l Evaluation des Ecosystèmes pour le Millénaire La Desertification Résumé du rapport de l Evaluation des Ecosystèmes pour le Millénaire LA DÉSERTIFICATION est la dégradation persistante d écosystèmes des zones sèches. Elle menace les moyens d existence

Plus en détail

CORRIGES Plan de la séance

CORRIGES Plan de la séance CORRIGES Plan de la séance 1. Corriges Compréhension écrite 2. Corriges Compréhension orale 3. Corriges Syntaxe 4. Corriges Vocabulaire 5. Corriges Conjugaison 6. Corriges Lecture d'élargissement 7. Corriges

Plus en détail

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD PRÉSENTATION POWER POINT Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD Cheikh FOFANA, Assistant au Secrétaire Exécutif, Secrétariat

Plus en détail

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Niveau / âge des participants Enfants (à partir de 12 ans), adolescents et adultes. Temps/durée d animation Environ ¼ d heure. Nombre d animateurs

Plus en détail

La région Nord-Pas-de-Calais

La région Nord-Pas-de-Calais La région Nord-Pas-de-Calais A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités? 1 La région Nord-Pas-de-Calais en France 1 2 Les chiffres-clés de la région Nord-Pas-de-Calais Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

La gouvernance foncière Agissons pour sa mise en œuvre!

La gouvernance foncière Agissons pour sa mise en œuvre! La gouvernance foncière Agissons pour sa mise en œuvre! Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR RAPPORT DE FIN DE SEJOUR Marina MARQUE Elève ingénieure INSA de LYON Département Génie Energétique et Environnement Type de stage : Stage en laboratoire universitaire, Projet d initiation à la recherche

Plus en détail

ICELAND ROVERS INCENTIVES À L ÉCOUTE DE VOS ENVIES

ICELAND ROVERS INCENTIVES À L ÉCOUTE DE VOS ENVIES ICELAND ROVERS INCENTIVES À L ÉCOUTE DE VOS ENVIES INCENTIVES EN ISLANDE INCENTIVES Quand on pense incentives, la première idée est souvent le plaisir et l amusement. Mais une excursion incentive réussie,

Plus en détail

Les impacts cachés des TIC. Quels enjeux et quelles actions concrètes?

Les impacts cachés des TIC. Quels enjeux et quelles actions concrètes? Les impacts cachés des TIC Quels enjeux et quelles actions concrètes? Eric Drezet Fête de la Science CRHEA, Valbonne 19/11/2013 1 Plan Conclusion Derrière mon PC une avalanche numérique Des conséquences

Plus en détail

Rôle des nuages dans l'anomalie de température de l'hiver 2007 en Europe

Rôle des nuages dans l'anomalie de température de l'hiver 2007 en Europe Rôle des nuages dans l'anomalie de température de l'hiver 2007 en Europe Meriem Chakroun Marjolaine Chiriaco (1) Sophie Bastin (1) Hélène Chepfer (2) Grégory Césana (2) Pascal Yiou (3) (1): LATMOS (2):

Plus en détail

«PERSPECTIVES PROFESSIONNELLES» TÉMOIGNAGES

«PERSPECTIVES PROFESSIONNELLES» TÉMOIGNAGES BACHELOR «PERSPECTIVES PROFESSIONNELLES» TÉMOIGNAGES Roger HAUPT senior manager communication services à RUAG Defence, Aigle > MÉTIER / Venant de la technique, je voulais élargir ma palette de compétences.

Plus en détail

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Le b.a.-ba du randonneur Fiche 2 Lire une carte topographique Mais c est où le nord? Quel Nord Le magnétisme terrestre attire systématiquement

Plus en détail

Lundi 7 Mardi 8 Mercredi 9 Jeudi 10 Vendredi 11

Lundi 7 Mardi 8 Mercredi 9 Jeudi 10 Vendredi 11 Lundi 7 Mardi 8 Mercredi 9 Jeudi 10 Vendredi 11 Peinture de la carte du monde 1/2 Réalisation de drapeaux pour la carte du monde Création d'un gong chinois Fabrication d'un dragon articulé SORTIE FÔRET

Plus en détail

La technologie mobile mise à contribution pour améliorer la gestion des petites pêcheries

La technologie mobile mise à contribution pour améliorer la gestion des petites pêcheries REGISTERED CHARITY 1098893 La technologie mobile mise à contribution pour améliorer la gestion des petites pêcheries L expansion des réseaux mobiles nous permet d étendre notre portée tout en réduisant

Plus en détail

CADRE OPÉRATIONNEL ET PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE MASSIF INC. Par. Marie-Michèle Couture-Morissette

CADRE OPÉRATIONNEL ET PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE MASSIF INC. Par. Marie-Michèle Couture-Morissette CADRE OPÉRATIONNEL ET PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE MASSIF INC. Par Marie-Michèle Couture-Morissette Essai présenté au centre universitaire de formation en environnement en vue de l obtention

Plus en détail

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8 Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable S e p t e m b r e 2 0 0 8 Le PADD : un Projet Politique Le PADD : un Projet Politique L e S C O T, u n o u t i l a

Plus en détail

Titre de la Table citoyenne Offre de soins, accès aux soins

Titre de la Table citoyenne Offre de soins, accès aux soins Titre de la Table citoyenne Offre de soins, accès aux soins Organisée par : Délégation des Hautes-Alpes de la Mutualité Française Paca, ADRETS, UDESS05, la CRESS (Chambre Régionale de l Économie Sociale

Plus en détail

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace 3 outils complémentaires pour connaître les sols en Alsace La base de données régionale sur les sols d Alsace Le guide des sols d Alsace La base de données régionale sur les sols Le réseau de mesure de

Plus en détail

SEMINAIRE REGIONAL AFRICAIN SUR LA GOUVERNANCE LOCALE 13-17 Octobre 2008 a Saly Portudal - Senegal L initiative d Apprentissage Mutuel entre Pairs

SEMINAIRE REGIONAL AFRICAIN SUR LA GOUVERNANCE LOCALE 13-17 Octobre 2008 a Saly Portudal - Senegal L initiative d Apprentissage Mutuel entre Pairs SEMINAIRE REGIONAL AFRICAIN SUR LA GOUVERNANCE LOCALE 13-17 Octobre 2008 a Saly Portudal - Senegal L initiative d Apprentissage Mutuel entre Pairs By Omar Ousman Jobe Analyste en Politique et Budget Pro-Poor

Plus en détail

Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires.

Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires. Qui mange qui? Objectif : Prendre conscience des nombreuses relations qui existent entre les êtres vivants et notamment les relations alimentaires. Tous les êtres vivants ont besoin d énergie pour vivre,

Plus en détail

LA COUPE DE FRANCE ZONE SUD KARATE FULL & LIGHT CONTACT SAMEDI & DIMANCHE 28/29 JANVIER 2012

LA COUPE DE FRANCE ZONE SUD KARATE FULL & LIGHT CONTACT SAMEDI & DIMANCHE 28/29 JANVIER 2012 2 L E V E N E M E N T La Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées La Ligue Côte d Azur de Karaté et Disciplines Associées Organisent : LA COUPE DE FRANCE ZONE SUD KARATE FULL & LIGHT CONTACT

Plus en détail

Retour du bison d Europe dans le Jura : ébauche de projet

Retour du bison d Europe dans le Jura : ébauche de projet Retour du bison d Europe dans le Jura : ébauche de projet 1 La vision Le bison d Europe a été éradiqué de Suisse déjà au Moyen-âge. Il s en est même fallu de peu pour que le plus grand mammifère sauvage

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

État de répartition des Maculinea dans le sud du Massif Central

État de répartition des Maculinea dans le sud du Massif Central État de répartition des Maculinea dans le sud du Massif Central Situation en Languedoc-Roussillon Aubrac Espèces Maculinea alcon Maculinea rebeli Maculinea arion autres espèces de papillons Méjean Montagne

Plus en détail

Les masters en langues

Les masters en langues Traduction-Interprétation Études anglophones traduction littéraire : Paris Études européennes et langues étrangères et échanges internationaux traduction économique et juridique : Juriste international

Plus en détail

Évolution du climat et désertification

Évolution du climat et désertification Évolution du climat et désertification FACTEURS HUMAINS ET NATURELS DE L ÉVOLUTION DU CLIMAT Les activités humaines essentiellement l exploitation de combustibles fossiles et la modification de la couverture

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : [email protected] ; Adresse

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

L ombre commun dans le canton de Vaud

L ombre commun dans le canton de Vaud Centre de conservation de la faune et de la nature Inspection de la pêche Chemin du Marquisat 1 1025 St-Sulpice Service des forêts, de la faune et de la nature www.dse.vd. vd.ch T 021 557 86 30 F 021 557

Plus en détail

Trading our health away. Prêts à échanger votre santé?

Trading our health away. Prêts à échanger votre santé? Trading our health away Prêts à échanger votre santé? Plan I. Est-ce grave docteur? 1. Tensiomètre : définir les concepts 2. Documentaire : une pêche d'enfer 3. Quiz : les raisons du libre-échange 4. Photo-langage

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

Unité 1 - L espace. Survol de l unité. Résultats d apprentissage spécifiques. Démarches et habiletés

Unité 1 - L espace. Survol de l unité. Résultats d apprentissage spécifiques. Démarches et habiletés Unité 1 - L espace Survol de l unité resultats d apprentissage Specifiques Cette unité porte sur la géographie physique et humaine. Les élèves devront pouvoir reconnaître et situer leur propre province

Plus en détail

VOYAGE AU PAYS MAGIQUE DU PÈRE NOËL

VOYAGE AU PAYS MAGIQUE DU PÈRE NOËL VOYAGE AU PAYS MAGIQUE DU PÈRE NOËL À la rencontre du Père Noël 5 jours DÉPART SPÉCIAL Du 6 au 10 décembre 2015 Du dimanche 6 au jeudi 10 décembre 2015. Hôtel Harriniva ou Hôtel Jeris Avec un animateur-musicien

Plus en détail