T.D. 3 Corrigé Logique séquentielle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "T.D. 3 Corrigé Logique séquentielle"

Transcription

1 T.D. 3 Corrigé Logique séquentielle Exercice 1 Après avoir rappelé les tables de vérité des bascules D et JK synchronisées sur front montant, donnez le chronogramme des sorties Q de chacune des bascules câblées ci-dessous en fonction d une entrée d horloge H. Bascule D H D Q Q Bascule JK H J K Q Q 0 0 q q q q Exercice 2 1. Donnez la table de vérité du montage ci-dessous : A B S S 2. Quelle fonction reconnaissez-vous? On reconnaît la table de vérité d une bascule RS avec : A = S et B = R. T.D. 3 Corrigé 1/12

2 Exercice 3 On dispose de bascules JK synchronisées sur front montant. Chaque bascule possède des entrées asynchrones prioritaires actives à l état bas : set et reset. 1. Réalisez un compteur asynchrone modulo Modifiez le montage pour en faire un compteur asynchrone modulo 12. Il faut effectuer un reset dès que le compteur atteint la valeur 12. Lorsque et Q 3 passent à 1 (détection du 12), la porte NON-ET applique un 0 sur les entrées reset (actives à l état bas). Le compteur repart alors aussitôt à partir de 0. T.D. 3 Corrigé 2/12

3 3. En partant de zéro, tracez son chronogramme sur un cycle complet. 4. Ajoutez un interrupteur automatique de remise à zéro à l allumage. À l'allumage, le condensateur est déchargé et impose une tension de zéro volt à l entrée de la porte ET. La porte considère cette tension nulle comme un niveau logique 0. Un reset est alors activé sur les bascules. Le condensateur se charge ensuite à travers la résistance jusqu à la tension V cc. Une fois que la tension a atteint un certain seuil (par ex : V cc /2), la porte ET la considère comme un niveau logique 1. Le reset n est plus imposé par la porte ET qui laisse passer le niveau de sortie de la porte NON-ET sur les entrées reset des bascules. Le compteur fonctionne alors dans son état normal. T.D. 3 Corrigé 3/12

4 5. Ajoutez un interrupteur manuel de remise à zéro. Décharger le condensateur permet de se replacer dans le même état qu à l allumage, et donc d effectuer une remise à zéro. Pour décharger le condensateur, un simple bouton poussoir à ses bornes est suffisant. Un appui sur le bouton aura pour effet de court-circuiter le condensateur. 6. Que suffit-il de faire pour remplacer les bascules JK par des bascules D? La cellule de base d un compteur asynchrone est un diviseur de fréquence par deux. Il suffit donc de remplacer les bascules JK par des bascules D câblées en diviseur de fréquence par deux. C'est-à-dire de remplacer le câblage de la figure 1 par le câblage de la figure 2 ci-dessous : T.D. 3 Corrigé 4/12

5 Exercice 4 On désire réaliser un compteur/décompteur asynchrone modulo 10 avec une possibilité de chargement parallèle du nombre N = dcba (0 N 9). Ce compteur/décompteur comportera deux entrées de commande X et Y. X = 0 : Chargement parallèle de N (quelque soit Y). X = 1 : Compteur si Y = 0 et décompteur si Y = 1. Vous avez à votre disposition quatre bascules JK et toutes les portes logiques nécessaires. Les bascules sont synchronisées sur front descendant et possèdent des entrées de forçage (set et reset) actives à l état bas. 1. Dessinez le schéma de connexion des bascules, de façon à obtenir un compteur si Y = 0 et un décompteur si Y = 1 (sans tenir compte du modulo pour l instant). Si un 0 est présent sur l'entrée d un OU exclusif, ce dernier se comporte comme un suiveur par rapport à son autre entrée. Si c est un 1 qui est présent, il se comporte comme un inverseur. Ainsi, quand Y = 0, ce sont les sorties Q qui sont reliées aux entrées d horloge de chaque bascule : on obtient un compteur. Par contre, quand Y = 1, les sorties Q sont complémentées avant d être reliées à l entrée d horloge de la bascule qui suit : on obtient un décompteur. T.D. 3 Corrigé 5/12

6 2. Quelles valeurs sur la sortie (du compteur et du décompteur) doit-on détecter pour réaliser le modulo 10. Compteur : il faut détecter la valeur 10 et forcer la valeur 0. Décompteur : il faut détecter la valeur 15 et forcer la valeur 9. Détecter la valeur 10 pour le compteur revient à tester Q b et Q d puisque dans le cycle d un compteur modulo 10 (de 0 à 9), Q b et Q d ne sont jamais à 1 en même temps. Leur premier passage à 1 se fera donc obligatoirement sur la valeur 10. Détecter la valeur 15 pour le décompteur revient à tester Q b et Q d puisque dans le cycle d un décompteur modulo 10 (de 9 à 0), Q b et Q d ne sont jamais à 1 en même temps. Leur premier passage à 1 se fera donc obligatoirement sur la valeur 15. On a donc, dans les deux cas, aussi bien pour le compteur que pour le décompteur, une détection de la valeur servant à imposer l état suivant qui se fera sur les sorties Q b et Q d. Pour la suite, on posera : M=Q b Q d Lorsqu une valeur à détecter est atteinte : Q b et Q d sont à 1 et M passe à 0. Le reste du temps M est à Complétez la table de vérité ci-dessous pour les entrées set et reset des quatre bascules en fonction de X et de Y. X Y R a S a R b S b R c S c R d S d Chg // 0 x a a b b c c d d Cpt 1 0 M 1 M 1 M 1 M 1 Décpt M M 1 M 1 1 M Dans chaque case du tableau, il faut préciser quelle valeur doivent prendre les entrées set et reset des différentes bascules pour chacun des modes de fonctionnement du montage. Concernant le chargement parallèle, il faut que la sortie Q prenne la valeur de l entrée N (Q a = a, Q b = b, Q c = c, Q d = d). Par exemple si a = 0, Q a doit prendre la valeur 0. Il faut donc effectuer un reset sur la bascule. Au contraire, si a = 1, c est un set qui doit être effectué. Ce résultat est obtenu en reliant l entrée R a à a et l entrée S a à a. T.D. 3 Corrigé 6/12

7 Concernant le compteur, un 0 doit être forcé à chaque détection de la valeur 10. Il suffit donc de relier M sur chaque entrée reset et de désactiver les entrées set. Concernant le décompteur, un 9 doit être forcé à chaque détection de la valeur 15. À l aide de M, il faut donc effectuer un set sur Q a et Q d et un reset sur Q b et Q c. 4. En déduire les équations de chacune des entrées set et reset. À partir du tableau précédent, on obtient : R a = X.a +X.Y.M +X.Y.1 = X.a + X.(Y.M + Y) = X.a + X.(M + Y) S a = X.a + X.Y.1 + X.Y.M = X.a + X.(Y + Y.M) = X.a + X.(Y + M) R b = X.b + X.Y.M + X.Y.M = X.b + X.(Y.M + Y.M) = X.b + X.M S b = X.b + X.Y.1 + X.Y.1 = X.b + X.(Y + Y) = X.b + X = b + X R c = X.c + X.Y.M + X.Y.M = X.c + X.(Y.M + Y.M) = X.c + X.M S c = X.c + X.Y.1 + X.Y.1 = X.c + X.(Y + Y) = X.c + X = c + X R d = X.d +X.Y.M +X.Y.1 = X.d + X.(Y.M + Y) = X.d + X.(M + Y) S d = X.d + X.Y.1 + X.Y.M = X.d + X.(Y + Y.M) = X.d + X.(Y + M) T.D. 3 Corrigé 7/12

8 Exercice 5 Soit le montage ci-dessous : 1. Remplissez le chronogramme suivant si l entrée E vaut zéro : Dans la première partie du chronogramme, S vaut 1. Voyons le comportement qu adopte le montage dans ce cas de figure et essayons de trouver un montage équivalent simplifié. On constate que le 1 de l entrée S, se propage sur un certain nombre de portes ET. Ces dernières peuvent dès lors être remplacées par un fil. L inverseur, en haut du montage, propage un 0 sur les autres portes ET. Ce 0 est alors recopié sur les entrées des portes OU. Or, un 0 sur l entrée d une porte OU, nous permet de la remplacer par un fil. Après simplification, nous obtenons le schéma équivalent suivant : T.D. 3 Corrigé 8/12

9 À chaque front d horloge, Q recopie D. Chaque sortie est donc recopiée sur la suivante : il s agit d un registre à décalage. Q 0 étant le poids faible, le décalage s'effectue vers la gauche. Le nouveau bit entrant dans Q 0 est E. Dans le même esprit, observons ce qui se passe quand S vaut 0 : Et après simplification : On retrouve de nouveau un registre à décalage, mais qui décale cette fois vers la droite. Il est maintenant facile de remplir le chronogramme sachant qu il s agit uniquement de décaler des bits, dans un sens ou dans l autre. 2. Que réalise ce montage? Ce montage est un registre à décalage. Il possède une entrée de commande S, permettant la sélection du sens de décalage, et une entrée E, permettant de choisir la valeur du bit entrant. T.D. 3 Corrigé 9/12

10 Exercice 6 1. Remplissez la table des transitions d une bascule JK. Q (t) Q (t+1) J K x x 1 0 x x 0 C J K Q 0 0 q q La table des transitions d une bascule JK se remplit à l aide de sa table de vérité. Il faut déterminer quelles valeurs étaient présentes sur les entrées J et K au moment de la transition. Ligne : Q passe de 0 à 0 état mémoire (J=0, K=0) mise à 0 (J=0, K=1) Ligne : Q passe de 0 à 1 état inverseur (J=1, K=1) mise à 1 (J=1, K=0) Ligne : Q passe de 1 à 0 état inverseur (J=1, K=1) mise à 0 (J=0, K=1) Ligne : Q passe de 1 à 1 état mémoire (J=0, K=0) mise à 1 (J=1, K=0) Dans un premier temps, on désire réaliser un compteur synchrone modulo 7 à l aide de bascules JK synchronisées sur front montant. 2. À l aide de la table des transitions, remplissez le tableau ci-dessous : J 2 K 2 J 1 K 1 J 0 K x 0 x 1 x x 1 x x x x 0 1 x x x 1 x x 0 0 x 1 x x 0 1 x x x 1 x 1 0 x D après la table des transitions d une bascule JK, on a J 0 = 1 et K 0 = x lors d'une transition de 0 à 1 sur Q 0. T.D. 3 Corrigé 10/12

11 3. Donnez les équations des entrées J 0, K 0, J 1, K 1, J 2 et K 2. À partir du tableau précédent, on obtient les équations suivantes : De façon évidente : K 0 = 1 J 1 = Q 0 K 2 = Q 1 À l aide des tableaux de Karnaugh : J x x x x 1 J 0 = Q 1 + K x x x 1 0 x x 1 0 K 1 = Q 0 + J x x x x J 2 = Q 0.Q 1 4. Dessinez le schéma de câblage. Pas de difficulté particulière, il suffit de se servir des équations établies précédemment afin d effectuer les différentes connexions. T.D. 3 Corrigé 11/12

12 On désire maintenant réaliser un compteur synchrone, modulo 8 en code Gray, à l aide de bascules JK synchronisées sur front descendant. 5. Remplissez le tableau ci-dessous : J 2 K 2 J 1 K 1 J 0 K x 0 x 1 x x 1 x x x x 0 x x x 0 0 x x 0 x 0 1 x x 0 x 1 x x 0 0 x x x 1 0 x 0 x 6. Donnez les équations des entrées J 0, K 0, J 1, K 1, J 2 et K 2. J x x x x 1 J 0 = Q 1. + Q 1. K x 0 1 x 1 x 1 0 x K 0 = Q 1. + Q 1. J x x x x J 1 = Q 0. K x x x x 0 0 K 1 = Q 0. J x x x x J 2 = Q 0.Q 1 K x x x x K 2 = Q 0.Q 1 T.D. 3 Corrigé 12/12

VIII- Circuits séquentiels. Mémoires

VIII- Circuits séquentiels. Mémoires 1 VIII- Circuits séquentiels. Mémoires Maintenant le temps va intervenir. Nous avions déjà indiqué que la traversée d une porte ne se faisait pas instantanément et qu il fallait en tenir compte, notamment

Plus en détail

FONCTION COMPTAGE BINAIRE ET DIVISION DE FRÉQUENCE

FONCTION COMPTAGE BINAIRE ET DIVISION DE FRÉQUENCE I/ GÉNÉRALITÉS I.1/ Fonction Un compteur binaire est utilisé : -pour compter un certain nombre d'évènements binaires -pour diviser la fréquence d'un signal logique par 2 m Page 1 FONCTION COMPTAGE BINAIRE

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits 1 Rappel : un peu de logique Exercice 1.1 Remplir la table de vérité suivante : a b a + b ab a + b ab a b 0 0 0 1 1 0 1 1 Exercice

Plus en détail

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques

IFT1215 Introduction aux systèmes informatiques Introduction aux circuits logiques de base IFT25 Architecture en couches Niveau 5 Niveau 4 Niveau 3 Niveau 2 Niveau Niveau Couche des langages d application Traduction (compilateur) Couche du langage d

Plus en détail

ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE

ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE ARDUINO DOSSIER RESSOURCE POUR LA CLASSE Sommaire 1. Présentation 2. Exemple d apprentissage 3. Lexique de termes anglais 4. Reconnaître les composants 5. Rendre Arduino autonome 6. Les signaux d entrée

Plus en détail

ET 24 : Modèle de comportement d un système Boucles de programmation avec Labview.

ET 24 : Modèle de comportement d un système Boucles de programmation avec Labview. ET 24 : Modèle de comportement d un système Boucles de programmation avec Labview. Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Formation des enseignants parcours : ET24 Modèle de

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Manuel d installation Lecteur XM3

Manuel d installation Lecteur XM3 Manuel d installation Lecteur XM3 Conditions, Les Transactions, les livraisons, etc seront effectuées selon les conditions générales de livraisons, déposées à la Chambre de Commerce de Mappel, Pays Bas.

Plus en détail

QUESTION 1 {2 points}

QUESTION 1 {2 points} ELE4301 Systèmes logiques II Page 1 de 8 QUESTION 1 {2 points} En se servant de paramètres électriques donnés dans le Tableau 1 ci-dessous, on désire déterminer la fréquence d opération du compteur présenté

Plus en détail

Architecture : Circuits numériques et éléments d architecture

Architecture : Circuits numériques et éléments d architecture Ecole Nationale Supérieure d Informatique et de Mathématiques Appliquées Architecture : Circuits numériques et éléments d architecture 1 ère année Année scolaire 2014 2015 Consignes Les exercices de ce

Plus en détail

Centrale d alarme DA996

Centrale d alarme DA996 Centrale d alarme DA996 Référence : 7827 La DA-996 est une centrale d alarme pour 6 circuits indépendants les uns des autres, avec ou sans temporisation, fonctions 24 heures, sirène, alerte et incendie.

Plus en détail

RESUME DE COURS ET CAHIER D'EXERCICES

RESUME DE COURS ET CAHIER D'EXERCICES ARCITECTURE INFO-UP REUME DE COUR ET CAIER D'EXERCICE EPITA F. GABON Architecture EPITA INFO-UP F. Gabon COUR LIVRE D ARCITECTURE 3 REUME D'ELECTRONIUE LOGIUE 4 YTEME DE NUMERATION 6 ALGEBRE DE BOOLE 6

Plus en détail

TD Architecture des ordinateurs. Jean-Luc Dekeyser

TD Architecture des ordinateurs. Jean-Luc Dekeyser TD Architecture des ordinateurs Jean-Luc Dekeyser Fiche 1 Nombres de l informatique Exercice 1 Une entreprise désire réaliser la sauvegarde de ses données sur un site distant. Le volume de données à sauvegarder

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

Modules d automatismes simples

Modules d automatismes simples Modules d automatismes simples Solutions pour automatiser Modules d'automatismes Enfin, vraiment simple! Un concentré de solution Pour vos petites applications d'automatismes millenium gère : Temporisations

Plus en détail

Série HarmonicGuard Application Omnibus Filtre Harmonique Actif. Démarrage Rapide Configuration du Logiciel de l unité

Série HarmonicGuard Application Omnibus Filtre Harmonique Actif. Démarrage Rapide Configuration du Logiciel de l unité Série HarmonicGuard Application Omnibus Filtre Harmonique Actif Démarrage Rapide Configuration du Logiciel de l unité TCI, LLC W132 N10611 Grant Drive Germantown, Wisconsin 53022 Téléphone: 414-357-4480

Plus en détail

EL70x1 en mode position. Mise en œuvre rapide. VERSION : Beta / DATE : 31 Juillet 2011

EL70x1 en mode position. Mise en œuvre rapide. VERSION : Beta / DATE : 31 Juillet 2011 - EL70x1 en mode position Mise en œuvre rapide VERSION : Beta / DATE : 31 Juillet 2011 Les bornes EL70x1 permettent de contrôler des moteurs pas à pas. Soit la consigne est générée par une tâche NC, soit

Plus en détail

Logique séquentielle

Logique séquentielle Bascules et logique séquentielle aniel Etiemble [email protected] Logique séquentielle Logique séquentielle Le système a des «états» ans un système séquentiel Éléments de mémorisation Les sorties dépendent des

Plus en détail

1. PRESENTATION DU PROJET

1. PRESENTATION DU PROJET Bac STI2D Formation des enseignants Jean-François LIEBAUT Denis PENARD SIN 63 : Prototypage d un traitement de l information analogique et numérique (PSoC) 1. PRESENTATION DU PROJET Les systèmes d éclairage

Plus en détail

Pilotec confort 10/Pilotec confort 20 réf. 49110 réf. 49111

Pilotec confort 10/Pilotec confort 20 réf. 49110 réf. 49111 9419-682-10/01.06 Pilotec confort 10/Pilotec confort 20 réf. 49110 réf. 49111 Gestionnaire d énergie pour 1 ou 2 zones de chauffage électrique avec fil pilote Sommaire Comment fonctionne votre Pilotec

Plus en détail

Guide de programmation FLEXIVOZ PABX OD308

Guide de programmation FLEXIVOZ PABX OD308 Guide de FLEXIVOZ PABX OD308 1 SOMMAIRE Introduction 3 Installation 4 Programmation du système 5 IMPORTANT Lignes externes 6 Réglage date et heure par l horloge interne 6 Appels entrants : Affectation

Plus en détail

Notice d installation de la Centrale VIGIK DGM1

Notice d installation de la Centrale VIGIK DGM1 Notice d installation de la Centrale VIGIK DGM1 Version 3.5 NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION N homologation : PS 200306-01 MS 200306-02 Informations préliminaires Présentation des possibilités de la

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

module Introduction aux réseaux DHCP et codage Polytech 2011 1/ 5

module Introduction aux réseaux DHCP et codage Polytech 2011 1/ 5 DHCP et codage DHCP ( Dynamic Host Configuration Protocol RFC 2131 et 2132) est un protocole client serveur qui permet à un client hôte d un réseau local (Ethernet ou Wifi) d obtenir d un serveur DHCP

Plus en détail

COACH-II Manuel d utilisation

COACH-II Manuel d utilisation COACH-II Manuel d utilisation MA-COACH-II_FR Page 1 on 25 Rev: 29/03/2011 1. INTRODUCTION...3 2. VUE GENERALE...4 3. DIMENSIONS MECANIQUES...5 4. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES...6 4.1. Générales...6 4.1.1.

Plus en détail

Les fonctions logiques

Les fonctions logiques 1 Les fonctions logiques Le fonctionnement des ordinateurs tout comme d autres appareils électroniques repose sur l emploi des circuits électroniques de logique binaire ou électronique numérique. Dans

Plus en détail

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2 CHPITRE IX Modèle de Thévenin & modèle de Norton Les exercices EXERCICE N 1 R 3 E = 12V R 1 = 500Ω R 2 = 1kΩ R 3 = 1kΩ R C = 1kΩ E R 1 R 2 U I C R C 0V a. Dessiner le générateur de Thévenin vu entre les

Plus en détail

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA)

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) I. L'intérêt de la conversion de données, problèmes et définitions associés. I.1. Définitions:

Plus en détail

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP.

Union générale des étudiants de Tunisie Bureau de l institut Préparatoire Aux Etudes D'ingénieurs De Tunis. Modèle de compte-rendu de TP. Union générale des étudiants de Tunisie Modèle de compte-rendu de TP Dipôle RC Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement

Plus en détail

TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle

TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle TP - Alarme de voiture / Approche fonctionnelle Tous les objets techniques, même les plus compliqués, sont étudiés à l aide d une méthode appelée : étude fonctionnelle ou systémique. 1/ Présentation du

Plus en détail

TD 1 - Transmission en bande de passe

TD 1 - Transmission en bande de passe Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX [email protected] Claude Duvallet 1/10 Transmission en bande de passe (1/2) Description

Plus en détail

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction ELP 304 : Électronique Numérique Cours 1 Introduction Catherine Douillard Dépt Électronique Les systèmes numériques : généralités (I) En électronique numérique, le codage des informations utilise deux

Plus en détail

Tuto pour connecter une source RVB RGB à un moniteur Commodore / Amiga

Tuto pour connecter une source RVB RGB à un moniteur Commodore / Amiga Tuto pour connecter une source RVB RGB à un moniteur Commodore / Amiga Il faut 1 moniteur Commodore 1084S / 1083S-D1 Ecran 1084S (au dos, il est indiqué 1083S-D1), je l ai eut avec un Amiga 600 et on va

Plus en détail

Infos. Indicateurs analogiques encastrables pour installation à courants forts. Série M W/P/ LSP BWQ BGQ TP TG WQ /0S WQ /2S FQ /2 W BI BIW DFQ

Infos. Indicateurs analogiques encastrables pour installation à courants forts. Série M W/P/ LSP BWQ BGQ TP TG WQ /0S WQ /2S FQ /2 W BI BIW DFQ Infos Série M 200.U.003.05 encastrables pour installation à courants forts Série M W/P/ LSP pour montage sur rail normé BWQ BGQ TP TG WQ /0S WQ /2S FQ /2 W BI BIW SY Compteurs horaires Voltmètres partiels

Plus en détail

CONFIGURATION ET UTILISATION

CONFIGURATION ET UTILISATION COMPARATEUR DE CODE GRAY POUR CODEURS A SORTIES PARALLELES CONFIGURATION ET UTILISATION CCN165 LOREME 12, rue des Potiers d'etain Actipole BORNY - B.P. 35014-57071 METZ CEDEX 3 Téléphone 03.87.76.32.51

Plus en détail

Logique binaire. Aujourd'hui, l'algèbre de Boole trouve de nombreuses applications en informatique et dans la conception des circuits électroniques.

Logique binaire. Aujourd'hui, l'algèbre de Boole trouve de nombreuses applications en informatique et dans la conception des circuits électroniques. Logique binaire I. L'algèbre de Boole L'algèbre de Boole est la partie des mathématiques, de la logique et de l'électronique qui s'intéresse aux opérations et aux fonctions sur les variables logiques.

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE

J AUVRAY Systèmes Electroniques TRANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE RANSMISSION DES SIGNAUX NUMERIQUES : SIGNAUX EN BANDE DE BASE Un message numérique est une suite de nombres que l on considérera dans un premier temps comme indépendants.ils sont codés le plus souvent

Plus en détail

CONTRÔLE DE BALISES TYPE TB-3 MANUEL D'INSTRUCTIONS. ( Cod. 7 71 087 ) (M 981 342 01-02 06H) ( M 981 342 / 99G ) (c) CIRCUTOR S.A.

CONTRÔLE DE BALISES TYPE TB-3 MANUEL D'INSTRUCTIONS. ( Cod. 7 71 087 ) (M 981 342 01-02 06H) ( M 981 342 / 99G ) (c) CIRCUTOR S.A. CONTRÔLE DE BALISES TYPE TB-3 ( Cod. 7 71 087 ) MANUEL D'INSTRUCTIONS (M 981 342 01-02 06H) ( M 981 342 / 99G ) (c) CIRCUTOR S.A. ------ ÉQUIPEMENT CONTRÔLE DE BALISES TB-3 ------ Page 2 de 6 ÉQUIPEMENT

Plus en détail

I- Définitions des signaux.

I- Définitions des signaux. 101011011100 010110101010 101110101101 100101010101 Du compact-disc, au DVD, en passant par l appareil photo numérique, le scanner, et télévision numérique, le numérique a fait une entrée progressive mais

Plus en détail

Systèmes de distributeurs Systèmes de distributeur selon la norme ISO 5599-1, taille 2, série 581. Caractéristiques techniques

Systèmes de distributeurs Systèmes de distributeur selon la norme ISO 5599-1, taille 2, série 581. Caractéristiques techniques ISO 5599-1, taille 2, série 581 Caractéristiques techniques 2 ISO 5599-1, taille 2, série 581 Systèmes de distributeurs Systèmes de distributeur, Série 581 Qn Max. = 2200 l/min Câblage individuel par enfichage

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

CONVERTISSEURS NA ET AN

CONVERTISSEURS NA ET AN Convertisseurs numériques analogiques (xo Convertisseurs.doc) 1 CONVTIU NA T AN NOT PLIMINAI: Tous les résultats seront exprimés sous formes littérales et encadrées avant les applications numériques. Les

Plus en détail

AUTOPORTE III Notice de pose

AUTOPORTE III Notice de pose AUTOPORTE III Notice de pose Vous avez acquis le système AUTOPORTE, nous vous en remercions. Veuillez lire attentivement cette notice, vous serez à même de faire fonctionner correctement ce système. FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Modules d entrées/sorties pour FX série XM07 et XM14

Modules d entrées/sorties pour FX série XM07 et XM14 Fiche produit Modules XM07 et XM14 Date Juillet 2009 Modules d entrées/sorties pour FX série XM07 et XM14 Les modules XM07 et XM14 proposent des points d entrées et de sorties physiques supplémentaires

Plus en détail

Animation pédagogique sur l oscilloscope à mémoire Hameg HM 507

Animation pédagogique sur l oscilloscope à mémoire Hameg HM 507 Animation pédagogique sur l oscilloscope à mémoire Hameg HM 507 Les réglages matériels généraux de l oscilloscope Hameg HM 507 Ce sont les réglages qui sont actifs aussi bien en mode Analogique (oscilloscope

Plus en détail

Manuel d aide à la pose

Manuel d aide à la pose Manuel d aide à la pose Téléphones d Urgence de la série DICTIS MICOME Téléphones d urgence Téléalarmes Pont de Peille 06340 Drap France Tel : (33) 4 93 91 16 17 Fax : (33) 4 93 91 26 27 e-mail : [email protected]

Plus en détail

Connexion sur REDLION G-308 avec le modem GSM GDW-11 pour envoi de SMS

Connexion sur REDLION G-308 avec le modem GSM GDW-11 pour envoi de SMS Connexion sur REDLION G-308 avec le modem GSM GDW-11 pour envoi de SMS Paramétrage du GDW-11 avec l utilitaire GD-Tool fourni avec le modem: 1. En utilisant GD-TOOL (connecté le modem sur le port série

Plus en détail

CENTRAL TELEPHONIQUE ANALOGIQUE 3 LIGNES 12 POSTES autocommutateur téléphone SELECTEUR FAX TELEPHONE. Ref 3L12PF = VIP312

CENTRAL TELEPHONIQUE ANALOGIQUE 3 LIGNES 12 POSTES autocommutateur téléphone SELECTEUR FAX TELEPHONE. Ref 3L12PF = VIP312 CENTRAL TELEPHONIQUE ANALOGIQUE 3 LIGNES 12 POSTES autocommutateur téléphone SELECTEUR FAX TELEPHONE Sommaire Caractéristiques de l appareil Installation A lire attentivement avant installation Allumage

Plus en détail

Conception et réalisation d'une pédale MIDI

Conception et réalisation d'une pédale MIDI Conception et réalisation d'une pédale MIDI Origine et historique du projet: Plusieurs dizaines de lycéens de Porto-Vecchio adhèrent au club musique du foyer socio-éducatif et se retrouvent à l'heure du

Plus en détail

7200S FRA. Contacteur Statique. Manuel Utilisateur. Contrôle 2 phases

7200S FRA. Contacteur Statique. Manuel Utilisateur. Contrôle 2 phases 7200S Contacteur Statique FRA Contrôle 2 phases Manuel Utilisateur Chapitre 2 2. INSTALLATI Sommaire Page 2.1. Sécurité lors de l installation...............................2-2 2.2. Montage.................................................2-3

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

RELAIS STATIQUE. Tension commutée

RELAIS STATIQUE. Tension commutée RELAIS STATIQUE Nouveau Relais Statique Monophasé de forme compacte et économique Coût réduit pour une construction modulaire Modèles disponibles de 15 à 45 A Modèles de faible encombrement, avec une épaisseur

Plus en détail

Fiche technique variateur

Fiche technique variateur Fiche technique variateur Test et mise en service rapide des variateurs ATV600 avec le HMI intégré et WebServer Gamme : ATV600 Introduction Comment mettre en œuvre les variateurs Schneider pour des applications

Plus en détail

Notice : THERMOMETRE SANS FIL

Notice : THERMOMETRE SANS FIL Notice : THERMOMETRE SANS FIL Nous vous remercions pour l achat de cette station météo. Merci de prendre le temps de lire et de comprendre ce manuel afin de mieux apprécier toutes les fonctions dont ce

Plus en détail

Manipulations du laboratoire

Manipulations du laboratoire Manipulations du laboratoire 1 Matériel Les manipulations de ce laboratoire sont réalisées sur une carte électronique comprenant un compteur 4-bit asynchrone (74LS93) avec possibilité de déclenchement

Plus en détail

VMT Mod : Ventilation modulée pour le tertiaire

VMT Mod : Ventilation modulée pour le tertiaire Notice de Montage VMT Mod : Ventilation modulée pour le tertiaire VC 100876 - D920_a - RCS 956 506 828 - Imprimé en France/Printed in France VMT Mod est un système de ventilation intelligent à destination

Plus en détail

CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance.

CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance. XIII. 1 CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance. Dans les chapitres précédents nous avons examiné des circuits qui comportaient différentes

Plus en détail

SCL LOGICIEL DE CONTROL

SCL LOGICIEL DE CONTROL SCL LOGICIEL DE CONTROL Version 1.3 MRC AUDIO LD- 500 www.mrcaudio.com 1 Contenu 1 - Bienvenu a MRC AUDIO SCL v1.3 2 - Installation du logiciel 3 - Configuration du programme SCL 4 - Contrôle des installations

Plus en détail

ProCod. Manuel d utilisation. Software de programmation pour codeurs absolus TWK modèles CRF et DAF CRF 11069 DF 08 / 10

ProCod. Manuel d utilisation. Software de programmation pour codeurs absolus TWK modèles CRF et DAF CRF 11069 DF 08 / 10 Software de programmation pour codeurs absolus TWK modèles CRF et DAF CRF 11069 DF 08 / 10 Manuel d utilisation ProCod TWK France 13-15, avenue de Stalingrad 93170 BAGNOLET T. 01 43 62 00 05 F. 01 43 63

Plus en détail

Module de mesure de courant pour relais statiques serie HD Module de mesure de courant HD D0340I

Module de mesure de courant pour relais statiques serie HD Module de mesure de courant HD D0340I Plage de tension de commande: 4... 30 VDC Plage de courant de charge: 2 A... 40 A Controle permanent de courant Apprentissage du courant de consigne par bouton poussoir ou par entrée externe Seuil d'alarme

Plus en détail

OBJECTIFS. I. A quoi sert un oscilloscope?

OBJECTIFS. I. A quoi sert un oscilloscope? OBJECTIFS Oscilloscope et générateur basse fréquence (G.B.F.) Siuler le fonctionneent et les réglages d'un oscilloscope Utiliser l oscilloscope pour esurer des tensions continues et alternatives Utiliser

Plus en détail

Guide utilisateur. Parrot MKi9100. Français. Parrot MKi9100 Guide utilisateur 1

Guide utilisateur. Parrot MKi9100. Français. Parrot MKi9100 Guide utilisateur 1 Guide utilisateur Parrot MKi9100 Français Parrot MKi9100 Guide utilisateur 1 Sommaire Sommaire... 2 Introduction... 4 Installer le Parrot MKi9100... 5 Autoradio avec connecteur ISO...5 Autoradio avec entrées

Plus en détail

Projet # 3 Serrure à deux clés

Projet # 3 Serrure à deux clés Département d électronique industrielle Projet # 3 Serrure à deux clés Semaines 8 et 9, 10 Session 1 Circuits logiques 243-206-RA Automne 2010 Tables des matières 1 OBJECTIFS DE L ACTIVITÉ... 3 1.1 COMPÉTENCES

Plus en détail

COMMANDER la puissance par MODULATION COMMUNIQUER

COMMANDER la puissance par MODULATION COMMUNIQUER SERIE 4 MODULER - COMMUNIQUER Fonctions du programme abordées : COMMANDER la puissance par MODULATION COMMUNIQUER Objectifs : Réaliser le câblage d un modulateur d après le schéma de puissance et de commande,

Plus en détail

Station défibrillateur réf. SDSA1A et SDSA1AF : notice d emploi de l alarme

Station défibrillateur réf. SDSA1A et SDSA1AF : notice d emploi de l alarme Station défibrillateur réf. SDSA1A et SDSA1AF : notice d emploi de l alarme SECTION 1 Volume de l alarme. L alarme a une sirène très puissante de 85 à 120 db. Le niveau de décibel peut varier en fonction

Plus en détail

Oscilloscope actif de précision CONCEPT 4000M

Oscilloscope actif de précision CONCEPT 4000M Oscilloscope actif de précision CONCEPT 4000M ZI Toul Europe, Secteur B 54200 TOUL Tél.: 03.83.43.85.75 Email : [email protected] www.deltest.com Introduction L oscilloscope actif de précision Concept

Plus en détail

COMMUTEL PRO VM3 INTERFACE GSM VOIX POUR EMULATION DE LIGNE RTC ET TRANSMETTEUR DE SMS D ALERTES ET TECHNIQUES.

COMMUTEL PRO VM3 INTERFACE GSM VOIX POUR EMULATION DE LIGNE RTC ET TRANSMETTEUR DE SMS D ALERTES ET TECHNIQUES. COMMUTEL PRO VM3 INTERFACE GSM VOIX POUR EMULATION DE LIGNE RTC ET TRANSMETTEUR DE SMS D ALERTES ET TECHNIQUES. 1. DESCRIPTION DU PRODUIT COMMUTEL PRO VM3 est un Secours GSM Canal Voix et un transmetteur

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

Les opérations binaires

Les opérations binaires Les opérations binaires Compétences associées A2 : Analyser et interpréter une information numérique Objectifs Etre capable: - De coder les nombres entiers en code complément à 2. - De résoudre les opérations

Plus en détail

Démarreur-testeur par ordinateur via le port USB d un PC pour moteurs asynchrones triphasés

Démarreur-testeur par ordinateur via le port USB d un PC pour moteurs asynchrones triphasés Démarreur-testeur par ordinateur via le port USB d un PC pour moteurs asynchrones triphasés J. MBIHI Email : [email protected] E. AMIE EBANDA et A. DONWOUNG KANA Groupe de Recherche en Informatique Industrielle

Plus en détail

Système d automation TROVIS 6400 Régulateur compact TROVIS 6493

Système d automation TROVIS 6400 Régulateur compact TROVIS 6493 Système d automation TROVIS 6400 Régulateur compact TROVIS 6493 pour montage encastré (dimensions de la face avant 48 x 96 mm / 1.89 x 3.78 ) Application Régulateur compact à microprocesseur avec logiciel

Plus en détail

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE ENERGIE THERMIQUE

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE ENERGIE THERMIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE 1 ère STI2D CI5 : Efficacité énergétique active TP1 EE ENERGIE THERMIQUE INSTRUCTIONS PERMANENTES DE SÉCURITÉ 1. Avant

Plus en détail

Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale

Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale 1 Table des matières Page 1 : Binaire liquide-vapeur isotherme et isobare Page 2 : Page 3 : Page 4 : Page 5 : Page 6 : intéressant facile facile sauf

Plus en détail

Fiche technique CPU 314SC/DPM (314-6CG13)

Fiche technique CPU 314SC/DPM (314-6CG13) Fiche technique CPU 314SC/DPM (3146CG13) Données techniques N de commande 3146CG13 Type CPU 314SC/DPM Information générale Note Caractéristiques SPEEDBus Technologie SPEED7 24 x DI, 16 x DO, 8 x DIO, 4

Plus en détail

V- Manipulations de nombres en binaire

V- Manipulations de nombres en binaire 1 V- Manipulations de nombres en binaire L ordinateur est constitué de milliards de transistors qui travaillent comme des interrupteurs électriques, soit ouverts soit fermés. Soit la ligne est activée,

Plus en détail

Le contenu de ce manuel peut faire l objet de modifications sans préavis et n engage pas la responsabilité de la société BENTEL SECURITY srl.

Le contenu de ce manuel peut faire l objet de modifications sans préavis et n engage pas la responsabilité de la société BENTEL SECURITY srl. Le contenu de ce manuel peut faire l objet de modifications sans préavis et n engage pas la responsabilité de la société BENTEL SECUITY srl. BENTEL SECUITY via Florida - Z.I. Valtesino - 63013 GOTTAMMAE

Plus en détail

MICROCONTROLEURS PIC PROGRAMMATION EN C. V. Chollet - cours-pic-13b - 09/12/2012 Page 1 sur 44

MICROCONTROLEURS PIC PROGRAMMATION EN C. V. Chollet - cours-pic-13b - 09/12/2012 Page 1 sur 44 MICROCONTROLEURS PIC PROGRAMMATION EN C V. Chollet - cours-pic-13b - 09/12/2012 Page 1 sur 44 Chapitre 1 GENERALITES 1 DEFINITION Un microcontrôleur est un microprocesseur RISC (Reduced Instruction Set

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd [email protected] http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Le Registre sous Windows 8 architecture, administration, script, réparation...

Le Registre sous Windows 8 architecture, administration, script, réparation... 234 Le Registre sous Windows 8 architecture, administration, script, réparation... dcliquez sur Affichage - Personnaliser afin d activer ou de désactiver certains éléments de votre Console. Voyons maintenant

Plus en détail

Relais statiques SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P

Relais statiques SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P Relais statiques SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P Relais statique CA Multi fonctions - 5 sélections de modes de fonctionnement: angle de phase, trains d ondes distribuées et

Plus en détail

3 ÉLÉMENTS forment un LABoratoire.

3 ÉLÉMENTS forment un LABoratoire. 3 ÉLÉMENTS forment un LABoratoire. L environnement d apprentissage COM3LAB combine l expérimentation et les avantages du e-learning interactif. La nouvelle unité centrale (console) est la jonction entre

Plus en détail

Neu. Technique d installation / de surveillance. VARIMETER RCM Contrôleur différentiel type B IP 5883

Neu. Technique d installation / de surveillance. VARIMETER RCM Contrôleur différentiel type B IP 5883 Technique d installation / de surveillance VARIMETER RCM Contrôleur différentiel type IP 5883 0249636 X1 A1 X1 i2 11 Alarm 12 Neu IP 5583 N 5018/035 N 5018/030 escription du produit Le contrôleur différentiel

Plus en détail

2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh

2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh 2 Fonctions binaires 45 2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh On peut définir complètement une fonction binaire en dressant son tableau de Karnaugh, table de vérité à 2 n cases pour n variables

Plus en détail

Architecture des ordinateurs. Robin FERCOQ [email protected]

Architecture des ordinateurs. Robin FERCOQ fercoq@ece.fr Architecture des ordinateurs Robin FERCOQ [email protected] 1 Objectifs Introduction aux systèmes informatiques Introduction aux fondamentaux de l'informatique Codage binaire de l'information, quantité d'info.

Plus en détail

AMBUS IS Collecteur d impulsions M-Bus

AMBUS IS Collecteur d impulsions M-Bus AMBUS IS Collecteur d impulsions M-Bus Application Collecteur d impulsions pour la connexion d un compteur à émetteur d impulsions à des systèmes M-Bus ou pour la transmission de signaux à des systèmes

Plus en détail

Auto formation à Zelio logic

Auto formation à Zelio logic Auto formation à Zelio logic 1 Les Produits Félicitations, vous avez choisi l'un des produits Zelio 2 suivants : 2 Environnement Le Zelio Logic est programmable à l'aide du logiciel Zelio Soft ou en Saisie

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

TEST D ALIMENTATION CONTINUE

TEST D ALIMENTATION CONTINUE TEST D ALIMENTATION CONTINUE Pour vérifier et tester la conception, le besoin en alimentations conformes aux normes ne cesse de progresser au niveau technologique. C est plus ou moins devenu une nécessité

Plus en détail

VOCALYS LITE. www.adetec.com

VOCALYS LITE. www.adetec.com VOCALYS LITE www.adetec.com Sommaire GENERALITES 1 Présentation Caractéristiques techniques RACCORDEMENTS 2 Ligne téléphonique 2 Autoprotection 3 Entrées 3 Sorties 4 UTILISATION 5 Marche / Arrêt du transmetteur

Plus en détail

SYSTÈME DE CONTRÔLE SOLAIRE LX-220 Installation et mode d emploi

SYSTÈME DE CONTRÔLE SOLAIRE LX-220 Installation et mode d emploi SYSTÈME DE CONTRÔLE SOLAIRE LX-220 Installation et mode d emploi IMPORTANTES CONSIGNES DE SÉCURITÉ LISEZ ET OBSERVEZ TOUTES LES CONSIGNES CONSERVEZ CES CONSIGNES EN LIEU SÛR AVERTISSEMENT Avant d installer

Plus en détail

Le multiplexage. Sommaire

Le multiplexage. Sommaire Sommaire Table des matières 1- GENERALITES... 2 1-1 Introduction... 2 1-2 Multiplexage... 4 1-3 Transmission numérique... 5 2- LA NUMERATION HEXADECIMALE Base 16... 8 3- ARCHITECTURE ET PROTOCOLE DES RESEAUX...

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

MICROINFORMATIQUE NOTE D APPLICATION 1 (REV. 2011) ARITHMETIQUE EN ASSEMBLEUR ET EN C

MICROINFORMATIQUE NOTE D APPLICATION 1 (REV. 2011) ARITHMETIQUE EN ASSEMBLEUR ET EN C Haute Ecole d Ingénierie et de Gestion Du Canton du Vaud MICROINFORMATIQUE NOTE D APPLICATION 1 (REV. 2011) ARITHMETIQUE EN ASSEMBLEUR ET EN C Programmation en mode simulation 1. DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE...

Plus en détail

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe.

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe. TD 11 Les trois montages fondamentaux.,.,. ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe ***exercice 11.1 On considère le montage ci-dessous : V = 10 V R 1 R s v e

Plus en détail

ÉVALUATION FORMATIVE. On considère le circuit électrique RC représenté ci-dessous où R et C sont des constantes strictement positives.

ÉVALUATION FORMATIVE. On considère le circuit électrique RC représenté ci-dessous où R et C sont des constantes strictement positives. L G L G Prof. Éric J.M.DELHEZ ANALYSE MATHÉMATIQUE ÉALUATION FORMATIE Novembre 211 Ce test vous est proposé pour vous permettre de faire le point sur votre compréhension du cours d Analyse Mathématique.

Plus en détail

WebSphere MQ & Haute Disponibilité

WebSphere MQ & Haute Disponibilité L objectif de cet article est d identifier les problèmes pouvant se poser lors de la mise en place d un système de secours dans une configuration WebSphere MQ, et de proposer des pistes pour régler ces

Plus en détail

Mise à jour: 29 janvier 2008. Instructions Paiement en ligne

Mise à jour: 29 janvier 2008. Instructions Paiement en ligne Mise à jour: 29 janvier 2008 Instructions Paiement en ligne Instruction générales Bienvenue sur la page de Paiement en ligne. Elle a été conçue pour vous permettre de faire un paiement facilement et de

Plus en détail

Fonctions de deux variables. Mai 2011

Fonctions de deux variables. Mai 2011 Fonctions de deux variables Dédou Mai 2011 D une à deux variables Les fonctions modèlisent de l information dépendant d un paramètre. On a aussi besoin de modéliser de l information dépendant de plusieurs

Plus en détail

électronique du tarif bleu

électronique du tarif bleu Le compteur MONOphasé électronique du tarif bleu Qu est- ce que le compteur Electrique? Destiné à mesurer les consommations, il possède quelques avantages : Il vous précise le tarif choisi et la tarification

Plus en détail