Tout savoir sur les méthodes d observation du cycle Règles douloureuses, syndrome prémenstruel, endométriose, SOPK, préménopause : les solutions

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tout savoir sur les méthodes d observation du cycle Règles douloureuses, syndrome prémenstruel, endométriose, SOPK, préménopause : les solutions"

Transcription

1 MARION VALLET, sage-femme & Dr SOPHIE SAAB-TSNOBILADZÉ, médecin généraliste CYCLE FÉMININ AU NATUREL GÉRER SA FERTILITÉ ET PRENDRE SOIN DE SA SANTÉ GYNÉCOLOGIQUE Le grand livre Tout savoir sur les méthodes d observation du cycle Règles douloureuses, syndrome prémenstruel, endométriose, SOPK, préménopause : les solutions naturelles

2 LE COMPAGNON DE ROUTE INDISPENSABLE À TOUTES LES FEMMES Apprenez à mieux vous connaître : anatomie, phases du cycle ovulatoire, jour-sommet de la fertilité, idées reçues sur l ovulation, etc les bases (pas si basiques) pour comprendre enfin vos cycles, et identifier chaque période-clé. Prenez en main votre santé gynécologique : le point sur les différents examens à réaliser, des focus précis pour soigner les symptômes et pathologies, des conseils concrets pour gérer de façon naturelle sa fertilité. Trouvez et apprivoisez votre Méthode d observation du cycle (MOC) : quelle méthode de l ovulation choisir (Billings, FertilityCare, FemTech, etc.), quelle fiabilité pour chacune, pourquoi cela vaut la peine de s y tenir malgré la période initiale d apprentissage...? Marion Vallet est sage-femme, monitrice de la méthode de l ovulation Billings, formatrice en physiologie de la fertilité M2MFormation et animatrice en éducation affective et sexuelle des jeunes Cycloshow et TeenSTAR. Sophie Saab-Tsnobiladzé est médecin généraliste, consultante FertilityCare et NaProTechnology. 19 euros Prix TTC France ISBN : editionsleduc.com Rayon : Santé

3 REJOIGNEZ NOTRE COMMUNAUTÉ DE LECTEURS! Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez des informations sur nos parutions, nos événements, nos jeux-concours et des cadeaux! Rendez-vous ici : bit.ly/newsletterleduc Retrouvez-nous sur notre site et sur les réseaux sociaux. Leduc s engage pour une fabrication écoresponsable! «Des livres pour mieux vivre», c est la devise de notre maison. Et vivre mieux, c est vivre en impactant positivement le monde qui nous entoure! C est pourquoi nous avons fait le choix de l écoresponsabilité. Un livre écoresponsable, c est une impression respectueuse de l environnement, un papier issu de forêts gérées durablement (papier FSC ou PEFC), un nombre de kilomètres limité avant d arriver dans vos mains (90 % de nos livres sont imprimés en Europe, et 40% en France), un format optimisé pour éviter la gâche papier et un tirage ajusté pour minimiser le pilon! Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site. Conseil éditorial : Nathalie Ferron Édition : Nathalie Mayevski Maquette : Sébastienne Ocampo Design couverture : Antartik Illustrations et photos : Sébastienne Ocampo, Adobe Stock, Shutter Stock 2022 Leduc Éditions 10, place des Cinq-Martyrs-du-Lycée-Buffon Paris France ISBN :

4 MARION VALLET ET SOPHIE SAAB-TSNOBILADZÉ CYCLE FÉMININ AU NATUREL Le grand livre

5

6 SOMMAIRE PRÉAMBULE 7 COMMENT LIRE CE LIVRE? 15 PARTIE 1 QUELQUES CLÉS POUR BIEN COMPRENDRE VOS CYCLES 19 1 LA CASCADE DU CYCLE 21 2 QUI PILOTE TOUTE CETTE CASCADE DU CYCLE? 35 3 QUELS SONT LES ÉLÉMENTS PRINCIPAUX DU CYCLE OVULATOIRE? 39 4 L ÉVÉNEMENT DU CYCLE : L OVULATION 49 5 DEUX SCÉNARIOS POSSIBLES APRÈS L OVULATION 77 6 PARLONS PLUS EN DÉTAIL DES SAIGNEMENTS 83 PARTIE 2 LE CYCLE AU COURS DE LA VIE 93 1 LES GRANDES ÉTAPES DE LA VIE FERTILE 95 2 SI VOUS DÉCIDEZ D ARRÊTER VOTRE CONTRACEPTION HORMONALE QUESTIONS DE FEMMES 139 5

7 CYCLE FÉMININ AU NATUREL PARTIE 3 COMMENT GÉRER MA FERTILITÉ? LES CONTRACEPTIONS «MODERNES» EXISTE-T-IL DES ALTERNATIVES SÉRIEUSES? POURQUOI S Y FIER? QUESTIONS FRÉQUENTES À PROPOS DES MOC CONSEILS D EXPERTES POUR SE LANCER DANS UNE MOC 209 PARTIE 4 COMMENT PRENDRE SOIN DE SA SANTÉ GYNÉCOLOGIQUE? PARLONS D ABORD DE L EXAMEN GYNÉCOLOGIQUE QUAND LE CYCLE NE TOURNE PAS ROND : LES SYMPTÔMES GYNÉCOLOGIQUES COURANTS PATHOLOGIES GYNÉCOLOGIQUES MAJEURES LA RESTAURATION DE LA FERTILITÉ 273 PARTIE 5 VOUS VOULEZ DEVENIR UNE AMBASSADRICE DU CYCLE? 311 ANNEXES 321 REMERCIEMENTS 339 TABLE DES MATIÈRES 341

8 PRÉAMBULE En 2018, l application Clue qui permet de suivre le cycle féminin comptait 2,5 millions d utilisatrices dans 180 pays du monde, à peine cinq ans après son lancement par la Danoise Ida Tin. Plus récemment, nous avons appris par la presse que l équipe de football féminine des États-Unis, championne du monde en 2019, a bénéficié d entraînements sportifs adaptés au cycle menstruel de chaque joueuse, et ce grâce aux travaux de la chercheuse américaine Georgie Bruinvels 1. Paradoxalement, paraissait en 2017 un livre intitulé Le Grand Mystère des règles 2. Eh oui! Le cycle et les règles restent toujours un mystère pour les femmes aujourd hui! À l heure de #metoo, #balancetonporc, #PayeTonUterus ou encore #PayeTonGyneco, il est grand temps de réaliser que les femmes ont plus que jamais besoin de reprendre le pouvoir, tout au moins le contrôle sur leur propre corps, sur leur féminité, sur leur sexualité. 1. Article (anglais) en ligne sur shortcuts/2019/jul/10/how-period-tracking-can-give-all-female-athletes-an-edge [dernière consultation le 28 juillet 2019] 2. Jack Parker, Le Grand Mystère des règles, Paris, Flammarion,

9 CYCLE FÉMININ AU NATUREL Pourtant, cela fait plus d une dizaine d années que la France est revenue à l accouchement physiologique, notamment grâce à des personnalités telles que les docteurs Bernadette de Gasquet et Michel Odent ou encore les sages-femmes Jacqueline Lavillonnière, Isabelle Brabant et bien d autres. Ces professionnels ont sillonné le pays (et parfois le monde) pour aller transmettre leur savoir et former des équipes médicales, qui ont ensuite été davantage à l écoute des besoins des femmes, des couples et des enfants, limitant ainsi la systématisation regrettable du travail et de l accouchement 3. Parallèlement à cela, face au scandale des pilules de 3 e génération, aux récents articles scientifiques sur les effets indésirables du dispositif intra-utérin (DIU) Mirena ou sur ceux de la stérilisation par obstruction des trompes Essure 4 (commercialisé par le laboratoire Bayer et retiré de la vente en 2017), et enfin face aux conséquences néfastes des traitements comme Androcur ou Lutényl 5, les femmes ne savent plus comment faire pour gérer leur fertilité. Nombreuses sont celles qui décrivent les effets secondaires importants (nausées, prise de poids, dépression, infections multiples, perte de libido ) de leurs contraceptifs 6. Par ailleurs, avec l avènement du label «bio», associé à une prise de conscience écologique, les femmes aspirent à un retour à la nature, 3. En témoigne la récente mise à jour des recommandations de bonnes pratiques (RBP) éditées par la Haute Autorité de Santé autour de l accouchement physiologique. 4. Communiqué de presse de l ANSM du 18 septembre 2017 sur sante.fr/actualites/information-suite-a-larret-de-la-commercialisation-en-francepar-la-societe-bayer-pharma-ag-du-dispositif-de-sterilisation-definitive-essurecommunique 5. Information de sécurité de l ANSM du 8 octobre 2018 sur fr/informations-de-securite/acetate-de-cyproterone-androcur-et-generiques-etrisque-de-meningiome-recommandations-de-lansm-pour-la-prise-en-chargedes-patients 6. Lire les résultats de l enquête de Sabrina Debusquat sur fr/les-faits/sondage-les-femmes-et-la-pilule-resultats/ 8

10 PRÉAMBULE au physiologique. Les pédagogies de développement personnel et d autoconscience sont à la mode. Les femmes veulent se réapproprier leur corps qui, par le passé, était «tombé» entre les mains du médecin et des laboratoires pharmaceutiques. Certaines femmes osent parler de leurs appréhensions au sujet de leur santé gynécologique. Elles sont partagées entre leur envie de vivre leur sexualité de façon épanouie et la crainte de l inconnu et des risques potentiels liés à la contraception. Elles se retrouvent en grand nombre sur des forums de discussion pour échanger et trouver des alternatives, comme le décrit l ouvrage de la journaliste Sabrina Debusquat, J arrête la pilule 7. Souvent aussi, après la naissance d un enfant, elles s interrogent sur leur fertilité. Les médecins et les sages-femmes, alors à leur chevet, peuvent recueillir leurs questions, leurs interrogations, leurs inquiétudes aussi. Empowerment de la femme et fertilité. Quel est le rapport? L empowerment peut se définir comme l autonomisation d un individu, sa capacité d agir de manière autonome. Or, la gestion de la fertilité des femmes et plus généralement des couples est devenue, depuis l avènement de la contraception médicale en 1967, une affaire de professionnels de santé. Aujourd hui, la majorité des femmes françaises ont besoin d une ordonnance ou d un acte médical pour contrôler leur fertilité. Ces dernières années, nous sommes revenus à une appréciation plus générale de l accouchement physiologique, de la grossesse physiologique, de l allaitement physiologique. C est un bon premier pas! Mais qu en est-il du cycle ovulatoire physiologique? Et si les femmes avaient aussi le désir de reprendre le contrôle de leur fertilité? Nous rencontrons tous les jours en consultation des femmes qui se posent des questions bien légitimes sur leurs cycles : sur leurs 7. Sabrina Debusquat, J arrête la pilule, Paris, Les Liens qui libèrent,

11 CYCLE FÉMININ AU NATUREL longueurs, leurs irrégularités parfois, sur les saignements qu elles ne décodent pas toujours, sur les douleurs de règles trop souvent banalisées, sur le «normal» et le «pathologique». Et nous sommes frappées de constater que nos patientes ne trouvent pas toujours de réponses à des interrogations pourtant récurrentes. Marion «Jeune sage-femme, je m étais sentie mal à l aise avec ces questions et j avais éprouvé un sentiment étrange et angoissant de n avoir pas tout appris sur cette spécificité si complexe de la femme. Il me manquait des clés de lecture de la pathologie gynécologique par manque de connaissances en physiologie. C est en observant mon cycle et ma fertilité grâce à la méthode de l ovulation Billings que j ai découvert ma physiologie et perçu tout l intérêt et la richesse de suivre, jour après jour, les différentes phases de mes cycles. J ai éprouvé beaucoup de joie et de satisfaction à acquérir ainsi l autonomie nécessaire à une bonne gestion de ma fertilité de femme, et par la suite de notre fertilité de couple. Cela a été précieux pour compléter ma formation médicale initiale bien insuffisante sur ce sujet. Pourtant, ne sommes-nous pas, sages-femmes, celles et ceux qui adressont nos patientes aux médecins dès lors que la frontière du normal est franchie? Quand donc adresser si je ne connais pas avec précision la physiologie, à commencer par ma propre physiologie? Et après ce constat qui nécessite une remise en question, comment accompagner les femmes dans leurs questionnements si nous-mêmes, professionnels de la physiologie de la femme, nous ne savons pas toujours leur répondre? Pour ces raisons, j ai souhaité partager avec vous mes découvertes, qui se révèlent très utiles tous les jours au cabinet. Ce livre, nous l avons écrit pour le grand public, mais également pour tous les soignants intéressés par le sujet de la fertilité.» 10

12 PRÉAMBULE Sophie «Je suis un médecin qui aime le bon sens et la physiologie. Depuis le lycée, puis à la fac de médecine, mes professeurs m ont enseigné que l ovocyte ne vit que 24 heures, et donc qu un couple n est fertile que quelques jours par mois. Le cycle de la femme s exprime à travers son fonctionnement normal, ce n est pas une maladie. Par ailleurs, mes maîtres m ont toujours inculqué un principe important : être consciente des effets indésirables des médicaments (la iatrogénie) et donc prescrire à bon escient, et seulement en cas de nécessité, lorsque le médicament est indispensable et représente la meilleure option. Soit, avec emphase, le fameux Primum non nocere, en premier ne pas nuire. Pourquoi donc, dans ce contexte, prescrire un médicament, le contraceptif, qui va modifier voire supprimer un versant entier de la physiologie de la femme? N y a-t-il pas un autre moyen de prendre en charge la fertilité, un autre regard possible? Je me rappelle m être dit : Celle ou celui qui découvrira un moyen scientifique et fiable d identifier les périodes de fertilité du cycle féminin découvrira un trésor! Ma surprise fut grande de constater, dans les années 2000, que ces méthodes scientifiques et fiables existaient déjà depuis trente ans! Ce sont les méthodes d observation du cycle féminin (MOC). Oui, il est possible de savoir au quotidien où en est une femme dans son cycle. Quel dommage que ces différentes techniques ne nous aient pas été présentées à la fac! Je les ai alors étudiées dans le but de les proposer à mes patientes. Avec leurs multiples utilités (différer ou favoriser une grossesse, prendre en charge les pathologies gynécologiques et les causes de l infertilité), j ai pu apporter, à ma modeste échelle, une réponse adaptée à chaque femme, notamment à celles qui se trouvaient dans une impasse contraceptive (contre-indications à une ou plusieurs classes de contraceptifs, et/ou effets indésirables d autres classes de contraceptifs). J ai également identifié une perspective complètement nouvelle en médecine, et qui ne m avait pas encore été enseignée : le cycle ovulatoire est non seulement nécessaire, mais indispensable à une bonne santé mentale et physique de la 11

13 CYCLE FÉMININ AU NATUREL femme. J en apprends tous les jours davantage sur les bénéfices des hormones physiologiques féminines pour l organisme de la femme. Mais comment partager ces connaissances passionnantes avec le plus grand nombre? Comment expliquer aux femmes qu elles sont la solution, et non le problème? Comment transmettre ces éléments à mes confrères professionnels de santé, et notamment aux étudiants? Ce livre a pour but de partager avec vous les richesses du cycle féminin que j ai eu la chance de découvrir ces dernières années.» La période des tabous médicaux et des idées reçues à propos des règles, du cycle, de l ovulation et des «méthodes naturelles» n est pas encore révolue. Sommes-nous donc restés bloqués dans les années 1930 sur la découverte du docteur Ogino? Il est grand temps de faire évoluer nos pratiques pour passer d une gynécologie «Ogino» à une gynécologie centrée sur la femme et sa singularité. Cela fait bien longtemps que nous avons compris qu un cycle ne dure pas forcément 28 jours et que la femme n ovule pas assurément au 14 e! Non, les femmes ne sont pas des robots! Mais alors comment «fonctionnent-elles» vraiment? C est ce mystère que nous avons voulu décortiquer et développer à deux voix, sage-femme et médecin, pour permettre aux femmes de mieux se comprendre et de mieux appréhender leur cyclicité. Grâce à l expérimentation de notre propre empowerment, nous nous sommes senties plus libres. En ayant connaissance des différentes phases de notre cycle et de ses mystères, nous avons pu faire coïncider nos projets de couple et de famille. Pour vous apporter les meilleures réponses, nous nous sommes plongées dans la littérature des publications médicales et avons découvert que bon nombre de scientifiques avaient déjà travaillé sur cette question. Ce n est pas récent! 12

14 PRÉAMBULE D abord, dans les années 1920, les scientifiques Kyusaku Ogino et Hermann Knaus ont constaté de manière indépendante que l ovulation avait lieu en moyenne 14 jours avant le premier jour des règles. Découverte du siècle sur la fertilité qui a permis de mieux comprendre le cycle! À partir de cette donnée, le docteur Leo Latz, gynécologue-obstétricien, a publié en 1932 l ouvrage Rythme d infertilité et de fertilité chez les femmes 8. Il y décrivait déjà les formules qu une femme pouvait utiliser pour prédire la période de fécondité de son cycle en fonction de ses cycles précédents. Il nous faut rappeler qu à l époque il y a près de cent ans cette méthode basée sur le calendrier était l une des plus efficaces! Dans les années 1950, d importantes découvertes scientifiques fondamentales ont été faites quant au rôle essentiel de la glaire cervicale (ou mucus cervical) sur la santé reproductive. Ainsi, en 1964, le docteur John Billings a mis en évidence le rôle du mucus cervical dans la fertilité en réalisant une étude en Australie auprès de nombreuses femmes. Par la suite, le professeur Erik Odeblad a identifié et décrit les différents types de cellules du col utérin, les différentes sortes de mucus cervical qu elles produisent et leurs interactions avec les hormones. Ces importantes découvertes ont fixé les bases du développement des méthodes modernes de planification familiale naturelle (PFN ; en anglais NFP, Natural Family Planning) qui reposent principalement sur les observations du mucus cervical. Ce vaste corpus de preuves et de connaissances a continué à s enrichir au xxi e siècle grâce à des recherches approfondies sur les différentes méthodes d observation du cycle, appelées habituellement en France «méthodes naturelles de régulation des naissances». Mais pourquoi n en avons-nous jamais entendu parler au collège, au lycée et surtout lors de nos études médicales? 8. Leo Latz, The Rythm of Sterility and Fertility in Women, Latz Foundation,

15 CYCLE FÉMININ AU NATUREL Dans ce livre, nous avons souhaité vous apporter des réponses claires à des questions que vous vous êtes sûrement déjà posées : vos questions de femmes (et d hommes aussi!) sur le cycle et la fertilité. Enjoy your empowerment!

16 COMMENT LIRE CE LIVRE? Notre souhait, par ce livre, est de vous faire découvrir en votre cycle féminin un allié essentiel de votre santé et de votre fertilité. L événement-clé du cycle est l ovulation et non les menstruations ; c est pourquoi nous parlerons de cycle ovulatoire et non de cycle menstruel dans cet ouvrage. Nous voulons aussi vous faire connaître les méthodes d observation du cycle (MOC), outils à la fois naturels et performants qui pourraient bien révolutionner la gestion de votre cycle. Les MOC sont des méthodes scientifiques fondées sur l observation par la femme de ses biomarqueurs de fertilité. Un biomarqueur est un signe biologique, corporel, objectif. Une femme qui utilise une MOC suit non seulement la date de ses règles, mais aussi celles de sa période de fertilité et de sa phase post-ovulatoire. Elle peut ainsi identifier précisément, au jour le jour, où elle en est dans son cycle. Si vous ouvrez ce livre pour la première fois, nous vous conseillons de le lire du début à la fin, car certains éléments ne prendront sens qu avec la complémentarité des informations apportées dans les différents chapitres. Vous pourrez avoir, dans un deuxième temps, 15

17 CYCLE FÉMININ AU NATUREL une lecture plus thématique. Vous verrez qu un même sujet peut être traité dans plusieurs chapitres. Nous avons donc placé, en fin d ouvrage, un index pour que vous puissiez retrouver facilement les sujets qui vous intéressent. Les histoires sont des cas cliniques de vrais patients, dont les noms et les éléments caractéristiques ont été modifiés. Lorsque nous avons choisi une histoire, c est qu elle nous semblait représentative (plusieurs patients dans cette situation), intéressante et éclairante pour illustrer un point du livre. Dans nos propos, il n y a aucun jugement envers les femmes et les couples qui gèrent leur fertilité autrement qu avec une MOC. Libre à vous d utiliser tel ou tel contraceptif, cependant nous souhaitons vous donner des informations précises sur ces contraceptifs, qui vous étonneront ou vous déstabiliseront peut-être. Lorsque nous décrivons, dans ces histoires cliniques, l attitude d un confrère, ce n est pas pour sous-entendre que nous sommes des praticiennes parfaites qui ne commettent jamais d erreur. Ce n est pas le cas. Nous ne jugeons pas la personne du médecin ou de la sage-femme décrits, nous analysons une manière de pratiquer la médecine et la maïeutique, qui a pu blesser certaines patientes et briser leur confiance dans le corps médical. Nous avons pris un autre chemin dans notre propre exercice médical et nous vous proposerons cette nouvelle perspective dans le livre. N hésitez pas à nous écrire chez notre éditeur, les Éditions Leduc, pour nous faire part de vos remarques! Les paragraphes illustrent de quelle manière les MOC peuvent aider les femmes et les professionnels de santé dans de nombreux contextes, tels que la gestion de la fertilité, la compréhension de certains symptômes, ou l aide au diagnostic de certaines pathologies. 16

18 COMMENT LIRE CE LIVRE? Les paragraphes sont des points d information médicale ou des alertes sur des situations pour lesquelles il est conseillé de consulter un professionnel de santé. Ce livre a pour but de vous informer. Il ne remplace pas une consultation auprès de votre sage-femme ou de votre médecin. Si vous avez un doute sur la nécessité de consulter il vaut mieux consulter. Ce livre ne remplace pas non plus une formation et un suivi auprès d instructeurs en MOC. Rien ne vaut l apprentissage accompagné d une méthode scientifique et un suivi personnalisé. Enfin, en annexe, vous trouverez des documents qui nous semblent importants, comme notre manifeste en faveur des MOC, signé par plus de 300 professionnels de santé en 2018, une fiche d information sur les MOC que vous pourrez transmettre à votre sage-femme ou à votre médecin en véritable ambassadrice du cycle, et d autres ressources encore.

19

20 PARTIE 1 QUELQUES CLÉS POUR BIEN COMPRENDRE VOS CYCLES

21

22 CHAPITRE 1 LA CASCADE DU CYCLE La plupart des femmes dans le monde s imaginent que le cycle est une succession de 4 à 5 jours de règles qui revient tous les mois. Entre ces périodes, elles pensent qu il ne se passe rien En réalité, c est tout l inverse! Le cycle féminin, ou cycle ovulatoire, est un ensemble d événements à la fois subtils et puissants, essentiels pour la bonne santé de la femme, au-delà de la procréation! PARLONS DES RÈGLES Lorsqu elles étaient jeunes filles, de nombreuses femmes se sont fait surprendre par leurs premières règles. Elles n ont pas senti le sang s écouler pour la première fois et ne l ont réalisé que lors d un passage aux toilettes ou à la douche. Malheureusement, encore au xxi e siècle, cette première expérience peut être pour une jeune fille non avertie extrêmement traumatisante, et peut le rester de nombreuses années. Quelle tristesse! Notre souhait est d entrer avec vous dans le déroulement du cycle, afin de vous le faire comprendre et de vous le faire aimer! Il est effectivement important que chaque femme, quel que soit son âge, apprécie son corps et en comprenne le fonctionnement. 21

23 QUELQUES CLÉS POUR BIEN COMPRENDRE VOS CYCLES Mais alors, quel est le sens de cet écoulement de sang? Vais-je mourir? Suis-je normale? Vais-je avoir mal? Est-ce que je perds trop de sang? La couleur est-elle normale? Est-ce que mes règles ne sont pas trop longues? trop courtes? Nous l avons dit, pour la majorité des femmes, comme pour la communauté scientifique d ailleurs, le cycle est une période qui s étend du premier jour des règles à la veille des suivantes. Ainsi dans un cours de médecine (cours de l université de Grenoble 1 ) disponible en ligne, nous pouvons lire : «Le cycle menstruel se définit par l activité cyclique de la fonction endocrine de l ovaire qui se traduit par l écoulement des règles qui dure 6 à 7 jours, répété de manière rythmique avec un intervalle de 24 à 35 jours.» Cette définition ne parle que d écoulement de sang. Mais que se passe-t-il lors de ces jours sans saignement, soit la majeure partie du temps? De nombreux événements vont se succéder de manière très précise et ordonnée, comme dans une pièce de théâtre avec des actes et des scènes, des acteurs principaux, des figurants, un décor, etc. Le plus souvent, cette pièce est un drame car l acteur principal meurt en quelques heures. Ce drame, salutaire pour la femme, permet de rejouer la pièce environ 400 fois au cours de sa vie. Elle ne vivra (en moyenne) que 2 à 3 comédies qui connaîtront un dénouement heureux 9 mois plus tard! PLANTONS LE DÉCOR : PARLONS D ANATOMIE! Cette cascade du cycle féminin va se dérouler dans le corps de la femme. Pour le comprendre, nous devons détailler ensemble l anatomie de la femme et plus précisément de son appareil génital. 1. Disponible sur gyneco/gyneco/26/lecon26.html 22

24 La cascade du cycle Trompe de Fallope Myomètre Utérus Cavité utérine Endomètre Cavité tubaire Follicule ovarien Ligament Ovaire Endocol Pavillon de la trompe Col de l utérus Exocol Vagin L appareil génital féminin Les ovaires Les ovaires sont au nombre de deux. Ils ont la forme de deux coques d amandes et mesurent environ 4 à 5 cm de longueur. Ils sont attachés aux os du bassin par deux ligaments : les ligaments ovariens. Ces ovaires, malgré leur petite taille, contiennent tout le patrimoine folliculaire, c est-à-dire l intégralité du stock de follicules et d ovocytes et ce, depuis que la femme est un fœtus! Qu est-ce qu un follicule ovarien? C est une sorte de petit sac, rempli de liquide, qui contient un ovocyte. Chaque ovocyte est ainsi entouré par une bulle de protection. Dans le noyau de l ovocyte (plus communément appelé l ovule) se trouve le patrimoine génétique que la femme transmet à son enfant, soit la moitié des chromosomes de celui-ci. À sa naissance, une fille dispose d environ 1,5 million de follicules. Il n en reste plus que à la puberté répartis sur les deux ovaires On appelle cela la réserve ovarienne. Ces follicules sont 23

25 QUELQUES CLÉS POUR BIEN COMPRENDRE VOS CYCLES comme endormis avant la puberté. Ils sont bloqués dans leur développement jusqu au jour où ils seront stimulés par les hormones provenant du cerveau : la FSH et la LH. Nous en reparlerons. Les trompes utérines Les trompes utérines (ou trompes de Fallope) sont deux canaux qui partent du fond utérin en direction des ovaires. Elles sont très fines et longues (environ 12 à 14 cm) et se terminent par des franges, sortes de doigts qui viennent entourer l ovaire. Elles sont en mouvement et viendront aspirer l ovule hors de l ovaire. Les trompes sont tapissées dans la lumière de leur canal par des cellules ciliées. En phase péri-ovulatoire, sous l influence des hormones, ces cellules se multiplient, ce qui entraîne une accélération du battement ciliaire. Les cils battent dans un sens, puis dans l autre, tantôt pour remonter les spermatozoïdes, tantôt pour faire descendre l embryon dans la cavité utérine après la fécondation, et en parallèle de la contraction des muscles des trompes. L utérus Central dans l appareil reproducteur féminin, l utérus est un organe creux, médian, siégeant dans la partie moyenne du petit bassin (ou pelvis). Sa forme est globalement celle d une poire à l envers. Il est composé de trois parties : le fond utérin, le corps utérin et le col utérin. Il mesure habituellement environ 8 cm sur 4 et peut aller jusqu à 32 cm lors de la grossesse impressionnante capacité d adaptation! L utérus est généralement fléchi vers l avant et posé sur la vessie. On dit alors qu il est «antéversé», c est-à-dire qu il penche vers l avant du corps. Il est dans le même temps «antéfléchi», car il forme un angle à 120 avec le col de l utérus. Le col, quant à lui, est 24

26 La cascade du cycle plutôt postérieur au fond du vagin, tourné vers l arrière. Rattaché au bassin par des ligaments solides, il est maintenu dans sa position par les muscles du périnée. Trompe de Fallope Utérus Ovaire Col de l utérus Vessie Urètre Symphyse pubienne Clitoris Petite lèvre Vagin Rectum Anus Grande lèvre Orifice vaginal Coupe sagittale de l appareil génital féminin L utérus est composé d un muscle très puissant qu on appelle le myomètre. Lors des règles, ce muscle se contracte pour détacher la muqueuse qui tapisse l intérieur de l utérus, l endomètre. Lieu d implantation de l embryon lors de la nidation, celui-ci subit une croissance importante au cours du cycle, sous l influence des hormones. Son épaisseur passe ainsi de 0,2 à 5 mm. L endomètre est le «berceau» du fœtus pendant la grossesse. À noter! On a longtemps pensé que la cavité utérine était un environnement stérile, c est-à-dire sans bactéries. Il n en est rien! Plusieurs équipes ont récemment mis à jour leur présence. Ce riche 25

27 QUELQUES CLÉS POUR BIEN COMPRENDRE VOS CYCLES microbiote 2, présent dans l utérus, serait nécessaire au développement du fœtus durant la grossesse. Une étude chinoise a d ailleurs montré la variété bactérienne de l appareil génital féminin : des lactobacilles au niveau vaginal et, dans l utérus, on retrouve des Pseudomonas, Acinetobacter, Vagococcus et Sphingobium. Ces bactéries aux noms inquiétants sont nécessaires à l organisme! Le col de l utérus Le col de l utérus, comme son nom l indique, est la partie la plus étroite de l utérus. De forme cylindrique, il mesure environ 4 à 5 cm de longueur et 2 cm de diamètre. Il est composé d un espace interne, appelé l endocol, et d une partie externe, l exocol. Véritable porte d entrée entre le vagin et l utérus, le col a besoin d un système de protection anti-infectieuse très puissant. C est le rôle du mucus cervical, produit par les seules cellules de l endocol, et dont nous reparlerons plus loin. Le col, surtout au niveau de la jonction entre endocol et exocol, est très sensible aux agressions extérieures : virus et bactéries. On le surveille régulièrement en effectuant un frottis cervico-vaginal. Vous pourrez comprendre cet examen plus en détail dans la 4 e partie, chapitre Article en ligne (sur abonnement) sur congres/21_gyneco/e-docs/leffet_du_microbiote_sur_la_sante_debute_avant_ la_conception /document_actu_con.phtml et Chen Chen et al., The microbiota continuum along the female reproductive tract and its relation to uterine-related diseases, in Nature Communications 8, 2017, article

Mais pourquoi je ne suis pas enceinte?

Mais pourquoi je ne suis pas enceinte? Mais pourquoi je ne suis pas? On a beau vouloir très fort un bébé, la nature ne nous obéit pas toujours au doigt et à l œil Ce qu il faut savoir pour être au top de sa fertilité et tomber plus facilement!...

Plus en détail

Vivez votre féminité sans souffrir.

Vivez votre féminité sans souffrir. Vivez votre féminité sans souffrir. PERDOFEMINA (lysinate d ibuprofène) est un médicament pour les adultes et les enfants à partir de 12 ans. Pas d utilisation prolongée sans avis médical. Ne pas administrer

Plus en détail

GUIDE D INFORMATION À L INTENTION DES RÉCIPIENDAIRES DE DON D OVULES DES RÉPONSES À VOS QUESTIONS

GUIDE D INFORMATION À L INTENTION DES RÉCIPIENDAIRES DE DON D OVULES DES RÉPONSES À VOS QUESTIONS GUIDE D INFORMATION À L INTENTION DES RÉCIPIENDAIRES DE DON D OVULES DES RÉPONSES À VOS QUESTIONS Cette brochure a été conçue dans le but de répondre à vos questions et vous aider à prendre une décision

Plus en détail

Contraception après 40 ans

Contraception après 40 ans Contraception après 40 ans Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. Recommandations pour la pratique clinique Décembre 2004. ANAES/AFSSAPS Un vaste choix contraceptif Contraception

Plus en détail

info ROACCUTANE Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane Roaccutane

info ROACCUTANE Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane Roaccutane Roaccutane isotrétinoïne Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane info ROACCUTANE RM SM MANAGEMENT Programme de prévention de la grossesse SOMMAIRE 3.

Plus en détail

ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG. Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité

ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG. Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité Hôpitaux Universitaires de Genève ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité Introduction (1) L IVG chirurgicale est

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin. Lévonorgestrel

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin. Lévonorgestrel NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin Lévonorgestrel Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire qui permettra l identification rapide

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au

Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au 15 août 2011. Toutefois, ces recommandations n ont aucunement

Plus en détail

Préface. Les étudiants de l Association des Médecins et Pharmaciens du Coeur (AMPC)

Préface. Les étudiants de l Association des Médecins et Pharmaciens du Coeur (AMPC) Préface Notre association regroupe les énergies bénévoles d étudiants en médecine et en pharmacie, avec pour objectif d aider et accompagner enfants, adolescents et jeunes adultes confrontés à la maladie.

Plus en détail

L endométriose. souvent méconnue. Brochure d information destinée aux femmes atteintes et aux personnes

L endométriose. souvent méconnue. Brochure d information destinée aux femmes atteintes et aux personnes L endométriose une maladie gynécologique évolutive, souvent méconnue Brochure d information destinée aux femmes atteintes et aux personnes intéressées Groupe d experts de l endométriose de la Société d

Plus en détail

La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule

La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule La planification familiale pour les femmes et couples après une réparation de la fistule Fistula Care à EngenderHealth 440 Ninth Avenue, 13th Floor New York, NY, USA 10001 Tel: 212-561-8000 E-mail: [email protected]

Plus en détail

P.S.E. 1 ère situation d évaluation

P.S.E. 1 ère situation d évaluation Lycée X Ville Session 201 P.S.E. 1 ère situation d évaluation Première Bac Professionnel Spécialité du diplôme Académie de Nancy-Metz Durée : 55 minutes NOM :. Prénom :. NOTE : / 18 NOTE : / 09 FOLIO :

Plus en détail

MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC

MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC Québec, le 21 février 2000 2. PRÉAMBULE La Fédération des médecins

Plus en détail

phase de destruction et d'élimination de débris

phase de destruction et d'élimination de débris LE POST PARTUM I ) Définition : c'est une période de 6 semaines allant de l'accouchement jusqu'au retour de couches (= règles). Pendant ce temps il est nécessaire d'effectuer une surveillance médicale

Plus en détail

Les jeunes non mariés

Les jeunes non mariés Les jeunes non mariés et les grossesses non désirées Introduction Il est important de veiller à ce que les jeunes non mariés disposent d informations et de services de contraception. Les grossesses non

Plus en détail

COUPLE ET PROBLÈMES SEXUELS

COUPLE ET PROBLÈMES SEXUELS COUPLE ET PROBLÈMES SEXUELS Introduction Christine Reynaert et Pierre Collart ont tous deux activement participé à l ouverture de centres spécialisés dans le traitement de troubles sexuels (voir analyse

Plus en détail

Fécondation in vitro avec don d ovocytes

Fécondation in vitro avec don d ovocytes Fécondation in vitro avec don d ovocytes Ref. 155 / abril 2009 Service de Médecine de la Reproduction Gran Vía Carlos III 71-75 08028 Barcelona Tel. (+34) 93 227 47 00 Fax. (+34) 93 491 24 94 [email protected]

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

1 ère manche Questions fermées

1 ère manche Questions fermées Quiz VIH 2011 1 ère manche Questions fermées Crips Ile-de-France / Mise à jour : août 2015 Thème : Dépistage Un test VIH négatif indique toujours que la personne qui a fait le test n est pas contaminée

Plus en détail

Un avantage décisif pour la résection des polypes et des myomes. Système

Un avantage décisif pour la résection des polypes et des myomes. Système Un avantage décisif pour la résection des polypes et des myomes Système Nouvelle norme en résection hystéroscopique Truclear apporte une précision, une clarté et une efficacité sans précédents pour réséquer

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Exploration et Prise en charge d un couple infertile

Exploration et Prise en charge d un couple infertile Exploration et Prise en charge d un couple infertile Florence LESOURD Pôle d Obstétrique, Gynécologie et Médecine de la Reproduction CHU Paule de Viguier - Toulouse DIU de Médecine de la Reproduction-Gynécologie

Plus en détail

Incontinence urinaire : trop souvent taboue

Incontinence urinaire : trop souvent taboue Incontinence urinaire : trop souvent taboue Tous concernés! De quoi s agit-il? C est une perte accidentelle ou involontaire des urines, qu il s agisse de quelques gouttes à une fuite plus conséquente :

Plus en détail

Brochure d information

Brochure d information Centre de stérilité masculine et Centre d Études et de Conservation des Œufs et du Sperme humain CECOS Midi-Pyrénées Hôpital Paule de Viguier 330 avenue de Grande-Bretagne CHU de Toulouse 2005 Brochure

Plus en détail

IST et SIDA : s'informer pour se protéger!

IST et SIDA : s'informer pour se protéger! IST et SIDA : s'informer pour se protéger! Tous concernés! De quoi s agit-il? Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont des infections dues à des virus, des bactéries, des parasites ou des

Plus en détail

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Pré-Requis : Connaissance de bases : Anatomie du pelvis Classification des troubles de la statique génitale

Plus en détail

LA RECHERCHE EN REVUE

LA RECHERCHE EN REVUE LA CONTRACEPTION AU CANADA : DES PREMIÈRES MÉTHODES AUX POSSIBILITÉS FUTURES La disponibilité de méthodes contraceptives sûres et efficaces a toujours été une question importante pour les Canadiens. Cependant,

Plus en détail

Traiter la Fausse Couche avec des pilules: ce que vous devez savoir

Traiter la Fausse Couche avec des pilules: ce que vous devez savoir Traiter la Fausse Couche avec des pilules: ce que vous devez savoir Ce pamphlet contient des informations générales que vous devriez connaître avant de traiter une fausse couche avec du misoprostol. Quand

Plus en détail

Les traitements du cancer invasif du col de l utérus

Les traitements du cancer invasif du col de l utérus JUIN 2011 Les traitements du cancer invasif du col de l utérus Nom du chapitre COLLECTION GUIDES PATIENTS LE COL DE L UTÉRUS LE CHOIX DES TRAITEMENTS LA CHIRURGIE LA RADIOTHÉRAPIE LA CHIMIOTHÉRAPIE LES

Plus en détail

SERVICE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE - CLINIQUE DE FERTILITE

SERVICE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE - CLINIQUE DE FERTILITE 1 TABLE DES MATIERES 1. Un petit mot d introduction 2. En quoi consiste le don d ovocyte? 3. A qui s adresse le don d'ovocyte? 4. Les différents types de don d ovocyte A. Le don anonyme B. Le don dirigé

Plus en détail

Projet de loi n o 20

Projet de loi n o 20 Loi édictant la Loi favorisant l accès aux services de médecine de famille et de médecine spécialisée et modifiant diverses dispositions législatives en matière de procréation assistée Mémoire présenté

Plus en détail

FORMATION PNL CYCLE COMPLET. «Révélez vos talents»

FORMATION PNL CYCLE COMPLET. «Révélez vos talents» Formation Coaching Préparation Mentale athlètes haut-niveau Enseignement de la PNL Annecy Genève Aix-les-Bains Chambéry Contact : +33677610793 [email protected] www.sebastien-thomas-conseil.com

Plus en détail

La mienne est. en comprimés

La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est La mienne sans ordonnance dure 3 ans La mienne n est La mienne est pas contraignante hebdomadaire La mienne est

Plus en détail

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013 1 Première conférence du Comité régional de l AIAD (Association internationale des assureurs-dépôts) pour l Amérique du Nord sur les règlements transfrontières et les institutions-relais Discours d ouverture

Plus en détail

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE Informations générales pour la convalescence Pour vous, pour la vie Ce feuillet est destiné à mieux vous renseigner sur les points à observer après une opération

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation De «pair patient» à «pair aidant» : vers de nouvelles fonctions des destinataires de l action médico-sociale? Présentation Association Trait d Union 07.02.2014 Esther Hartmann, Pro Mente Sana Florence

Plus en détail

Les irrégularités du cycle en préménopause

Les irrégularités du cycle en préménopause Fiche 3.2.2 Les irrégularités du cycle en préménopause Je suis déjà rendue là? Saviez-vous que... La majorité des femmes connaîtront des changements dans leur cycle menstruel pendant une période de quatre

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples donneurs. Le don. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples donneurs. Le don. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples donneurs Le don d embryons Sommaire Le don d embryons, qu est-ce que c est? 2 Qui peut en bénéfi cier? Qui peut donner les embryons et

Plus en détail

Editions Mamamélis. c/o EFI 2, rue de la Tannerie - 1227 Carouge-Genève / Suisse Tél. 022 300 26 27 www.mamamélis.com

Editions Mamamélis. c/o EFI 2, rue de la Tannerie - 1227 Carouge-Genève / Suisse Tél. 022 300 26 27 www.mamamélis.com Catalogue Editions Mamamélis c/o EFI 2, rue de la Tannerie - 1227 Carouge-Genève / Suisse Tél. 022 300 26 27 www.mamamélis.com Les éditions Mamamélis ont vu le jour avec et pour des livres sur la santé

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les

Plus en détail

Bienvenue à la Clinique de Fertilité de Mons

Bienvenue à la Clinique de Fertilité de Mons Bienvenue à la Clinique de Fertilité de Mons Le centre hospitalier Ambroise Paré collabore depuis de nombreuses années avec les Cliniques Universitaires de Bruxelles Hôpital Erasme pour vous permettre

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

VIH : Parlons-en franchement!

VIH : Parlons-en franchement! VihCouv_vert(2011_02) 08/02/11 13:27 Page1 DESSINS PHILIPPE DELESTRE VIH : Parlons-en franchement! VIH : Parlons-en franchement! LE VIH C EST QUOI? Le VIH est un virus. C est le virus du Sida. VIH ÇA VEUT

Plus en détail

Ce dont on ne parle pas

Ce dont on ne parle pas 1 2 Pour de nombreux jeunes gens, l entrée dans l âge adulte s accompagne de profondes transformations. Il en résulte de nombreuses possibilités nouvelles, mais aussi bien des incertitudes, tout aussi

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE AIDEA 2008. Sommaire

RAPPORT D ACTIVITE AIDEA 2008. Sommaire Sommaire 1. Introduction 2. Attentes exprimées 3. Les questions fréquentes 4. Les statistiques 5. Les enquêtes 6. Retours et témoignages 7. Evaluations et indicateurs Notre MISSION : Informer, Conseiller

Plus en détail

ETUDE DE MARCHE : LA CONTRACEPTION

ETUDE DE MARCHE : LA CONTRACEPTION ETUDE DE MARCHE : LA CONTRACEPTION INTRODUCTION Autrefois, l'avortement était prohibé par l'apanage des familles nombreuses et par l'influence de l'église qui classaient la contraception au rang de délit.

Plus en détail

FORMATIONS FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE LE CATALOGUE DE

FORMATIONS FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE LE CATALOGUE DE FORMATIONS : E-COMMERCE / E-MARKETING / WEBDESIGN / VENTE / INFORMATIQUE / BUREAUTIQUE CENTRE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES CONTINUES LE CATALOGUE DE FORMATIONS NUMÉRIQUES POUR DÉVELOPPER DE MEILLEURES

Plus en détail

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Intérêt dans la prévention et le traitement des LOMBALGIES, SCIATIQUES et RACHIALGIES et dans les MANUTENTIONS DE CHARGES

Plus en détail

La Symptothermie complète

La Symptothermie complète La Symptothermie complète La contraception ou conception écologique pour tous! R. Harri Wettstein & Christine Bourgeois Nouvelle version du manuel SymptoTherm Basic (Première édition : 2006 ) «Le présent

Plus en détail

Patient Diagnostics Tests Rapides Désir d Enfant

Patient Diagnostics Tests Rapides Désir d Enfant Enceinte ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides Désir d Enfant Les tests uniques en leur genre d aide à la planification familiale à utiliser chez soi Test d ovulation Test de grossesse précoce Test

Plus en détail

NOTICE D'UTILISATION SI-BELL

NOTICE D'UTILISATION SI-BELL BIENVENUE Nous vous remercions d avoir acheté Si-Bell, une coupelle menstruelle en silicone souple de qualité médicale réutilisable à loisir. Elle est hypoallergique et sans latex. Si-Bell a été conçue

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor

le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor Bilan urodynamique Continence et miction = résultat d'un rapport de forces vessie/urètre: 1. Pression vésicale de remplissage (compliance): doit rester

Plus en détail

Cancer et sexualité au féminin. Une brochure de la Ligue contre le cancer pour les femmes atteintes de cancer et leur partenaire

Cancer et sexualité au féminin. Une brochure de la Ligue contre le cancer pour les femmes atteintes de cancer et leur partenaire Cancer et sexualité au féminin Une brochure de la Ligue contre le cancer pour les femmes atteintes de cancer et leur partenaire Impressum _Editrice Ligue suisse contre le cancer Effingerstrasse 40 case

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier L évolution des rôles en soins infirmiers Un changement à s approprier Les formateurs Louise Leduc Coordonnatrice du développement clinique de la pratique en soins infirmiers, DPSSS-DSI Stéphane Gagnon

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement.

DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. DIU Soins Palliatifs et d Accompagnement. Centre - Pays de Loire CHRU Tours COMMUNICATION «Conflits internes et Cohérence personnelle» SOMMAIRE Introduction page 3 Communication Page 4 Les paramètres d

Plus en détail

LES BASES DU COACHING SPORTIF

LES BASES DU COACHING SPORTIF LES BASES DU COACHING SPORTIF Module N 1 Motivation, concentration, confiance, communication Module N 2 L apprentissage : «Apprendre à apprendre» LES BASES DU COACHING SPORTIF APPRENTISSAGE PLAISIR PERFORMANCE

Plus en détail

exigences des standards ISO 9001: 2008 OHSAS 18001:2007 et sa mise en place dans une entreprise de la catégorie des petites et moyennes entreprises.

exigences des standards ISO 9001: 2008 OHSAS 18001:2007 et sa mise en place dans une entreprise de la catégorie des petites et moyennes entreprises. R E S U M E de la Thése de doctorat Perfectionnement du systemé de management intégré qualité-responsabilité sociale-santé et sécurité occupationnelle élaborée par Monsieur le thésard Denuntzio C. Romeo,

Plus en détail

En cause, un rythme biologique qui ne reçoit plus l'indicateur indispensable à sa bonne synchronisation : la lumière du jour.

En cause, un rythme biologique qui ne reçoit plus l'indicateur indispensable à sa bonne synchronisation : la lumière du jour. ORIGINES Saviez-vous que les astronautes séjournant à bord de la Station Spatiale Internationale voient le soleil se lever et se coucher toutes les 90 minutes? Oui. 16 fois par jour de quoi avoir du mal

Plus en détail

Un test Pap pourrait vous sauver la vie

Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Vous avez 21 ans ou plus et êtes sexuellement active? Passez un test Pap! Si vous saviez qu un test Pap, qui prend 5 minutes,

Plus en détail

Embolisation des artères utérines

Embolisation des artères utérines Embolisation des artères utérines Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez

Plus en détail

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit.

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. Protocole [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte... p. 4 Les objectifs... p. 5 Les bénéficiaires... p. 5 Le chéquier et les coupons... p.

Plus en détail

Pourquoi une femme-enceinte présente un certain nombre de douleurs inconnues jusqu'à lors?

Pourquoi une femme-enceinte présente un certain nombre de douleurs inconnues jusqu'à lors? Pourquoi une femme-enceinte présente un certain nombre de douleurs inconnues jusqu'à lors? elle va pour cela créer des éléments chargées de transmettre un message à son corps (les hormones) : la «relaxine»

Plus en détail

ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE

ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE (Diplôme Interuniversitaire National d ) 17/02/2015 avec Bordeaux, Brest, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Paris V et XII, Toulouse et Tours Objectifs : Formation

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail

CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux

CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux new 3 12 2014 CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux est la déclinaison suisse du célèbre magazine français lancé en 1968. Alors précurseur sur la cible des 50 ans et plus, il est aujourd hui le

Plus en détail

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques Professeur Ibrahim Yakoub-Agha CHRU de LILLE (Illustration de J. Cloup, extraite du CD-Rom «greffe de Moelle» réalisé par la société K Noë) La moelle osseuse

Plus en détail

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) interroge ses membres sur plusieurs aspects touchant leur pratique professionnelle à l aide de sondages, de groupes de

Plus en détail

L incontinence au féminin : des conseils pour chacune

L incontinence au féminin : des conseils pour chacune L incontinence au féminin : des conseils pour chacune L incontinence, problème de femme O n parle d incontinence dès que l on laisse involontairement passer quelques gouttes d urine. Cela peut arriver

Plus en détail

THEMATIQUE J : COMMUNICATION DIGITALE 1

THEMATIQUE J : COMMUNICATION DIGITALE 1 ANNEXES 1. LA COMMANDE DE LA BRANCHE 2. LE DOSSIER DE CANDIDATURE OFFRE DE FORMATIONS 2015 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU GOLF ADHÉRENTES A UNIFORMATION THEMATIQUE J : COMMUNICATION DIGITALE

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION - 1 - LA LETTRE DE MOTIVATION Il s agit de convaincre l employeur que votre candidature est pertinente et qu elle mérite une attention particulière. Le but est de décrocher un entretien LETTRE TYPE EN

Plus en détail

Se sentir soi-même. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie.

Se sentir soi-même. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie. Se sentir soi-même. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie. Évitez-vous de sourire parce qu'il vous manque une ou plusieurs dents? À quand remonte la dernière fois où vous avez croqué

Plus en détail

La reprise de la vie active

La reprise de la vie active Prothèse de hanche Les conseils de votre chirurgien La reprise de la vie active Vous êtes aujourd hui porteur d une prothèse de hanche ; elle va vous permettre de reprendre vos activités sans gène ni douleur.

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Hôpital de jour médico-chirurgical Je vais subir une intervention chirurgicale en hôpital de jour, cela signifie que l intervention et le retour à domicile s effectueront le même

Plus en détail

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN LA CONTRACEPTION 1 SATISFACTION DES PATENTES SUR L INFORMATION REÇUE EN POST PARTUM INTRODUCTION Contexte : 2 Élargissement des compétences de SF (contraception & gynécologie de prévention) (1) Rôle dans

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE Avant d aborder le sujet de l amélioration du sommeil, permettez-moi de vous présenter quelques faits concernant le sommeil. Plusieurs études ont démontré qu on a besoin

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS DU VALAIS ROMAND (CPI)

BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS DU VALAIS ROMAND (CPI) Département de l'éducation, de la culture et du sport Service de l enseignement Inspectorat de la scolarité obligatoire BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS

Plus en détail

Migraine et mal de tête : des "casse-tête"

Migraine et mal de tête : des casse-tête Migraine et mal de tête : des "casse-tête" Tous concernés! De quoi s agit-il? Les migraines ne doivent pas être confondues avec les céphalées de tension, communément appelées les "maux de tête". En effet,

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

9.11 Les jeux de hasard et d argent

9.11 Les jeux de hasard et d argent 9.11 Les jeux de hasard et d argent Maud Pousset, Marie-Line Tovar 288 Les jeux de hasard et d argent (JHA) constituent une activité ancienne et répandue, mais longtemps interdite. Leur offre s est étoffée,

Plus en détail

ESAT Ateliers d'apprivoisement de la tablette tactile

ESAT Ateliers d'apprivoisement de la tablette tactile ESAT Ateliers d'apprivoisement de la tablette tactile Dans un objectif d appropriation des technologies numériques par les travailleurs d ESAT, j ai choisi de réaliser des ateliers d apprivoisement de

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

Brochure d information destinée au patient. Comment pratiquer l auto-sondage intermittent?

Brochure d information destinée au patient. Comment pratiquer l auto-sondage intermittent? Brochure d information destinée au patient Comment pratiquer l auto-sondage intermittent? Sommaire de la brochure Ce guide complète les informations qui vous ont été données par le médecin et l infirmière.

Plus en détail

Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes. Contrat-élève 3 ème

Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes. Contrat-élève 3 ème Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

Le cancer de l utérus

Le cancer de l utérus Le cancer de l utérus Carcinome de l endomètre, sarcome de l utérus Une information de la Ligue contre le cancer pour les personnes concernées et leurs proches Impressum _Editrice Ligue suisse contre le

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5 Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5 Chapitre 6 La gestion des incidents Quelles que soient la qualité du système d information mis en place dans l entreprise ou les compétences des techniciens

Plus en détail

Fécondation In Vitro «La bourse ou la vie?»

Fécondation In Vitro «La bourse ou la vie?» Rapportd Immersion encommunauté FécondationInVitro «Labourseoulavie?» CharelConstantin Julie VanessaDaverio CoralieZermatten Tuteurs:AndreaCarlinoetAstridStuckelberger Facultédemédecine UniversitédeGenève

Plus en détail

Le dépistage des cancers

Le dépistage des cancers Le dépistage des cancers G R A N D P U B L I C Octobre 2009 Le dépistage des cancers Détecter tôt certains cancers permet de les traiter mieux, c'est-à-dire de proposer des traitements moins lourds, et

Plus en détail