PROJET D EXPLOITATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET D EXPLOITATION"

Transcription

1 PROJET D EXPLOITATION Crèche Les Razmokets Partie pour les parents LE PRÉSENT DOCUMENT A ÉTÉ VALIDÉ PAR LA COMMISSION DE SURVEILLANCE DE LA CRÈCHE. 01/07/2020

2 TABLE DES MATIERES 01/07/ /07/ INTRODUCTION ORGANIGRAMME MISSION ET FONCTIONNEMENT DE LA CRECHE VALEURS DE REFERENCE Encadrement et accompagnement pédagogique PROCESSUS D INSCRIPTION OBLIGATIONS ET DEVOIRS DES PARENTS ENTRETIEN ET ADAPTATION LES REPAS BIBERONS SOINS ET HYGIENE APPRENTISSAGE DE LA PROPRETE SIESTES OBJET TRANSITIONNEL JOUETS PERSONNELS LES PETITS BOBOS RANGEMENTS ET ORGANISATION DES ESPACES ENFANTS A BESOINS PARTICULIERS DEROULEMENT TYPE D UNE JOURNEE A LA CRECHE MOT DE LA FIN

3 1. INTRODUCTION Ce projet éducatif a été réalisé par l équipe éducative au printemps L équipe s est séparée en 3 groupes et chaque groupe a mené une réflexion sur les différentes thématiques d accueil en crèche. Le projet a ensuite été validé par l équipe éducative ainsi que par les membres de La Commission de surveillance. Durant la période du Covid-19, entre mars et mai 2020, nous avons réfléchi, discuté et modifié ce document pour en arriver à la version actuelle. Afin de simplifier la lecture, le féminin est utilisé dans le présent formulaire pour désigner les deux genres. Ce projet évolue au fil des années car il est considéré comme étant «vivant» et de ce fait, doit évoluer. L équipe éducative peut à tout moment l analyser et demander des ajustements. La crèche les Razmokets est devenue une structure d accueil communale en Suivant l évolution de la société, elle s est peu à peu agrandie. Elle a déménagé en fin d année 2018 pour des locaux plus grands et peut, dès lors, accueillir 18 enfants au maximum par jour. Selon le déroulement des journées, les enfants sont séparés en minimum 2 groupes : Le groupe des Crocodiles pour les enfants de 3 mois à 23 mois environ. Le groupe des Girafes pour les enfants de 24 mois à l entrée à l école obligatoire. Cependant, à certain moment de la journée, le groupe des Girafes est partagé 2 sous-groupes distincts selon leur âge et développement : 2 Le groupe des Girafons pour les enfants de 2 à 3 ans environ. Le groupe des Girafes pour les enfants de 3 ans environ jusqu à l entrée à l école obligatoire. Le groupe des Crocodiles regroupe deux groupes : Le groupe des Crocodiles pour les enfants de 4 mois à 15 mois environ. Le groupe des Kangourous pour les enfants de 16 mois à 24 mois environ. Dates et heures d ouverture : La crèche est ouverte 235 jours par an. Elle ouvre du lundi au vendredi de 6h45 à 18h15. La crèche ferme une heure avant (17h15) la veille des jours fériés. Les parents doivent arriver à 18h00 au plus tard afin d avoir le temps de recevoir les transmissions de l équipe sur la journée de son enfant et d avoir le temps de l habiller avant 18h15. Les dates de fermetures annuelles sont en générales annoncées à la fin de l année, pour l année suivante. Les parents sont priés de nous annoncer les absences de leur enfant (vacances ou maladie) dès qu ils ont l information. Ceci nous permettra de nous d organiser au mieux l accueil de tous les enfants.

4 2. ORGANIGRAMME Conseil communal Commission de surveillance Direction Intendante Equipe éducative Apprentie, Stagiaires 3 L équipe éducative est actuellement composée de : 1 Directrice Juliane Gaudenzi 60% (dont 20% avec les enfants) 1 Educatrice Emilie Mouche 50% 4 ASE Eva Baer 80% 2 Apprenties Formation sur 3 ans Agnès Jeanneret 80% Andrea Röthlin 80% Tirsta Zürcher 60 % 1 Stagiaire Nos stagiaires restent au maximum 6 mois dans notre crèche, comme le demande les prescriptions légales.

5 3. MISSION ET FONCTIONNEMENT DE LA CRECHE La mission première de la Crèche est d offrir un accueil professionnel aux enfants et aux parents résidant sur la Commune de Sonvilier et environs. Pour cela, nous disposons de plusieurs outils professionnels : Des activités diversifiées et adaptées au stade de développement de l enfant, qui favorisent son développement global et son autonomie. Une équipe formée permettant d assurer le bien-être physique, psychique et relationnel de l enfant, tout en respectant son intégrité, en ajustant au quotidien son action notamment en séparant les enfants par petits groupes d âge. Des moyens de communication permettant les échanges quotidiens lors de l accueil et du départ de l enfant et d autres échanges plus ponctuels lors d entretiens. Ceci permet d effectuer un travail de partenariat avec les parents, le réseau familial et les différents partenaires qui gravitent autour de la famille. Un suivi individuel régulier avec les parents est également indispensable pour une bonne collaboration. Des outils d observation, afin de suivre au mieux le développement de l enfant, de répondre au mieux à ses besoins, et si cela s avère nécessaire, de signaler aux parents un éventuel développement atypique de leur enfant. Un système de référence qui permet à une professionnelle d être plus engagée que les autres sur le plan relationnel avec l enfant et sa famille. Dès l entrée de l enfant à la crèche, l éducatrice-référente va faire connaissance avec l enfant et ses parents lors de l entretien parental. Elle le suivra ensuite lors de la période d intégration, puis sera attentive à son développement, son comportement, ses relations, ses compétences afin de faire des observations précises et pouvoir les retransmettre lors d entretiens avec les parents ou d autres professionnels entourant l enfant. 4

6 4. VALEURS DE REFERENCE Afin de collaborer et d accompagner au mieux les enfants et leur famille, nous avons relevé 6 valeurs essentielles à notre Crèche les Razmokets : Respect : Peut être défini comme une attitude visant à ne pas porter atteinte à l intégrité d autrui. Sentiment de considération envers quelqu un et qui porte à le traiter avec des égards particuliers, manifestation de ces égards. Bienveillance : Capacité à se montrer indulgent, faire preuve d attention et d égard envers autrui d une manière désintéressée et compréhensive. Collaboration : La collaboration est un processus pour lequel deux ou plusieurs personnes s associent pour réaliser un travail ou réfléchir ensemble pour atteindre un objectif commun. Partage : Le partage consiste à mettre en commun des expériences que chaque partie concernée enrichis par ses connaissances et ses pratiques. Fait de partager avec quelqu un. Tolérance : 5 Capacité à accepter ce que l on désapprouverait selon nos propres valeurs. Politesse : Ensemble de règles qui régissent le comportement, le langage à adopter dans une société, le fait et la manière d observer ces usages.

7 5. ENCADREMENT ET ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE Chaque groupe est encadré par un ou plusieurs membres du personnel en répondant aux normes établies par l OPIS (Ordonnance sur les prestations d insertion sociale). Ceci permet de proposer un accueil qui respectent le rythme, l évolution ainsi que les compétences de l enfant. Afin de garantir un accueil de qualité et en lien avec l évolution de la société et des recherches dans le domaine de l enfance, nous avons la possibilité de suivre des formations continues chaque année. En 2019, toute l équipe a suivi un cours de rappel des gestes de premiers secours auprès de la petite enfance. Durant cette même année, elle s est formée au portage en crèche. De ce fait, l équipe est à même d utiliser un porte-bébé respectant la physiologie de l enfant, lorsqu elle en ressent de besoin pour le bien-être de l enfant. Sans cesse, l équipe remet en question ses pratiques pédagogiques. Nous avons notamment discuté de notre approche des «douces violences» comme peut l exposer, notamment, Christine Schuhl dans plusieurs de ses œuvres. Ceci dans le but d unir l équipe sur une même ligne pédagogique en se basant sur un accompagnement bienveillant et bientraitant. Dans le groupe des Crocodiles, nous veillons à tendre au plus près du concept de «motricité libre» mis en avant notamment par la pédagogie Loczy. Cela part du principe que l enfant est capable de développer ses compétences motrices de manière autonome, sans qu il n y ait besoin d une intervention directe de l adulte. Pour que cela puisse être possible, il faut que l enfant soit un maximum au sol dans un environnement qui permet à l enfant d être en sécurité et d avoir envie de bouger. Ainsi nous évitons tant que possible de mettre les enfants dans les transats en dehors des moments de repas. Cela bien évidemment en respectant les besoins de chaque enfant (certains ne sont pas habitués à être au sol à la maison, alors nous nous adaptons à lui pour vivre les transitions entre la maison et la crèche en douceur). Nous encourageons les enfants à découvrir leurs mouvements par eux-mêmes. De ce fait, nous évitons de mettre un enfant dans une position qu il n a pas acquise auparavant par lui-même (assis entre des coussins ou en le tenant par les mains pour qu il se mette debout). 6 Dans nos actions au quotidien, nous nous inspirons également de la pédagogie développée par Maria Montessori, souvent résumée par sa célèbre phrase : «Aide-moi à faire seul.». Pour cela, nous pensons au mieux non seulement l aménagement de l espace, mais aussi nos gestes et paroles auprès des enfants afin que les enfants soient le plus autonomes possible. Nous les encourageons à se servir et manger seul à table, à s habiller et se déshabiller seul au moment des sorties ou de la sieste, à maintenir leur environnement de jeu agréable et propice aux découvertes notamment par le rangement. Pour cela, nous savons nous mettre en retrait et observer l évolution de chaque enfant afin de savoir lui apporter juste l aide nécessaire afin qu il développe au mieux son autonomie. Afin que les enfants puissent anticiper et ordonner leurs journées au sein de la collectivité l équipe éducative a mis en place des rituels dans le déroulement de la journée à la crèche. Le rituel est une action répétée dans le temps et dans l espace d une journée. Les enfants n apprécient pas l imprévisible. Tous les rituels mis en place servent à structurer la vie quotidienne, et rassurer les enfants. Ces rituels répondent aux besoins des enfants car à cet âge ils n ont pas la notion du temps. Voici les rituels mis en place dans les groupes des Kangourous, Girafons et Girafe : Tous les jours, les enfants participent au rituel d accueil à 9h qui permet de débuter la journée tous ensemble autour de chansons. A la fin de ce moment, il est annoncé aux enfants le déroulement de la matinée par rapport aux activités prévues.

8 Avant chaque sortie, les enfants sont invités à s assoir contre le mur du couloir afin de rappeler le déroulement et les règles de la sortie. Cela permet également à l adulte de vérifier la présence de chaque enfant pour qu ils puissent s habiller tous en même temps. Le retour de promenade est également ritualisé par le déshabillage, proposition d aller aux toilettes, lavage des mains, puis l arrivée dans la salle pour passer à table. Cela permet une meilleure hygiène et un moment calme durant le repas (pas besoin de se lever pour aller aux toilettes). Avant la sieste, une histoire est racontée aux enfants. Ceci permet un retour au calme avant le brossage des dents. Lors de la sieste, les enfants retrouvent leur lit, toujours à la même place. Nous diffusons de la musique douce pour inciter à la détente. Lors du lever de la sieste, il est proposé aux enfants des jeux calmes tels que des puzzles ou des jeux de société. Cela leur permet ainsi d avoir un repère dans le temps et de savoir que d autres enfants dorment encore. S en suit le goûter, les activités de fin de journée et l arrivée des parents. Nous changeons les couches des enfants dès que le besoin s en fait ressentir. Cependant, des moments de changes à heures précises sont définis. Ceux-ci rythment le déroulement de la journée. L équipe éducative veille à proposer des activités variées, tant à l intérieur qu à l extérieur, favorisant le développement de l enfant. Le plaisir et l intérêt de l enfant sont primordiaux et privilégiés. Le rôle de l équipe éducative est de proposer une palette d activités permettant aux enfants de s éveiller. Le jeu libre et le jeu symbolique ont une grande place dans notre pratique quotidienne. Jeu libre : Activité menée et choisie par l enfant. Jeu symbolique : Permet à l enfant de vivre par le jeu, ce qu il l entoure : il joue à faire semblant. Il répète et imite les actions qu il peut observer au quotidien. 7 Les jeux libre et symbolique permettent à l enfant de développer non seulement son imagination, sa créativité, son autonomie, sa prise d initiative et sa confiance en soi, mais aussi les habilités sociales telles que le développement du langage, la connaissance et la gestion de ses émotions, l empathie et les règles de vie de société. L équipe éducative a un rôle important durant le jeu et le jeu symbolique. Elle doit rester attentive aux besoins et aux demandes des enfants afin de garantir des réponses adéquates. L observation active des enfants et des actions qu ils mènent, permet à l éducatrice d adapter son comportement, l espace et le matériel. Selon Fontaine (2011 et 2016), recentrer les questions d observation sur les enfants permettrait d effectuer des adaptations plus pertinentes. Car elles s appuieraient sur les choix des enfants et non sur l intérêt de l adulte. Cette attention particulière, permet également à l éducatrice d avoir une attitude de «guide-médiateur» (Cloutier, 2009, dans Cloutier, 2012, p.57). En effet, grâce à l observation le professionnel peut collaborer avec l enfant et l accompagner dans sa zone de développement proximal 1. Selon Cloutier (2012, p ), l éducatrice utilise plusieurs «casquettes» qui sont complémentaires. En effet, en plus d accompagner l enfant grâce l étayage, il doit également agir en «guide-facilitateur». Cela signifie qu il 1 Cela peut être défini comme l échelon qui se trouve entre ce que l enfant peut faire seul et ce que l enfant peut faire avec l aide de quelqu un, avant d apprendre à le faire seul. (Étayage)

9 créé un environnement adapté aux capacités, besoin et intérêts qui sont propres à chaque enfant. Ce qui permettrait à l enfant de se sentir en sécurité et de pouvoir être plus autonome. L auteur, affirme qu une attitude démocratique de la part de l adulte fait également partie des fondements. Cette attitude veut que l adulte soit réellement impliqué et disponible avec les enfants, tout en étant ferme et clair quand nécessaire. Il doit offrir un cadre «chaleureux, sécurisant et stimulant» (Cloutier, 2009, dans Cloutier, 2012, p.8). Cela créé un équilibre stable qui est fondamental à l épanouissement de l enfant. La mise en place du matériel pour le jeu symbolique est une action éducative Le matériel doit être adapté aux enfants et à leurs besoins. Il est important que l équipe éducative réfléchisse à celui qu elle met à disposition ainsi qu à son organisation dans l espace. Les connaissances théoriques sur le développement de l enfant aident à ajuster et à favoriser un matériel adapté et de qualité. Cela permettra à l enfant de s amuser et s épanouir selon ses intérêts et ses capacités. Il important que l enfant puisse jouer de façon autonome quand il le souhaite. Cependant, afin de développer ses capacités, il doit tout autant se retrouver face à des défis appropriés à sa zone proximale de développement (Cloutier, 2012, p.135). Pour cela, l éducatrice peut se baser sur des grilles de développement et sur des théories qui abordent le jeu symbolique, comme celles présentées dans les chapitres précédents. De plus, effectuer des observations afin d étudier l aménagement de l espace, reste un moyen efficace pour effectuer des choix judicieux en tenant compte du point de vue de l enfant. En effet, cela permet de remarquer ce qui attire l attention des enfants et avec quoi ils aiment jouer. Dans une crèche il est possible de mettre en place plusieurs coins prévus à cet effet. Cependant, il faut tenir compte de l espace qu il y a à disposition. En effet, il vaut mieux privilégier peu de coins, mais avec suffisamment de matériel varié et stimulant (Cloutier, 2012, p.132). Ces zones peuvent également évoluer au fil du temps et être transformées. Cependant, il est important de laisser à disposition le même matériel suffisamment de temps afin que l enfant puisse l explorer comme il le souhaite (Lavallée, Marquis, 1999). 8 L équipe éducative a choisi le matériel en tenant compte de ces éléments : L enfant agit et apprend par imitation. Dans le jeu symbolique, il utilise autant «l imitation différée» (capacité d imiter un modèle absent) (Bouchard, 2009, p.162) que l imitation de ce qui l entoure. Pour cela il est important de prévoir du matériel identique en plusieurs exemplaires. Lors du jeu symbolique, l enfant développe son imagination et sa créativité. Il invente des rôles, des scénarios et il peut également attribuer des significations à des objets qui ne sont pas réelles. Afin de favoriser cela, il est important de prévoir du matériel qui puisse avoir plusieurs fonctions (boites en carton, foulards, etc.). Il est également important de proposer du matériel réaliste (Bodrova et Leong, 2003, dans Cloutier 2012) afin que l enfant retrouve des repères et puisse faire des liens avec la réalité. L enfant doit pouvoir être autonome dans le jeu, il est important de prévoir du matériel adapté à ses capacités et qui puisse être à sa portée.

10 L enfant doit pouvoir évoluer dans le jeu et dans son développement, il est important de prévoir du matériel qui lui demande de se dépasser (même si cela implique de l étayage de la part de l éducatrice), d expérimenter des techniques afin d apprendre à le maîtriser. L enfant apprend des règles et des caractéristiques sociales au travers du jeu symbolique. Il est important de prévoir du matériel varié qui puisse lui présenter une grande palette de ce qui est le monde qui l entoure (pas de jeux stéréotypés). Le développement et les intérêts des enfants du groupe De plus, l équipe a réfléchi à l aménagement de l espace afin de favoriser la sécurité physique et affective de l enfant. En effet, cela est important pour qu un enfant puisse s épanouir. Nous devons garantir la sécurité physique des enfants dont nous nous occupons. Pour ce faire, nous organisons l environnement en suivant quelques règles de sécurité. Le matériel utilisé par les enfants est entretenu correctement (éliminer ce qui est cassé, coupant, etc.). La mise en place des meubles et des objets n est pas une source de danger. Les éducatrice réfléchissent à des actions préventives. La prévention primaire est une action qui a comme but de retarder ou d empêcher l apparition d un risque/danger (SPJ, SSP, SCAV, 2010). Il est important d évaluer les facteurs de risque de prévoir des mesures adaptées afin de les éviter. Les éducatrice ont des «attitudes éducatives permettant de réduire les risques» (Gassier, Beliah- Nappez, Allègre, 2013, p.315). Cela signifie de montrer les risques aux enfants, leur expliquer ce que cela comporte et les sensibiliser à la prévention des accidents et à la prudence. (Gassier, Beliah-Nappez, Allègre, 2013, p.314). En effet, il est important de ne pas supprimer toute menace et d étayer l enfant afin qu il puisse apprendre à les contourner. 9 En complément des jeux libres et symboliques, nous mettons régulièrement en place des semaines thématiques en lien avec la saison et/ou les évènements au cours de l année. Lors de ces semaines thématiques, nous avons l occasion de proposer des activités plus dirigées telles que des bricolages ou d apprendre des chansons ou comptines en lien avec le thème de la semaine.

11 6. PROCESSUS D INSCRIPTION Le premier contact que les parents ont est avec la direction de la crèche. C est elle qui est à même de dire si une place est disponible pour l enfant. Elle convient avec les parents des jours, du taux de fréquentation de la crèche ainsi que de la date de début du contrat. La direction enverra, par mail de préférence, le bulletin d inscription, une feuille de médicament, le règlement de la crèche ainsi que la liste des vacances annuelles. Au retour du bulletin d inscription, la direction leur annoncera le prénom de la référente de leur enfant. De part leur signature sur le bulletin d inscription, les parents acceptent le règlement de la crèche et tout autre document s y rapportant. Parallèlement au bulletin d inscription, les parents doivent se rendre sur le site afin de renseigner les informations nécessaires à l établissement d un bon de garde. Si les parents y ont droit, le montant du bon de garde sera déduit de la facture mensuelle. Lors du premier entretien avec la référente de l enfant, les parents pourront poser toutes leurs questions. A ce moment-là, les parents auront la possibilité de visiter l institution et les différents locaux et prendre connaissance du déroulement de la journée et des activités proposées. La référente et les parents planifieront la période d adaptation de l enfant, en fonction de son âge, de ses besoins et ceux de sa famille. La priorité est donnée aux enfants habitant Sonvilier ainsi qu aux frères et sœurs des enfants fréquentant déjà la crèche. 10

12 7. OBLIGATIONS ET DEVOIRS DES PARENTS Chaque parent signant le formulaire d inscription de la crèche déclare avoir pris connaissance du règlement de la crèche et s engage à en respecter ses conditions. Les parents peuvent demander en tout temps à le consulter. Les parents sont également tenus de : Accompagner son enfant jusqu au personnel éducatif afin d échanger les informations spécifiques. Echanger les informations importantes dont l équipe a besoin pour accueillir l enfant : Est-ce-que l enfant va bien? A-t-il passé une bonne nuit? A-t-il mangé, si oui, à quelle heure? A-t-il changé d alimentation? Y a-t- il un événement qui puisse troubler l enfant? Quelle est l heure de départ prévue? Avec qui l enfant part-il? Si ce n est pas une personne inscrite sur le bulletin d inscription, l équipe éducative demandera une pièce d identité après avoir été avertie par les parents. Prévenir la structure lorsqu ils n amènent pas leur enfant à la crèche (maladie, vacances, etc). Dire au revoir à leur enfant et instaurer des rituels «naturels» (les parents déshabillent leur enfant à son arrivée, lui mettent ses pantoufles, etc). Respecter les consignes lors de maladie. En cas de maladie : 11 Un enfant malade présentant un état fébrile (38 ) et/ou un état général mauvais, présentant une maladie contagieuse (ou suspicion) (grippe, conjonctivite, gastro-entérite, ) ne pourra pas être admis dans la structure. Il faut que celui-ci puisse participer à toutes les activités de la crèche, sans restriction. Les parents doivent signaler s ils ont déjà administré un médicament à leur enfant, avant de le conduire à la crèche. Ceci afin que l équipe éducative puisse avoir une attention particulière quant au suivi de l enfant. La collaboration avec les parents est primordiale. Il faut donc trouver une solution adaptée pour les deux parties, cependant, le bien-être de l enfant prime. Il n est pas rare de devoir administrer un médicament à un enfant, à la demande des parents. Dans ce cas, il est nécessaire de remplir et signer le formulaire adéquat. Sur ce document figure le nom du médicament, la posologie, comment administrer le médicament (dans une cuillère, dilué dans de l eau, etc) et à quel moment (pendant le repas, après, ). Nous n administrerons pas un médicament dont la date limite de consommation est dépassée, dont nous soupçonnons les parents de faire de l automédication (pour les médicaments délivrés sur ordonnance uniquement).

13 8. ENTRETIEN ET ADAPTATION Accueillir un enfant, c est aussi accueillir une famille. Le premier entretien pédagogique permet aux parents de passer du temps au sein du groupe dans un but de transmission des habitudes et des spécificités de leur enfant à la référente responsable de l adaptation. Elle permet à l enfant d appréhender le lieu d accueil et le personnel éducatif en compagnie de sa famille. Elle vise la création d un premier lien de confiance entre l équipe éducative et la famille, mais également de partager leurs demandes et leurs craintes. L adaptation est une période obligatoire et définie pour que l enfant prenne le temps de découvrir la structure et ses acteurs sans la présence de ses parents. Ce temps permet à l enfant de faire la connaissance des professionnelles qui l accueilleront et de ses pairs. La durée et le déroulement de l adaptation sont définis au préalable avec les parents mais de manière générale, l entrée à la structure d accueil d un enfant se fait de manière progressive et sa durée variera en fonction du besoin de chacun (parent, enfant et équipe éducative), jusqu à ce qu un réel climat de confiance soit établi. Le premier moment que l enfant passe dans la structure se déroule sur un temps relativement court pour permettre à l enfant de vivre ce premier moment sans ses parents de manière la plus plaisante possible. Dans un second temps, selon son âge et ses besoins, l enfant partagera un moment de repas ou de sieste. Il s adaptera de cette façon progressivement à ce nouveau lieu. Par la suite, si l enfant en a besoin, l adaptation se poursuivra en augmentant le temps au sein de la structure. Sinon, en accord avec les parents, l enfant commencera son horaire prévu. Dans la mesure du possible, c est toujours la même éducatrice qui s occupe de la familiarisation et l adaptation de l enfant qui arrive. 12 L équipe éducative accorde de l importance au temps d adaptation et demande aux parents de respecter ce point. C est un temps important pour tout le monde afin que l enfant vive une séparation rassurante dans un environnement d écoute et d échange. Le but de cette période est que l enfant et sa famille créent une relation de confiance avec les professionnelles qui s occuperont de lui. Le temps d adaptation est utile non seulement pour l enfant et ses parents, mais permet également à l équipe éducative de faire gentiment connaissance avec l enfant. La référente de l enfant prend contact avec les parents afin de fixer la date de l entretien parental et les 2 ou 3 périodes d adaptation. Lors de l entretien parental, si s avère possible, l enfant reste avec l équipe éducative pendant que la référente et les parents partagent les différentes informations. La première adaptation dure 2h, dont 30 minutes avec les parents si besoin. La deuxième adaptation dure 4-5 heures, avec le repas. L enfant reste seul. La troisième adaptation se fait sur la journée complète. L enfant reste seul. Les parents peuvent téléphoner pour se renseigner ou pour se rassurer, de même que la structure doit pouvoir joindre les parents à tout moment et ceci durant toute la durée de sa présence dans la structure. Le ressenti des parents va influencer la réussite de l intégration de l enfant dans la crèche. C est la raison pour laquelle le rôle des parents et leurs sentiments sont importants. L enfant pourra s épanouir dans la crèche, s il ressent que ses parents sont en confiance avec le lieu d accueil et ses acteurs. Le moment de l adaptation va permettre au personnel éducatif, dans un premier temps, de connaître l enfant dans sa globalité.

14 Les parents doivent accepter et respecter le temps d adaptation. Il est important de les entourer, de les écouter, de les observer, mais également de les soutenir et de les rassurer lors de la séparation. Il est normal d être inquiet. Le personnel éducatif doit tout mettre en œuvre par son écoute, son empathie, sa disponibilité afin que les parents puissent nous confier leur enfant le plus sereinement possible. L éducatrice va énoncer quelques règles : Accompagner son enfant jusqu au personnel éducatif afin d échanger les informations spécifiques. Prévenir la structure lorsqu ils n amènent pas leur enfant à la crèche (maladie, vacances, etc). Dire au revoir à leur enfant et instaurer des rituels «naturels» (les parents déshabillent leur enfant à son arrivée, lui mettent ses pantoufles, etc). Lors de l entretien, les parents recevront l adresse du site internet afin de trouver le projet pédagogique ainsi que le déroulement d une journée type. Ils auront reçu par mail une feuille de médicament, le règlement de la crèche ainsi que la liste des vacances et jours fériés. Afin d éviter des pertes, nous souhaitons que chaque objet appartenant à l enfant soit étiqueté. Vous pouvez commander des étiquettes personnalisables sur des sites internet. 13

15 9. LES REPAS Les repas des enfants de 4 mois à 1 an (voir plus) doivent être apportés par les parents (purée, compote, lait et biberon). Cependant, nous demandons que les nourrissons ne pouvant pas (encore) boire leur biberon seul, en ait eu un premier à la maison avant de venir à la crèche. Les enfants de 4 mois à un an sont installés dans un relax, une chaise haute ou une chaise cocon, selon leur développement. Les enfants plus grands sont assis sur des chaises et autour de tables adaptées à leur grandeur. Avant les repas, chaque enfant se lave les mains. Durant le repas, les enfants utilisent de la vaisselle en porcelaine et se servent et mangent seuls. Ceci permet de favoriser leur autonomie et leur permet de se responsabiliser. Nous ne forçons aucun enfant à manger, mais nous les incitons à goûter chaque catégorie d aliment. Petit-déjeuner : Les enfants peuvent bénéficier du petit-déjeuner de 8h00 à 8h30. Pour se faire, l arrivée de l enfant doit se faire avant 8h20. Dans le cas contraire, le petit-déjeuner doit être pris à la maison. Le petit-déjeuner est composé de : - Pain - Confiture - Beurre - Jus d orange - Fruits 14 Dîner : Pour les enfants plus âgés, L hospice du Pré-aux-Bœufs livrent les repas, à 11h15. Le menu est affiché à l entrée de la crèche. Le Pré-aux-Bœufs n utilise aucun pesticide pour leurs fruits et légumes. La viande provient en grande majorité de leur production. Le bétail est nourri de façon «saine». Le poisson est du poisson frais, en grande partie. Collations : Une collation variée et équilibrée est proposée aux enfants vers 15h30.

16 10. BIBERONS Le prénom du bébé, la marque de lait en poudre, la dose (quantité d eau avant ajout de lait en poudre) sont mentionnés sur le biberon. Si le prénom de l enfant n est pas indiqué, nous nous permettrons de le faire à l aide d étiquette autocollante afin d éviter toute erreur. Les parents peuvent laisser un biberon pour le lait, un autre pour de l eau ainsi qu une boîte de lait à la crèche. Certain lait en poudre se périme très rapidement. Nous vous demandons donc de nous laisser de petites quantités, dûment étiquetées, avec date d ouverture et date de péremption. Nous veillons à respecter les mesures d hygiènes nécessaires, c est pour cela que si une boîte de lait en poudre est laissée à la crèche, nous indiquons la date d ouverture et vérifions la date de péremption. Un lait périmé ne peut pas être utilisé. Dans la mesure où il est plus pratique de voir la quantité de lait que l enfant a bu, nous mentionnons la quantité de lait obtenue par le mélange eau + lait en poudre. Les biberons ne sont pas stérilisés (nettoyage au lavevaisselle uniquement). Les biberons sont préparés avec de l eau préalablement bouillie. Si les parents souhaitent que nous utilisions de l eau minérale, ils peuvent nous amener une bouteille avec le prénom de l enfant. 15

17 11. SOINS ET HYGIENE Les changes : Les principaux moments de change pour les enfants ayant encore des couches ont lieu : Le matin après le regroupement Après le repas de midi Après la sieste Avant le départ, vers 16h30 Ces moments ont été planifiés sur la journée, afin de ritualiser et structurer la journée. Toutefois, cela n empêche pas de changer les enfants à tout moment, selon le besoin. Le personnel a l obligation de mettre des gants pendant les changes avec des selles ou dans les situations où il y a des infections cutanées et pendant l application de la crème. Les parents fournissent tout le matériel de change pour leur enfant (couches, lingettes humides ou sèches). Les couches des enfants sont vérifiées et changées régulièrement. La crèche fournit certaines crèmes : Mustella, Oxyplastine, Bepanthen onguent. Si les parents le désirent, ils peuvent apporter leur propre crème. 16 L habillement : Il est important que les parents habillent leurs enfants avec des vêtements fonctionnels (pas de salopette ou chemisier). En effet, les enfants sont encouragés à s habiller seuls. L enfant doit être équipé lors des sorties avec des vêtements adaptés à la saison (bonnet, gants, habits chauds, bottes, pantalon de pluie, casquette). De même, chaque enfant doit avoir des vêtements de rechange, adaptés à sa taille et à la saison. Nous conseillons aux parents d étiqueter les habits afin d éviter les pertes. Lors des sorties, nous mettons aux enfants soit de la crème Nivea, soit de la crème solaire, selon le temps. Lavages des mains : Le lavage des mains s organise de manière à favoriser l autonomie de l enfant. L équipe éducative est vigilante au lavage des mains des enfants lors des moments suivants : Avant chaque repas Après chaque repas Après toute activité ou sortie Après le passage aux WC ou sur le pot

18 Brossage des dents : La brosse à dent doit être fournie par les parents. Après le repas de midi, nous effectuons le brossage des dents ainsi que le lavage des mains et du visage. Afin de favoriser le développement de l enfant, nous le laissons commencer le brossage seul et nous lui proposons notre aide s il le désire. Hygiène corporelle : Les soins de douche ou de bain ne font pas partie des responsabilités de l équipe éducative. Toutefois, la crèche dispose du matériel nécessaire à leur application en cas de nécessité (selles, vomissement, etc). 17

19 12. APPRENTISSAGE DE LA PROPRETE L équipe éducative ne prend jamais l initiative de mettre les enfants sur le pot. Nous proposons de suivre les instructions des parents. Il y a parfois plus d accidents pipi à la crèche qu à la maison car les enfants jouent et oublient. De même, la naissance d un petit frère ou d une petite sœur peut entraîner un recul dans l apprentissage de la propreté. La période des vacances est propice au passage à la culotte. L équipe éducative doit être à l écoute des parents et des enfants et les accompagner dans ce passage. L encouragement de l équipe est le bienvenu. L enfant choisi s il préfère faire sur le pot ou sur les toilettes. Concernant la sieste, nous attendons également les instructions des parents. Nous pouvons éventuellement proposer une couche à l enfant en lui précisant que c est pour éviter un accident. Parfois, certains enfants se bloquent pour aller à selles. Dans ce cas, nous pouvons leur remettre une couche. Si nous constatons que l enfant est prêt à être propre et qu il porte toujours des couches, nous pouvons demander aux parents comment cela se passe à la maison. Lorsque les parents nous demandent de supprimer les couches à la crèche, nous devons être en possession de plusieurs changes. Dans le cas où nous n aurions pas assez de vêtements de rechange, nous ne pourrons pas supprimer la couche de l enfant. D autre part, si de trop nombreux accidents arrivent, nous proposerons aux parents d attendre encore quelques temps afin que leur enfant soit un tout petit peu plus mature. Après avoir fait pipi, l enfant s essuie seul. Par contre, après avoir fait des selles, nous l aidons à s essuyer ou nous vérifions qu il soit propre. Nous prêtons attention à vérifier qu il tire toujours la chasse d eau, qu il laisse l endroit propre et qu il se lave les mains. Une confiance est donnée aux enfants à qui on demande juste s il s est bien lavé les mains. 18

20 13. SIESTES Groupe des Crocodiles : Les bébés sont couchés selon leur rythme, avec leurs objets transitionnels (doudou, lolette) Un membre de l éducative dépose délicatement le bébé dans son berceau et lui enclenche une veilleuse ainsi que de la musique douce. Chaque enfant possède son propre lit. Un babyphone et une caméra locale sont ensuite mis en fonction afin que l équipe puisse entendre ou voir ce qui se passe dans la salle de sieste. Des draps et sacs de couchage sont fournis par la crèche et lavés hebdomadairement. Les parents, s ils le désirent, peuvent apporter un sac de couchage personnel pour leur enfant. Groupe des Kangourous, Girafons, et Girafes : Après le repas de midi, les enfants sont changés et légèrement dévêtu afin de faciliter leur endormissement. Chaque enfant a son propre lit avec ses propres draps, couverture, oreiller. Ceux ci sont lavés chaque jour. Les enfants vont à la sieste avec leurs objets transitionnels et de la musique douce leur est proposée. Lors de la sieste, une personne de l équipe éducative reste avec eux dans la salle jusqu à leur endormissement. Un babyphone et une caméra locale sont ensuite mis en fonction afin que l équipe puisse entendre et voir ce qui se passe dans la salle de sieste. 19 Pour le groupe des Kangourous, nous gardons leur berceau un moment encore jusqu à ce que l enfant n ait besoin plus que d une sieste au début de l après-midi, qu il soit prêt à dormir dans un grand lit! L équipe éducative ne réveille pas les enfants avant 15h00, même selon demande des parents. Nous couchons les enfants tôt dans l après-midi, vers 12h15. A 15h00, si l enfant dort encore, nous allons ouvrir la salle de sieste et commençons à ranger. Nous estimons en effet que si l enfant dort, nous répondons à son besoin de sommeil!

21 14. OBJET TRANSITIONNEL Doudou : Si un enfant est très attaché à son doudou, il peut le prendre avec lui. Au cours de la journée, nous encourageons l enfant à aller poser son doudou dans la pochette à doudou. Nous préférons donner son doudou à un enfant plutôt que de le laisser dans une grande détresse. Pendant les repas, les doudous ne sont pas à disposition des enfants. Cependant, l équipe éducative peut installer le doudou afin que l enfant puisse le voir en cas de besoin. Pendant les promenades ou dans le jardin, on préconise de ne pas prendre le doudou. Ceci est une règle générale, mais l équipe éducative agit dans un esprit de bon sens et s adapte à l enfant si celui-ci a besoin de son doudou. Pour les enfants qui n ont pas de doudou, nous conseillons aux parents d apporter un objet (foulard, peluche, t-shirt) qui a une odeur familière. Le doudou favorise la sécurité affective de l enfant, en permettant de faire la transition entre sa maison et la crèche. L enfant se sentira plus en sécurité, plus libre émotionnellement pour découvrir son nouvel environnement en ayant avec lui un objet (une odeur) connue. Lolette : Les parents peuvent laisser une lolette à la crèche, dans une petite boîte fermée et étiquetée. 20 Chaque lolette doit posséder une attache-lolette afin que celle-ci ne s égare le moins possible. Dans une mesure de sécurité, l attache-lolette est retirée de la lolette durant la sieste de l enfant. Pour favoriser la communication, le développement du langage et les interactions sociales, la lolette est donnée selon le besoin de l enfant au même titre que le doudou. En règle générale, les 0-2 ans sont très attachés à leurs objets transitionnels. Nous les accompagnons progressivement à se détacher de ceux-ci avec la collaboration des parents. Certains parents souhaitent que leur enfant se sépare plus rapidement de la lolette. Nous allons tout mettre en œuvre pour respecter le désir des parents, mais nous allons également respecter le rythme et les besoins de l enfant.

22 15. JOUETS PERSONNELS Parfois, les enfants apportent un jouet. Dans ce cas, ce n est pas forcément considéré comme un objet transitionnel. L enfant est autorisé à montrer le jouet à ses copains puis il le range dans son sac. Cependant, l équipe éducative se réserve le droit de refuser un jouet si celui-ci peut porter préjudice à la sécurité et à l intégrité des enfants. Nous déclinons toute responsabilité en cas de perte ou de casse de l objet. Il est conseillé d indiquer le nom de l enfant sur toutes les affaires qu il a l occasion d apporter à la crèche. 21

23 16. LES PETITS BOBOS Lorsqu un enfant se blesse, nous évaluons la gravité. Si la blessure est légère, nous avons une pharmacie qui contient : Compresses Désinfectant Sparadraps Bandes Crème Fenistil Crème et granules Arnica Sirop de Paracétamol Gel OSA pour les dents L enfant est dans un premier temps rassuré, soigné et nous observons l évolution. Si cela s avère nécessaire, nous appelons les parents. Nous inscrivons le fait sur la feuille de transmission afin que les collègues soient informées et puissent transmettre l information aux parents lors du départ de l enfant. 22

24 17. RANGEMENTS ET ORGANISATION DES ESPACES Le rangement est essentiel pour que l enfant se sente en sécurité dans son lieu de vie. Cela lui permet ainsi de développer au mieux ses jeux et son imagination. Nous incitons les enfants à aider l équipe éducative à ranger avant les changements d activités à l aide d une chanson. L organisation des espaces dans le groupe des Crocodiles et des Kangourous Dans le groupe des Crocodiles, nous avons organisé l espace afin qu il réponde au mieux aux besoins des toutpetits, soit le mouvement et la sécurité. Nous avons des tapis au sol et modules de motricité qui permettent aux enfants de grimper et tomber sans se faire mal. Nous réservons un endroit sécurisé pour les plus petits des crocodiles. Nous avons instauré un espace «repas» afin que les enfants qui mangent soit au calme et que nous puissions toujours voir les enfants qui jouent et vice versa afin d assurer leur sécurité physique et affective. Le matériel est pensé et choisi pour convenir au développement des enfants du groupe tout en s assurant que chaque objet soit sécure. L organisation des espaces dans le groupe des Girafons et Girafes Dans ce groupe, l espace est organisé en plusieurs «coins» de jeux, afin que les enfants puissent se répartir en petits groupes pour jouer au mieux. 23 Nous avons délimité les différentes zones à l aide de scotch de couleurs différentes. Nous avons remarqué que les enfants se sentent en sécurité en jouant dans les différentes zones, à l inverse de la salle entière. Leurs jeux sont plus ciblés, les enfants sont plus concentrés dans leurs jeux. Nous leurs proposons régulièrement un jeu de motricité globale. Les enfants apprécient de pouvoir tester leur équilibre et leurs développement moteur.

25 18. ENFANTS A BESOINS PARTICULIERS Les enfants à besoins particuliers sont accueillis à la Crèche les Razmokets, selon les capacités d accueil. Nous accordons une attention particulière à leur suivi, par nos observations et entretiens (si nécessaire). L enfant bénéficie d un coefficient d encadrement supérieur (1,5). La mise en place de réseaux et de partenariat avec d autres professionnels impliqués dans l accompagnement (AEMO, AS, Croix-rouge, SEI, etc) peut être organisée. 24

26 19. DEROULEMENT TYPE D UNE JOURNEE A LA CRECHE 06h45-09h00 08h00 08h30 06h45-08h00 09h00 9h15 09h00-11h00 11h00 11h15 11h30 11h15-11h45 11h45-12h15 12h15-15h00 13h30 14h30 14h00 15h30 14h00-15h00 15h30 16h00 16h00-18h00 16h00-18h00 16h30-17h00 18h15 Arrivée des enfants Petit-déjeuner Jeux libres Rituels d accueil et changes Activités Arrivée des enfants pour le repas et l après-midi Départ des enfants inscrits le matin Repas Changes, WC, lavage des dents Sieste Arrivées des enfants inscrits l après-midi Puzzle, jeux de société Changes Goûter Activités Départ des enfants Changes Fermeture crèche MOT DE LA FIN «Seul on court plus vite, mais ensemble on court plus loin» proverbe africain

27 26

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin CONTRAT D ACCUEIL Parents Assistant(e)s Maternel(le)s Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin Parents, assistant(e) maternel(le), L enfant est au cœur de vos préoccupations, la qualité

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE

PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE A/ LA STRUCTURE D ACCUEIL I La localisation II L Accueil de loisirs sans hébergement : LES LOULOUS DU PIC I La localisation L accueil de Loisirs se trouve dans la ville de Saint

Plus en détail

Projet d Accueil. Entre Parent(s) et Assistant Maternel

Projet d Accueil. Entre Parent(s) et Assistant Maternel Outil proposé par les Relais Parents Assistants Maternels des Côtes d Armor dans le cadre de leur mission d accompagnement. Ce document n a pas de valeur légale ou réglementaire. Juin 2012 Projet d Accueil

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL

LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL Vous allez effectuer un stage dans notre structure. Ce livret d accueil a été rédigé pour vous souhaiter la bienvenue et vous donner quelques informations

Plus en détail

Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans

Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Page 1 Charte départementale Accueil et scolarisation des enfants de moins de trois ans Sommaire 1. Cadre institutionnel

Plus en détail

drubig-photo - Fotolia.com À l usage des assistant(e)s maternel(le)s et des parents PROJET D ACCUEIL pour l enfant :...

drubig-photo - Fotolia.com À l usage des assistant(e)s maternel(le)s et des parents PROJET D ACCUEIL pour l enfant :... drubig-photo - Fotolia.com À l usage des assistant(e)s maternel(le)s et des parents PROJET D ACCUEIL pour l enfant :... A Vous avez accepté d accueillir un enfant, ou vous allez confier votre enfant à

Plus en détail

DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR

DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR Organisation pédagogique du séjour de vacances de La Marmotane 2015 DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR I. Descriptif Le séjour de vacances de l association La Marmotane (6 rue de la Fontaine 67 870

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE

POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE Table des matières INTRODUCTION... 2 POURQUOI UNE POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE... 3 L'IMPORTANCE DE LA SIESTE ET DU RESPECT DES RYTHMES BIOLOGIQUES... 3 À

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire Rentrée 2015 Charte du restaurant scolaire Délibération du conseil municipal du 22 mai 2014 Mairie de Marcy L étoile Préambule Merci de bien vouloir prendre connaissance en famille, avec vos enfants, du

Plus en détail

Aspects pratiques de la pédagogie Pikler

Aspects pratiques de la pédagogie Pikler Paola Biancardi Aspects pratiques de la pédagogie Pikler Le CVE de Grattapaille dans lequel je travaille comme directrice, se trouve dans les hauts de Lausanne et regroupe deux sites : la Nurserie Sous-Bois

Plus en détail

BÉBÉ EN VOITURE BÉBÉ BIEN PROTÉGÉ

BÉBÉ EN VOITURE BÉBÉ BIEN PROTÉGÉ BÉBÉ EN VOITURE Accessoires pour la voiture Chancelière / Couverture enveloppante pour siège-auto portable Habillage de pluie pour siège-auto portable Housse en éponge pour siège-auto Housse en éponge

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Maison d Assistantes Maternelles Bout choux

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Maison d Assistantes Maternelles Bout choux REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Maison d Assistantes Maternelles Bout choux Za coutelouche 22650 Ploubalay Tel : 02/96/27/24/55 Les assistantes maternelles s engagent à veiller au bien être des enfants, à

Plus en détail

DOSSIER 1 AMÉNAGER LA CLASSE DES TOUT-PETITS

DOSSIER 1 AMÉNAGER LA CLASSE DES TOUT-PETITS DOSSIER 1 AMÉNAGER LA CLASSE DES TOUT-PETITS L agencement des espaces de la classe de tout-petits et de l école Les espaces et les équipements de l école sont conçus pour être au service des apprentissages

Plus en détail

Code de vie St-Norbert

Code de vie St-Norbert Code de vie St-Norbert 1. Tenue vestimentaire Je suis propre et je porte des vêtements et accessoires convenables, de bon goût et décents. Pour les journées chaudes, je porte un chandail à manches courtes

Plus en détail

Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile

Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile Ce questionnaire a pour but de mieux connaître les difficultés auxquelles sont confrontés dans leur famille les enfants

Plus en détail

Qu est-ce que l accueil de loisirs? I/ Présentation du gestionnaire. La Haye du Puits : Prétot-Sainte-Suzanne :

Qu est-ce que l accueil de loisirs? I/ Présentation du gestionnaire. La Haye du Puits : Prétot-Sainte-Suzanne : Qu est-ce que l accueil de loisirs? C est un accueil collectif de mineurs ouvert pendant le temps libre des enfants (mercredis/vacances), ayant une dimension éducative. Il est géré et financé par une collectivité

Plus en détail

FORMULAIRE D AUTO-EVALUATION POUR PATIENTS SLA

FORMULAIRE D AUTO-EVALUATION POUR PATIENTS SLA 1 FORMULAIRE D AUTO-EVALUATION POUR PATIENTS SLA Afin de donner un bon aperçu de mes possibilités et mes limitations à la DG Personnes handicapés, je coche ce que je peux faire ou ne plus faire. Ci-dessous

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Hôpital de jour médico-chirurgical Je vais subir une intervention chirurgicale en hôpital de jour, cela signifie que l intervention et le retour à domicile s effectueront le même

Plus en détail

Mieux connaitre votre enfant

Mieux connaitre votre enfant Mieux connaitre votre enfant Ce questionnaire me permettra de mieux connaitre votre enfant et ainsi de favoriser son intégration au service de garde. Il m aidera également à m assurer de répondre adéquatement

Plus en détail

Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s

Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s Un livret, pour qui? Ce livret est destiné aux parents et futurs parents qui souhaitent trouver un mode de garde

Plus en détail

Classe verte à Hollenfels

Classe verte à Hollenfels Classe verte à Hollenfels Du lundi 10 mai au mercredi 12 mai 2010 C.E.1 de Madame Lanneluc SOMMAIRE 1. Personnel d encadrement 2. Transport 3. Hébergement 4. Projet pédagogique 5. Budget 6. Annexes : -

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

Politique du sommeil

Politique du sommeil Politique du sommeil Centre de la Petite Enfance Beauce-Sartigan Politique du sommeil Novembre 2012 Objectif; L objectif de cette politique est de guider le personnel éducateur et d informer les parents

Plus en détail

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu :

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu : Organiser l espace dans une classe de maternelle : I - Les textes officiels : Quelques idées «L aménagement des salles de classe doit offrir de multiples occasions d expériences sensorielles et motrices.

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE ( ET PERISCOLAIRE EN ANNEXE)

REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE ( ET PERISCOLAIRE EN ANNEXE) REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE ( ET PERISCOLAIRE EN ANNEXE) Il appartient à la Ville de Meudon d organiser le temps de restauration scolaire (de 11h30 à 13h20) dans les écoles maternelles

Plus en détail

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages Céline Nicolas Cantagrel C EPS Grande Section / Gérer et faciliter la continuité des apprentissages GS Quelques pistes par rapport à l équipe pédagogique : renforcer les liens, clarifier les paramètres

Plus en détail

Chapitre 15. La vie au camp

Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp 227 1. Intensité de la vie du camp 230 2. Loin de la maison 230 A. Sentiment de sécurité 230 B. Les coups de cafard de l enfant 231 227 Un camp,

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. RESTAURATION SCOLAIRE Année scolaire 2014/2015

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. RESTAURATION SCOLAIRE Année scolaire 2014/2015 RÈGLEMENT INTÉRIEUR RESTAURATION SCOLAIRE Année scolaire 2014/2015 Article 1 : SERVICE MUNICIPAL DE RESTAURATION SCOLAIRE La ville d Andernos les Bains met à la disposition pour le déjeuner de tous les

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS 1. Choisis et entoure l adjectif possessif qui convient. a Je ne trouve pas mon / ma / mes lunettes. b Tu veux venir à son / sa / ses fête d anniversaire? c Nous n

Plus en détail

Règlement Intérieur. Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire

Règlement Intérieur. Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire Règlement Intérieur Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire Service de la Restauration Scolaire Tél : 02 96 71 05 20 Restaurant Scolaire Règlement intérieur Pour la plupart des

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3. Émeline Bojon Virginie Dugenet

Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3. Émeline Bojon Virginie Dugenet Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3 Émeline Bojon Virginie Dugenet Ma débordante énergie Ma libr attitude Mon exploration Mon émerveillement Mon émerveillement Jaune. P hase d accueil, face

Plus en détail

LE SOMMEIL : QUAND MORPHÉE SE FAIT ATTENDRE

LE SOMMEIL : QUAND MORPHÉE SE FAIT ATTENDRE LE SOMMEIL : QUAND MORPHÉE SE FAIT ATTENDRE Le sommeil est très important pour la croissance et le bon développement de l enfant. Toutefois, il arrive que certains bébés aient plus de mal à dormir que

Plus en détail

Guide Pratique. N hésitez pas à nous contacter au 03 86 73 50 20 pour plus de renseignements

Guide Pratique. N hésitez pas à nous contacter au 03 86 73 50 20 pour plus de renseignements Guide Pratique N hésitez pas à nous contacter au 03 86 73 50 20 pour plus de renseignements Comment contacter vos enfants? Une ligne directe vous permet d appeler librement vos enfants au moment des repas.

Plus en détail

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE Avant d aborder le sujet de l amélioration du sommeil, permettez-moi de vous présenter quelques faits concernant le sommeil. Plusieurs études ont démontré qu on a besoin

Plus en détail

Groupe de pilotage de la scolarisation des enfants de moins de trois ans - Département de l Yonne

Groupe de pilotage de la scolarisation des enfants de moins de trois ans - Département de l Yonne Groupe de pilotage de la scolarisation des enfants de moins de trois ans - Département de l Yonne Ce document a pour vocation de permettre aux écoles qui souhaitent accueillir l un des dispositifs de scolarisation

Plus en détail

GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION

GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION Programme d éducation et de motivation à l hygiène pour les patients en psychiatrie Cécile GABRIEL-BORDENAVE C.H. St Egrève (38) Problèmes d hygiène corporelle

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION)

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION) REPUBLIQUE FRANÇAISE M A I R I E DE P O N T H E V R A R D 5, PLACE DE LA MAIRIE 78730 PONTHEVRARD TELEPHONE : 01.30.41.22.13 - TELECOPIE : 01.30.88.20.26 EMAIL : [email protected] REGLEMENT DES SERVICES

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

Entre l enfant : Parents : L assistant maternel : Agrément n. Quel est l intérêt de compléter et signer un contrat d accueil?

Entre l enfant : Parents : L assistant maternel : Agrément n. Quel est l intérêt de compléter et signer un contrat d accueil? CONTRAT D ACCUEIL Entre l enfant : Parents : Et L assistant maternel : Agrément n Relais d Assistants Maternels 2 rue François Mitterrand 02430 GAUCHY [email protected] 03.23.51.03.61 Quel est l

Plus en détail

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé.

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. L association plaisirs de l eau vous présente le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. http://plaisir-de-leau.wifeo.com 27/09/14 Plaisirs de l eau livret bébé nageur 1 BIENVENUE à l association

Plus en détail

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez.

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. DOSSIER 3 Quelle journée! Pêle-mêle 19 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. 1.... 2.... 3.... 4.... 5.... 6.... 66. Reconstituez les mots de la page Pêle-mêle.

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES I - RÈGLES GÉNÉRALES Article 1 - Le restaurant scolaire n a pas un caractère obligatoire, il a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

S ickness Impact Profile (SIP)

S ickness Impact Profile (SIP) Nom : Prénom : Date de naissance : Service : Hôpital/Centre MPR : Examinateur : Date du jour : Étiquettes du patient S ickness Impact Profile (SIP) Il présente le même problème de droit d auteur (pour

Plus en détail

Gina Sanders. Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal!

Gina Sanders. Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal! Gina Sanders Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal! Tous concernés! De quoi s agit-il? encontrer ponctuellement des dif cultés pour s endormir, se réveiller en pleine nuit ou se retrouver debout

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

2013 2014 LIVRET D ACCUEIL CANTINE - GARDERIE

2013 2014 LIVRET D ACCUEIL CANTINE - GARDERIE 2013 2014 LIVRET D ACCUEIL CANTINE - GARDERIE Chers parents, L éducation de vos enfants est une priorité. Ce domaine représente une part importante de nos investissements financiers. Votre ou vos enfants

Plus en détail

RÈGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE

RÈGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE S O M M A I R E Préambule Règlement Objectifs Ecole / cantine Quelques chiffres Le prestataire 1 2 Préambule RÈGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE A N N É E 2 0 1 2 / 2 0 1 3 La municipalité de CHAMPAGNIER

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE REPUBLIQUE FRANÇAISE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de Cagnes-sur-Mer LOGEMENT-FOYER «LA FRATERNELLE» Livret d accueil Vous avez choisi le Logement Foyer «La Fraternelle». Nous vous remercions

Plus en détail

Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR REGLEMENT INTERIEUR Vu la délibération du Conseil Communautaire en date du 26 mai 2015 et portant instauration du système des forfaits ; Vu la délibération

Plus en détail

Service Jeunesse Plaines de Vacances communales. Charte 2015

Service Jeunesse Plaines de Vacances communales. Charte 2015 I. Organisation. Service Jeunesse Plaines de Vacances communales 1. Organisation générale : Charte 2015 Pendant les vacances d été, l Administration communale de Watermael-Boitsfort organise des Plaines

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE PLOUGUIEL

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE PLOUGUIEL REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE PLOUGUIEL PREAMBULE La commune de Plouguiel a mis en place un service de restauration scolaire en 1976. Ce service fonctionne pour l'école publique

Plus en détail

Petits conseils bien utiles pour bébé. Ce livret a été élaboré par les sages-femmes, les puéricultrices et les pédiatres de l établissement.

Petits conseils bien utiles pour bébé. Ce livret a été élaboré par les sages-femmes, les puéricultrices et les pédiatres de l établissement. Petits conseils bien utiles pour bébé Ce livret a été élaboré par les sages-femmes, les puéricultrices et les pédiatres de l établissement. Dernière mise à jour = 2014 04 Petits conseils bien utiles pour

Plus en détail

Planifier avec les expériences clés pour les enfants de 3 à 5 ans

Planifier avec les expériences clés pour les enfants de 3 à 5 ans Planifier avec les expériences clés pour les enfants de 3 à 5 ans Ginette Hébert formatrice en petite enfance AFÉSÉO FORUM 2012 Cette formation s appuie sur mon expérience d accompagnement d éducatrices

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT INTRODUCTION L établissement fonctionne conformément aux dispositions des chapitres I, II et III du Code de la Santé Publique, aux instructions en vigueur de la Caisse Nationale

Plus en détail

* Source : le livre «Bébé en garderie»

* Source : le livre «Bébé en garderie» L intégration * Source : le livre «Bébé en garderie» Il est parfois difficile pour certains enfants de vivre l intégration en service de garde. Les pleurs de l enfant et l insécurité des parents nous amènent

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

Journal de bord «À Tout Petits Pas» Outil de communication quotidienne entre parents et éducatrices

Journal de bord «À Tout Petits Pas» Outil de communication quotidienne entre parents et éducatrices Journal de bord «À Tout Petits Pas» Outil de communication quotidienne entre parents et éducatrices Nom de l enfant : Milieu : En lien avec l outil de référence du développement des enfants «À Tout Petits

Plus en détail

Restaurant scolaire : règlement intérieur

Restaurant scolaire : règlement intérieur Mairie Restaurant scolaire : règlement intérieur d Artigueloutan 4, rue de la mairie 64420 Artigueloutan Le 24 mars 2014, Préambule Durant l année scolaire, un restaurant scolaire fonctionne dans le bâtiment

Plus en détail

Dossier pédagogique. Septembre 2002. Centre de la petite enfance La trotinette carottée

Dossier pédagogique. Septembre 2002. Centre de la petite enfance La trotinette carottée Dossier pédagogique Septembre 2002 Centre de la petite enfance La trotinette carottée TABLE DES MATIÈRES Page Accueillir un enfant Que pouvez-vous faire pour faciliter l intégration pour tout le monde?

Plus en détail

La téléassistance en questions

La téléassistance en questions 8 La téléassistance en questions Il y a une coupure de courant, qu est-ce que je fais? Vous ne faites rien. Une batterie de secours de plusieurs heures est incluse dans le transmetteur. Vous pouvez éventuellement

Plus en détail

La lecture... un univers à découvrir!

La lecture... un univers à découvrir! La lecture... un univers à découvrir! GUIDE D ACCOMPAGNEMENT À L INTENTION DES PARENTS Présentation LE PROJET «La lecture un univers à découvrir» est une initiative de la commission scolaire Pierre-Neveu.

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Paris, le 17 avril 2004. SEMINAIRE D APPROFONDISSEMENT 1 / 7

Paris, le 17 avril 2004. SEMINAIRE D APPROFONDISSEMENT 1 / 7 Paris, le 17 avril 2004. 1 / 7 SEMINAIRE D APPROFONDISSEMENT 2 / 7 MARSHALL ROSENBERG 8 au 11 juillet 2004 STRASBOURG Cher(e) ami(e), Vous avez déjà participé à un module 1 de formation en Communication

Plus en détail

ACCUEIL EN CENTRE DE LOISIRS ENFANT PORTEUR DE HANDICAP

ACCUEIL EN CENTRE DE LOISIRS ENFANT PORTEUR DE HANDICAP ASSOCIATION DES CENTRES DE LOISIRS 11 avenue Jean Perrot - 38100 GRENOBLE Tél. : 04 76 87 76 41 - Fax : 04 76 47 52 92 E-mail : [email protected] Site Internet : http://www.acl-grenoble.org

Plus en détail

RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014

RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014 Ville de Saint-Palais-sur-Mer Groupe scolaire Lucien Robin RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014 Préambule Le restaurant scolaire n est pas

Plus en détail

Coup d oeil sur. Le sommeil Bien dormir pour bien grandir

Coup d oeil sur. Le sommeil Bien dormir pour bien grandir Coup d oeil sur Le sommeil Bien dormir pour bien grandir Le sommeil «Un bon dormeur se démarque d un mauvais dormeur par la facilité avec laquelle il se rendort.» Que savons-nous? n Le sommeil du bébé

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR OBJET Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents municipaux, sous la responsabilité du Maire. ACCES AU RESTAURANT

Plus en détail

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire.

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. Conseil général du Lot é t e r p o La pr chez l enfant s n a 6 à 0 de Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. La propreté, cela ne s apprend pas! Maman, je vais certainement te surprendre,

Plus en détail

STAGE RUGBY DOSSIER D INSCRIPTION 2015 2014

STAGE RUGBY DOSSIER D INSCRIPTION 2015 2014 STAGE RUGBY DOSSIER D INSCRIPTION 2015 2014 Photo à coller LE STAGIAIRE NOM :............................... PRENOM :....................................... SEXE :................................. DATE

Plus en détail

en Bourgogne Centre de vacances QUAD et MOTO les Bruyères de 6 à 15 ans

en Bourgogne Centre de vacances QUAD et MOTO les Bruyères de 6 à 15 ans en Bourgogne Centre de vacances QUAD et MOTO les Bruyères de 6 à 15 ans Situation ZZZZzzzzz En route pour la piste! Branches, village situé à 6 km d Auxerre en Bourgogne, et à 162 km au sud de Paris, propose

Plus en détail

Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH. Edito de Monsieur le Maire

Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH. Edito de Monsieur le Maire Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH CHARTE SUR LE TEMPS DE LA RESTAURATION SCOLAIRE Edito de Monsieur le Maire Depuis les années 1980, à l issue d une convention liant la commune avec l Etat

Plus en détail

Pour la création d une maison d assistants maternels

Pour la création d une maison d assistants maternels CHARTE DÉPARTEMENTALE Pour la création d une maison d assistants maternels Mars 2011 CHARTE DÉPARTEMENTALE Pour la création d une maison d assistants maternels Le Code de l Action Sociale et des Familles

Plus en détail

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ Ce livret est offert par la Carsat Nord-Picardie à : Nom, prénom :... Adresse :......... Pour bien vieillir chez moi, mon domicile en toute

Plus en détail

GROUPE SCOLAIRE GUYOT DESSAIGNE REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE

GROUPE SCOLAIRE GUYOT DESSAIGNE REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE GROUPE SCOLAIRE GUYOT DESSAIGNE REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE PREAMBULE Le restaurant scolaire n a pas un caractère obligatoire, il a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions d

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE. Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE. Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011 REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011 Modifié par délibérations des 9 juin et 15 décembre 2011 NOM et Prénom de

Plus en détail

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans)

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) 16, rue des Ecoles 38090 Vaulx-Milieu 07.88.54.25.95 [email protected] Mairie de Vaulx-Milieu 7 place de l Eglise- BP1-38090 VAULX-MILIEU

Plus en détail

Économisons l énergie! 11

Économisons l énergie! 11 Économisons l énergie! 11 Objectifs Prendre conscience de sa consommation d énergie. Maîtriser sa consommation d énergie afin de réduire l émission de gaz à effet de serre (mettre en place gestes et actions).

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 Préambule La Commune de Linxe, organise un service de restauration pour son groupe scolaire. Ce service est ouvert à tous

Plus en détail

Un regard différent, une approche différente

Un regard différent, une approche différente Un regard différent, une approche différente Qu est-ce que la maladie d Alzheimer? La maladie d Alzheimer et les maladies apparentées entraînent des difficultés au niveau de la mémoire, du langage, de

Plus en détail

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA INSTRUCTIONS À L ATTENTION DE L ANIMATEUR La boite à images pour la prévention de la FHVE (La Fièvre Ebola est une maladie épidémique, contagieuse

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

[email protected] www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :...

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... [email protected] www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... RENSEIGNEMENTS ÉLÈVE Nom Prénom Adresse Classe Tél. / L élève est autorisé à quitter l institut

Plus en détail

Les petits pas. Pour favoriser mon écoute. Où le placer dans la classe? Procédurier. Adapter les directives. Référentiel Présentation des travaux

Les petits pas. Pour favoriser mon écoute. Où le placer dans la classe? Procédurier. Adapter les directives. Référentiel Présentation des travaux Tombe facilement dans la lune (distraction interne) Compenser les déficits d attention des élèves ayant un TDAH : des moyens simples à proposer aux enseignants Line Massé Département de psychoéducation,

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s [email protected] www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

psychologique Quels enfants entrent dans le système scolaire européen?

psychologique Quels enfants entrent dans le système scolaire européen? L'environnement social et psychologique THIERRY QUERE Quels enfants entrent dans le système scolaire européen? Un enfant à l'école européenne est souvent un enfant qui vit à l'étranger, dans un autre pays

Plus en détail

Thomas Dutronc : Demain

Thomas Dutronc : Demain Thomas Dutronc : Demain Paroles et musique : Thomas Dutronc Mercury / Universal Music Thèmes La conception de la vie, la joie de vivre, l insouciance. Objectifs Objectifs communicatifs : Donner son avis,

Plus en détail

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS Règlement approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 29 juin 2015 Les parents devront en

Plus en détail

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES M AT E RNE L L E S Note d information réalisée par le rectorat de l académie de Montpellier, le centre national de la fonction publique territoriale, le centre

Plus en détail

7h00 à 18h00 7.00$ Pour tous. Maximum de 5 heures de garde 7.00$

7h00 à 18h00 7.00$ Pour tous. Maximum de 5 heures de garde 7.00$ Régie interne Chers parents, Le personnel du service de garde de l école Notre-Dame d Etchemin est heureux d accueillir votre enfant. Notre service s inscrit dans la continuité des services pédagogiques

Plus en détail

INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS

INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS INTRODUCTION Bienvenue. Cette brochure a pour but de vous donner des conseils pratiques et des informations

Plus en détail

Projet éducatif des structures d accueil du service petite enfance de Gisors

Projet éducatif des structures d accueil du service petite enfance de Gisors PROJET EDUCATIF DES ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DU JEUNE ENFANT DE LA VILLE DE GISORS DECEMBRE 2010 Projet éducatif des structures d accueil du service petite enfance de Gisors Le projet éducatif présenté

Plus en détail

BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS DU VALAIS ROMAND (CPI)

BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS DU VALAIS ROMAND (CPI) Département de l'éducation, de la culture et du sport Service de l enseignement Inspectorat de la scolarité obligatoire BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS

Plus en détail

Recommandez Sunrise. Un partenaire de confiance.

Recommandez Sunrise. Un partenaire de confiance. Recommandez Sunrise Un partenaire de confiance. Soins de longue durée et soins pour personnes semi-autonomes Soins pour personnes souffrant de l Alzheimer ou éprouvant des troubles de la mémoire Soins

Plus en détail

CENTRE DE VACANCES DE BRAINE-LE-COMTE 2015 LIEU DU CENTRE DE VACANCES : Ecole de Ronquières, rue d Henripont 145 FICHE D INSCRIPTION.

CENTRE DE VACANCES DE BRAINE-LE-COMTE 2015 LIEU DU CENTRE DE VACANCES : Ecole de Ronquières, rue d Henripont 145 FICHE D INSCRIPTION. CENTRE DE VACANCES DE BRAINE-LE-COMTE 2015 LIEU DU CENTRE DE VACANCES : Ecole de Ronquières, rue d Henripont 145 FICHE D INSCRIPTION L ENFANT Nom : Prénom : Date de naissance : Adresse : EST INSCRIT PAR

Plus en détail

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour Astuces pour! dépenser moins 2 >>> ÉDITO eau est une ressource précieuse, indispensable dans nos logements, que ce soit pour l alimentation, la préparation des L repas, l hygiène ou tout simplement notre

Plus en détail